Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #boulingrin, #jeu de mot, #Plaisir des mots

Boulingrins et

L'cul d'Fanny

 

Marianne nous propose 11 LETTRES

ornement végétal qui se présente
sous la forme d'un parterre gazonné
en creux, parfois entouré d'une bordure.

ou  jeu de boules

masculin - pluriel


voici les lettres


I I O U B G L N N R S

 

Mes mots: Binious, inoui, oursins, brugnons, sinon, bourg, gourbis, loisir, blogs, boulings, boulingrins, olibrius, union, brun, bruni, bisou!

§§§§§§§§§§§§§§§§

Dans mon village d’où je viens, c’était pas comme ici en France

Purée, non c’était pas comme ici. Pourquoi ? Mais, tiens, pask’y avait du soleil ! et pis la mer ! là-bas dis, c’était bleu. Le ciel et la mer ça se mélangeait. Poh Poh Poh !!

A la tombée de la nuit on entendait de la musique avec le mezoued, un genre de nos binious bretons, surtout au moment du Ramadan.

C’est inoui comme les souvenirs d’enfance restent ancrés dans notre mémoire. Le goût des oursins, des nèfles dorées et juteuses comme des brugnons, la musique, les odeurs.

Et puis les gens ils z’étaient pas énervés. Non le soleil tapait si fort qu‘il fallait faire la sieste : obligatoire ! et vers 5h de l’après midi tout le monde commençait à sortir. Soit aller à la plage, soit au tennis, sinon jouer à la pétanque. Tiens j’en ai une bonne à vous raconter à ce sujet !

La pétanque, Fanny et mon frère. Histoire vraie !

Là-bas d’où je viens, où je suis née, pendant les vacances d’été il y avait des estivants, et pour un village aussi petit, il y avait deux hôtels et donc des vacanciers et un terrain de tennis en périphérie du village, de ce qu’on appelle ici le bourg, juste à la limite des gourbis. Et le long de ce terrain une place réservée à la pétanque. Peu de loisir à l’époque, pas de télé, pas d’ordi, pas de blogs !

Pas le bouling, non là c’était la pétanque. Une « graaande » place, rien à voir avec les boulingrins d’ici, entourés de bois, avec d’anciennes traverses de chemins de fer. Ben oui : recyclage !

Donc avec notre mère nous allions à la plage avec ma sœur et remontions voir les hommes jouer. Mélange d’Arabes et de Français (Arabes était le nom que nous utilisions pour les autochtones, maintenant ce sont des Algériens, c’est leur pays !). Et les jeunes Français de l’âge de mon frère il n’y en avait pas, donc ses copains, une gentille bande de joyeux olibrius étaient arabes, union de deux ethnies différentes. Et quand ils pouvaient le charrier, ils ne se gênaient pas. Et nous avons assisté à un échec cuisant de la part de celui-ci. Ses cheveux bruns et son teint bruni par le soleil, n’empêchaient pas de voir le rouge de sa honte ! Il lui fallait embrasser « l’cul d’Fanny ». Et son honneur en prit un sale coup. Il s’inclina de mauvaise grasse. Il s’inclina jusque par terre car le derrière de Fanny était un rond tracé sur la terre avec un trait vertical au milieu. On a bien ri le soir à la maison !

Allez Bisou à tous !

 

Commenter cet article

J
Une belle histoire pour ce défi , le soleil est dans ton récit et l'ambiance itou <br /> Bonne journée <br /> Bises
Répondre
T
si ca pouvait encore arrivé ce que tu dis car maintenant tous le monde se repli chez soi<br /> jolie histoire en tout cas
Répondre
L
un mot qui t'a super bien inspirée--<br /> dommage je ne reçois toujours rien de OB- <br /> humour à l'ordre du jour- et on s'instruit-- lol<br /> merci pour ta chouette participation-<br /> bisous-
Répondre
R
J'imagine bien la scène du baiser du cul de fanny et ça me fais rire mais c'est vrai que c'est une belle humiliation surtout pour une Algérien en vacances qui veut montrer que sans doute il est très fort habitant ce pays ou ce jeux est né...Bisoussssss
Répondre
J
Binjour Yvette, voici la réponse que je viens de te faire sur notre blog concernant les avis de parution, il n'y pas de règle :<br /> "En fait ce n'est pas tout à fait ainsi Je reçois certains avis de publication OB, mais pas les tiens, ni nos propres avis d'ailleurs, mais certains les reçoivent .. Bizarre, cela patine vraiment.<br /> Bon Dimanche tout de même"
Répondre
G
Ton histoire est bien drole Yvette.<br /> AH la pétanque ! on y jouait beaucoup a notre arrivée ici il y a 40 ans, puis<br /> les gens nt changés et cette convivialité n'a pls court, chacun vit pour soi, chez soi, les gens ne disent plus bonjour dehors, ils baissent la tête ! Pfffffffffff moi je dis bonjour quand meme et je leur souris !<br /> j'en ai décoincé quelques uns comme ça lol<br /> Bon dimanche Yvette
Répondre
J
Vindiou et pastis ! ;-) C'est bon comme là-bas, belle journée Yvette, bises
Répondre
J
Sympa cette histoire pleine de soleil et de souvenirs.<br /> Mais pas d'avis de publication, hélas !
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog