Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Défi d'Evy, #chêne
Le 66ème d'éfi d'Evy: l'arbre magique.

Un tableau que j'ai exécuté il y a plusieurs années.

Ce chêne vénérable en valait bien la peine!

Et moi je vous le dis il est magique, lisez donc la suite!

Notre vieux chêne.

Il nous est apparu un jour d’hiver, bien seul,

Mais majestueux au milieu de son grand champ.

L’envie nous saisit de protéger cet aïeul

Ce géant au tronc rugueux et aux bras puissants.

 

Nous avons construit notre vie autour de lui,

L’accompagnant, fraternels, au fil des saisons

Et souffrant avec lui quand la neige et la pluie

Et le vent fracassent ses branches sans raison.

 

Avril nous ravit à l’éclat de ses bourgeons

Mordorés et doux comme de la soie, parant

D’une auréole délicate son fronton,

Prémices d’un renouveau encore hésitant.

 

Et alors, quand le vert triomphe en sa feuillée,

Quand l’ombre translucide s’étale en dentelle

Sur la mousse moelleuse et fraîche de juillet,

Nous savourons cette plénitude immortelle

 

Puis brusquement notre vieil ami se déchaîne.

C’est une explosion de feuilles ocres et rousses

Qu’il libèrera une à une de leurs chaînes

Vers le ciel, futures astres de la Grande Ours.

 

 

La morte saison ravine l’écorce rude

De notre vénérable, tordant ses rameaux,

Le rendant vulnérable dans la solitude

De l’hiver gris, privé de ses doux oripeaux.

 

Mais ne nous y trompons pas. Quand tombe la nuit

Et que la lune se nimbe d’un halo gris,

Une dryade entame sur l’herbe qui luit

Une danse complice empreinte de magie.

 

Des lutins farceurs, trébuchant sur ses racines,

L’encerclent, joyeux, le réchauffant de leurs rires

Enfantins et cristallins comme des clarines

Qui l’ensorcellent afin de mieux l’endormir.

 

A son réveil, sa force se décuplera,

Ses bras enfin dressés vers le ciel et ses pieds

Bien en terre, c’est lui qui nous protègera,

Paternel, des malveillances du monde entier.

 

Yvette 

C'est l'histoire toute simple et véridique
du grand chêne plus que centenaire
qui vit toujours à Arthon chez notre fille.
C'est lui qui nous a attirés
quand nous avons acheté le terrain.
Il était seul mais si beau!

Le 66ème d'éfi d'Evy: l'arbre magique.

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, défi d'Evy

Commenter cet article

M
C'est souvent un détail qui décide d'un choix qui détermine l'orientation d'une vie.
Répondre
U
Bonsoir Yvette,<br /> Tu as vraiment beaucoup de talent, j'aime beaucoup tu sais. Tu continues à peindre ? <br /> Passe une bonne fin de journée, bises, Véronique
Répondre
N
Tu sais que moi-même j'ai écris un poème pour un chêne qui se trouvait pas loin de la maison, lorsque j'étais enfant. Son souvenir perdure en moi alors je comprends ton émotion et je la partage. tes mots et ton tableau sont splendides. Gros bisous, Yvette et belle journée
Répondre
E
c'est un belle arbre magique où il y à même des lutins belle participation merci pour ta fidélité bonne journée bisous c'est en ligne
Répondre
J
Tu me mets les larmes aux yeux avec ce bel hommage, derrière chez moi au bord de la Pimpine il y avait un magnifique chêne à qui je disais bonjour tous les matins depuis prés de 40 ans, avec toute cette eau et le vent il est tombé... Là ils sont en train de le découper et j'en suis à l'envers avec envie de pleurer.. J'aurais aimé avoir ton talent pour lui rendre un dernier hommage.....<br /> Bisous et caresses à distribuer
Répondre
M
Quel beau poème pour illustrer ton tableau. J'aime aussi beaucoup les arbres et depuis un moment je me dis que je vais répertorier les arbres remarquables sur internet pour aller visiter ceux qui sont accessibles.
Répondre
J
Superbe peinture ! Tu écris aussi bien que tu peins, ton poême est magnifique !!! Bonne journée.
Répondre
Y
C'est très gentil jacqueline! tu sais , il vieillit comme moi, et ses branches tombent petit à petit. J'espère qu'i accompagnera ma fille encore bien des années
K
Un petit coucou ma chère Yvette avant de partir chez ma fille<br /> Ton poème est vraiment magnifique !!!<br /> A mon retour, si tu le veux bien je le mettrai à l'honneur sur mon blog<br /> Gros bisous<br /> Béa kimcat
Répondre
Y
C'est très gentil de ta part Béa, bien sûr que tu le peux
J
Très jolis mots pour ce bel arbre. Un arbre c'est toujours une "vie",une histoire, c'est fascinant. ravi de savoir que ce beau chêne continue son bonhomme de chemin. Bonne journée Yvette
Répondre
Y
J'ai la passion des arbres. Dans le grand terrain qui appartient à notre fille maintenant, il y a quantité d'arbres sauvages. Depuis le temps qu'elle me demande de mettre un nom sur chacun... il faut que je le fasse
N
J'ai aussi un arbre plus que centenaire près de chez moi il est immense !<br /> Bisous <br /> Nicole
Répondre
Y
ces vieux arbres en connaissent des choses, si seulement ils avaient la parole !!

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog