Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi d'Evy, #Mes peintures à l'huile

Broder un poème

 Dire non à l'impossible

Transfigurer la souffrance en plaisir

 

 

La peinture et moi

 

La peinture et moi,

Nous étions amies d’enfance.

Elle, généreuse, enjôleuse.

Moi, sensible et romantique.

Nous étions complices,

Nous avions des rêves d’avenir.

Elle était ma gabare

Et moi son moussaillon.

Nous voguions entre des rives colorées,

Heureuses, radieuses.

 

La peinture et moi,

Nous étions amies d’enfance.

Mais un jour, on nous a décriées.

On nous a séparées.

Et moi, avec l’innocence de l’adolescence

J’ai accosté et j’ai laissé sur le quai

Ma joie de vivre, ma passion.

Je l’ai reniée, ingrate, méprisante

Pour aller vers d’autres horizons.

 

La peinture et moi,

Nous étions amies d’enfance.

Mes pas, loin d’elle s’en sont allés.

Mais mon corps lui a donné sa revanche

A son tour, lui, a voulu m’abandonner.

Révolte, souffrance, démission,

Tourmente, affliction.

Je pars, ma vie ne tient plus.

Tout en moi n’est que regret.

 

Ma gabare, mon amie, où es-tu ?

 

La peinture et moi,

Nous étions amies d’enfance.

Elle a entendu ma prière,

A vu mon désarroi.

Elle est arrivée peu rancunière

Et nous avons retrouvé notre connivence.

Elle est là, mon amie.

Elle sait, elle a compris

Elle m’a montrée le chemin du mieux-vivre.,

Patiemment, tout en douceur.

 

La peinture et moi,

Nous sommes amies d’enfance.

Nous glissons côte à côte sur une eau claire.

Elle est redevenue ma gabare

Et ma main a repris la barre.

Mais je suis à l’automne de ma vie

Alors mon bateau, quand je serai vraiment cassée,

Vogue sans moi sur le courant,

Vers un autre cœur

Car je sais que toi tu ne mourras jamais.

 

                  Yvette   Le  Quéau

 

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

Commenter cet article

M
Bonne journée à toi, bisous !
Répondre
J
Bonsoir Yvette... La critique est aisée, on peut en prendre ombrage et plaquer une passion, qui aurait pu être un grand nom de la peinture ! Bon, il n'est jamais trop tard pour s'y remettre ,-) Bises, JB
Répondre
M
C'est superbe , merci pour ce joli moment d'émotion ! bon jeudi bisous !
Répondre
M
Bonjour, la vie est dure, c'est très émouvant !
Répondre
L
dommage d'avoir été dégoutée ou interdite de peindre --
faire ce que tu aimes et ce pour quoi tu es douée - que du bonheur-
bonne continuation- bisous-
Répondre
M
Elle est belle ta peinture. Dommage d'abandonner une passion mais il n'est jamais trop tard pour la reprendre. Très beau poème émouvant.
Répondre
R
C'est un très beau poème. Bisous
Répondre
G
C'est beau de retrouver son amie d'enfance...Bravo !
Répondre
G
Magnifique Yvette... Quelke jolie plume tu as.
Répondre
M
Ton poème est très beau! C'est vrai qu'une passion peut aider à avancer parmi les embûches de la vie!
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog