Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Gouraya, #Défi d'Evy, #Mes poésies
Mon village natal. Les défis de la plume d'Evy

Je suis née à Bou-Medfa en Algérie. Mais j'étais trop petite pour me souvenir de ce petit village. Par contre celui où j'ai atterri à l'âge de quatre ans,  Gouraya, lui je ne l'ai pas oublié, j'en ai même écrit un livre: "Gunugu ou les roses de Gouraya"!

La photo présente la caserne où j'ai passé mon enfance de 4 à 10 ans, les trois fenêtres de droite! Elle existe toujours mais plus en tant que gendarmerie, c'était un ancien fort!

 

Là-bas, c’était chez nous.

Un gentil petit village qui s’allongeait,

Tout blanc, sur la seule route nationale,

Sinueuse et escarpée, d’Oran à Alger,

Et que bordait un pittoresque littoral.

 

Là-bas, c’était chez nous.

Le ciel et la Méditerranée, toujours bleus,

Se confondaient sur un horizon très lointain.

Les plages des criques avaient des tons cuivreux,

Des galets, des coquillages, du goémon fin…

 

Là-bas, c’était chez nous.

Des grands palmiers bordaient une allée en pierraille,

(Mes genoux s’en souviennent encor(e)), descendant

Vers une petite église au charmant vitrail

Encastrée au fond d’un bordj éclatant de blanc.

 

Là-bas, c’était chez nous.

Et le soleil si chaud ! Un vrai soleil ! Magique !

Il avait le don de tout métamorphoser.

La langue cosmopolite à l’accent typique,

Chantant à nos oreilles d’enfants, nous plaisait.

 

Là-bas, c’était chez nous.

Les parfums des oranges et du mimosa

Se mélangeaient à ceux intenses des épices,

Des melons, des bécess et du miel des zlabias,

Des olives et des couronnes à l’anis.

 

Là-bas, c’était chez nous.

Dans les cafés maures, dominaient le koumoun,

Le felfel, d’odeurs puissantes, la loubia,

Mélangées au poisson fumant sur le canoun,

Aux vapeurs du thé à la menthe et au cawa.

 

Là-bas, c’était chez nous.

Dans leurs gourbis, des musulmanes caquetant,

Roulaient avec doigté le merveilleux couscous

Autour d’un tajine en bois pour le Ramadan

Et les hommes à chéchia rouge et grand burnous.

 

Là-bas, c’était chez nous.

Et les mots ! Les noms des villages!

La mouna ! Les makrodes ! La caca d’chat !

Les plaquemines écarlates ! La kémia ! La harissa !

Gouraya ! Cherchell ! Lafayette ! Bou-Medfa !

Et s’affolent et s’envolent les vers et les rimes …

Là-bas ! LA-BAS …

 

Et encore maintenant c’est toujours chez nous ;

Et si vous y passez, alors racontez-nous.

                                    Yvette

Commenter cet article

majic 12/05/2017 20:09

Bonjour Yvette, Abdelmadjid...........c'est Majic...tu auras corrige de toi-même.

Abdelmadjid 12/05/2017 19:47

Quel beau poeme, Yvette !
Si tu as vraiment la nostalgie du bled, je t'invite a venir passer une semaine chez moi avec couscous royal au menu et autres kemia........

scoobydu41 11/05/2017 21:15

Très beau texte qui met l'eau à la bouche!

LADY MARIANNE 11/05/2017 19:19

c'est bien on se connait un peu !
tu y es retournée ?
une belle participation poétique-
Moi j'ai publié aussi cet aprem ! j'habitais une petite ville-
bisous !

Une fleur de Paris 11/05/2017 18:33

Bonsoir Yvette,
Tu n'as jamais eu envie d'y retourner ?
Quel beau texte, on voit que tu as la nostalgie ... Merci du partage.
Passe une bonne soirée, bises, Véronique

JACQUELINE 11/05/2017 17:52

Tout est dit dans ton poème.....
Bises Yvette

Renee 11/05/2017 15:29

Un très beau poème suis allée voir sur Google quelque image de Gouraya de joli coins par là-bas...Bises

kimcat 11/05/2017 10:50

Le défi d'Evy t'a permis de nous reparler du village de ton enfance en Algérie. Ton poème est joliment tourné et nous met dans l'ambiance. J'ai bien aimé "La caca d’chat" !!!
Je t'embrasse ma chère Yvette et douces pensées

Nicole 11/05/2017 10:28

Magnifique ce poème plein de nostalgie, j'ai beaucoup aimé alors que le poésie et moi ....mais là ça m'a vraiment touchée !
Bisous Yvette
Nicole

Mylène 11/05/2017 09:40

Très touchant tes souvenirs de petite fille pourtant si présents, six ans de ta vie qui t'ont marqués à vie.

Bernieshoot 10/05/2017 21:50

Une photo souvenir touchante et plein d'histoire

Evy 10/05/2017 21:14

Que de souvenirs Humm la bonne cuisine j'adore merci de nous faire connaitre ton village je met en ligne passe une bonne soirée bisous

Josiane 10/05/2017 21:07

Des souvenirs bien ancrés et ineffaçables.
Bises.

gazou 10/05/2017 21:05

J'aime beaucoup ton poème...Merci !

Jean-Marc 10/05/2017 20:53

Des souvenirs très forts et bien compréhensibles . Bonne soirée

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog