Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #souveninrs, #Plaisir des mots, #Mes poésies, #Gouraya algérie, #Défi d'Evy
Défi  d'Evy 179 : impression d’avoir fait un bond dans le passé
Défi  d'Evy 179 : impression d’avoir fait un bond dans le passé

Marée basse!

Des pêcheries tout au long de la côte Jade.

Du sable crème et fin sous les pins.

Pas de quoi me rappeler des souvenirs d'enfance.

Et pourtant ...

Seule sur la dune, sous le soleil brûlant de cette fin d'Août,

il m'est revenu des odeurs qui ne me quittent pas et qui ne me quitteront jamais.

L'odeur de la mer.

Là c'est l'Océan, qui s'est reculé très loin, pas de marée en Méditerranée.

Le sable est blond sous mes pieds,

Dans mes souvenirs il est gris avec des galets.

Les pins avec leurs aiguilles que je tirais pour m'en faire des colliers.

L'odeur de la résine.

Marée basse: l'odeur des algues.

Il faut peu de choses pour faire un bond en arrière.

Et ces bonds j'en fais encore la nuit .

 

Evasion nocturne

 

Sur la route sinueuse que le soleil,

Au zénith, inonde  d’une lumière bleue

Déambule  mon rêve en mon profond sommeil,

Au portillon de mes souvenirs nébuleux.

 

Mes yeux s’abreuvant de ces couleurs hors du temps,

Je hume cette terre aux odeurs généreuses.

La glèbe  craquelée de chaleur m’invitant,

A me séparer de cette paroi rêveuse.

 

Mes yeux clignent aux tableaux de mes souvenances,

La crainte et  la désillusion auront raison

Finalement  au théâtre de ma démence,

De ce charme grisant en sa morne prison.

 

Quand l’aube renaîtra, mon rêve chiffonné

Sorti  de la tourmente, mon cœur  libéré

Absoudra cette terre berbère  des années

Insouciantes de  mon enfance   évaporée.

 

Pourquoi faut-il qu’après de si longues années,

Soupire  mon cœur au pays des Amazighes, 

Ma source ?

                  

                  Yvette

 

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

Couverture

Commenter cet article

M
Les odeurs, les sensations d'autrefois, jamais oubliées, si porécieuses et joliment retranscrites en vers Yvette !<br /> Bises
Répondre
S
La mémoire sous toutes ses formes : visuelle, olfactive...
Répondre
U
Bonjour Yvette,<br /> Il y a des odeurs qu'on n'oublie pas … Un bien beau texte.<br /> Bonne journée, grosses bises, Véronique
Répondre
J
Joli texte<br /> Les odeurs du passé ne s'effacent jamais
Répondre
J
Une odeur évocatrice et voilà le passé qui remonte. Toujours aussi belle ton inspiration Yvette!<br /> Je t'embrasse
Répondre
M
Chère Yvette, c'est avec plaisir à mon retour de vacances que je vois que tu reprends doucement le chemin de ton blog. Tes minous ont l'air de s'habituer à leur nouvel environnement. J'aime beaucoup tes poèmes, je comprends que certains souvenirs heureux de ton enfance restent si présents, ils sont si bien décrits dans ton livre que l'on sent que tu en est imprégnée pour toujours. Bien amicalement.
Répondre
K
Un poignant rebond dans le passé.<br /> Je t'écris bientôt ma chère Yvette.<br /> Je t'embrasse et pense bien à toi.<br /> Ton amie
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog