Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs, #Pabloo Neruda

Il meurt lentement
celui qui ne voyage pas,
celui qui ne lit pas,
celui qui n’écoute pas de musique,
celui qui ne sait pas trouver
grâce à ses yeux.Il meurt lentement
celui qui détruit son amour-propre,
celui qui ne se laisse jamais aider.Il meurt lentement
celui qui devient esclave de l’habitude
refaisant tous les jours les mêmes chemins,
celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur
de ses vêtements
Ou qui ne parle jamais à un inconnuIl meurt lentement
celui qui évite la passion
et son tourbillon d’émotions
celles qui redonnent la lumière dans les yeux
et réparent les coeurs blessésIl meurt lentement
celui qui ne change pas de cap
lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
celui qui ne prend pas de risques
pour réaliser ses rêves,
celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
n’a fui les conseils sensés.
Vis maintenant !
Risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite!
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !
Pablo Neruda

Commenter cet article

mamazerty 30/09/2013 22:27

magnifique poême!et combien vrai.....je pète la forme, à en croire ces vers....Merci pour ce superbe partage

Yvette 06/10/2013 18:40

merci pour tes visites , tu y as mis un coup. Tu sais tu n'es pas obligée de mettre un com à chacun des articles. Ca plaît ou ça ne plaît pas. C'est pourquoi sur mon blog on y voit un peu de tout.

Latil 27/09/2013 18:22

Ces paysages de neige me font réer. En ce moment il fait 25°! Je voyage moins qu autrefois, il faut que j aille souvent à l hôpital.
Bonne soirée Latil

Yvette 27/09/2013 20:56

Tu as des examens à passer? pour nous c'était pareil, nous devions nous rapprocher de la mer, mais ma santé m'a obligée à rester près de Nantes, l'hôpital étant plus proche.

syvette 27/09/2013 09:41

Bonjour Yvette,
beau poème et tellement vrai...
Pour répondre à ta question la pâte fimo est une pâte polymère elle se façonne comme une pâte à modeler, et quand tu as fini ta réalisation il faut la faire cuire à 130 ° pendant 30 mn maxi..
Bonne journée...
Bisous.
Yvette

Yvette 28/09/2013 16:56

j'ai vu sur le net, c'est très beau! J'avais envie de me mettre à faire des bijoux, mais manque de temps, et je délaisse la peinture!

Latil 24/09/2013 11:46

Cela donne à réfléchir: autant dans ma jeunesse j étais toujours partis, autant maintenant j aime bien mon chez soi; Cela vient aussi qu autrefois j ai habité dans des lieux peu agréables et j étais heureux derriére le volant.
Bonne journée Yvette
Latil

Yvette 24/09/2013 15:51

Tiens! on se ressemblerait bien un peu. Moi je disais plus haut que j'ai tellement été trimballée enfant que je n'ai plus envie de partir de chez moi!

alice s 23/09/2013 13:56

s'il suffisait de suivre les conseils de Pablo Neruda, ce serait merveilleux, mais nous ne sommes pas seuls acteurs de notre bonheur ...
amitiés

Yvette 24/09/2013 15:50

Non, Hélas, il y a tellement de facteurs qui font que ça ne se passe pas comme on veut.. Merci de ta visite Alice!

JACQUELINE 23/09/2013 10:54

le bonheur ne tient qu'à nous....seulement ce n'est pas toujours facile......

Yvette 24/09/2013 15:48

Et voilà, c'est ce que je pense aussi. Nous avons le temps de penser à la misère des autres, ces autres qui, eux, vivent dans cette misère!

Moun 23/09/2013 07:40

Il est de bon conseil ce poète... puisse chacun y puiser ce dont il a besoin pour repartir vers des ailleurs plus joyeux

Yvette 24/09/2013 15:47

Ah, ces ailleurs plus joyeux, beaucoup ne connaissent pas ça et c'est bien triste pour eux!

Evelyne 22/09/2013 17:40

Ouf !!! je suis donc encore bien vivante !!!!

Yvette 24/09/2013 15:46

Oui moi à force d'être vivante, je me demande si je vais tenir longtemps à ce train!

Cathy 22/09/2013 17:20

Pour ma part, je peux dire que ce ne sont pas les voyages qui manquent... J'en reviens d'ailleurs...
Ce poème est profond et livre une belle pensée.
J'espère que tu vas bien, Yvette.
A bientôt,
Cathy.

Yvette 24/09/2013 15:46

Oui c'est bien tu voyages beaucoup, moi j'ai tellement été bourlinguée enfant, que ça ne me dit plus rien! Bonne soirée Cathy!

Mouffles 22/09/2013 13:48

C'est très beau et tellement vrai ;-)
Gros bisous
Mouffles

Yvette 24/09/2013 15:44

Des risques on en prend tous les jours sauf ceux qui ne bougent pas de chez eux, mais par la force des choses n'est-ce pas ....

Ncole 22/09/2013 12:18

Sages conseils, en fait en lisant ça, je constate que je ne meurs pas lentement !
Nicole

Yvette 24/09/2013 15:43

Et c'est une bonne chose! Bonne semaine Nicole!

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog