Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots

Marianne nous propose 14 LETTRES
verbe transitif
embrouiller quelqu'un

facile - ça ne va pas durer !!


voici les lettres


E E E I I B O C F L M R R T

 

 

EMBERLIFICOTER

Mémé bricole !

Oh ! dame, ça va point chez moé à c’t’heure. Me sens pas bien dans mes chaussettes, fébrile comme y dirait l’médcin. J'me sens toute tremblée. Ce srait-y pas la grippe que j’couve ? J’ai la gorge irritée. J’ai dû gober un microbe, en allant à la ferme d’à côté chercher du ribot, j’y vais à demi les jours, la fermière elle a dû me le refiler. Ah ! ben merci !

Oh ! j'vas m'faire un vin chaud tiens, j’ai un ptit Merlot dans la cave ou bien un bon grog, j’ai une fiole de gnole dans le placard.  Et j’suis pas en forme, là non ! j’suis toute moite.

 Bon ! c’est pas l’tout mais faut que j’mette ma bouilloire en marche. Où c’est-y que j’l’ai mise.  Ah ! la v’là.

Mais qu’est-ce qui m’a fichu un machin pareil ? Le fil, il est tout emberlificoté et  moitié bouffé. Encore ce mulot ! C’est terrible ! J’me suis pourtant fritée avec lui l’aut’jour. J’le croyais écrapouti ! Et rebelote ! L’est point mort dame, l’a pas morflé, c’est point vrai ça ! Va falloir que je répare ! Mais j’suis point fiérote, j’ai peur de m’électrifier, oui da ! La bricole c’est pas mon truc. Faut se méfier avec ça ! Et comment que je vais reficeler ça moé ?

 Oui, ben j'vas prendre ma cassetrole et faire chauffer une bolée de vin rouge avec du cognac et du sucre et ça ira ben. Et après j'vas tomber dans le lit, sans becter, sous la couette avec une brique chaude enveloppée dans du papier journal, pas question que jme grille les panards! Et ATTENDRE ! y a qu’ça à faire !

Mais j’suis colère quand-même à cause que ma bouilloire elle est foutue. Qui qui va me rapetasser ça maintenant ? Faut pas que j’tombe sur un aricotier.

Et mon greffier. L’est ben trop gras pour chasser ! c’est moi qui fais l’boulot à sa place. Mérite point son fricot çui-là ! pourvu qu’il becte pas mes fils de télé l’autre lérot !

 Bon faut pas se biler pour ça hein, y a ben plus grave ! Sûr, dame !

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Ceci dit, j’avais regroupé tous mes câbles de chargeur de batterie (mes deux phones, mes appareils photos, mon souffleur de feuilles et j’en oublie) dans une caissette au moment du déménagement, et oui, je les ai tous retrouvés grignotés sans exception. Par un mulot, là c’est vrai ! Le terrain c’est un vrai gruyère ! Et comme il y a une chatière ouverte car sur les huit chats qui restent, il y en a des futés qui savent passer avec la porte battante mais d’autres, ça ne marche pas; donc chatière ouverte et alors c’est le va et vient dans la maison : mulots et chats. Ne rigolez pas, c’est véridique ! Les plaisirs de la campagne !

Quant  à la brique chaude, qui était en permanence dans le four de la cuisinière, notre mère nous en mettait toujours une dans le lit, quand nous sommes arrivés en France, ça remplaçait avantageusement les bouillottes. Nous étions frileux.

Commenter cet article

C
Je suis d'une totale nullité en ce qui concerne les anagrammes et je suis toujours épatée quand je tombe sur unnntexte qui en regorge et qui en plus est épatant !<br /> Ben dis donc, il y a de l'animation, chez toi, tu vois que la vie à la campagne ce n'est pas si morne :-D<br /> Bises d'ici, par grand vent ce soir
Répondre
Z
Tu t'en es bien sortie, bravo, bonne nuit, bises
Répondre
J
Ah le grog hivernal j'ai connu gamine, pouah à 10 ans ! Mais ça faisait suer la maladie au fond du lit... Quant au chat avec chatière, mon fils cadet a connu, son matou ramenait les bestioles vivantes dans la maison, les plus malignes s'y cachaient et... bonjour les câblages !!! Bises
Répondre
K
Du vécu qui t'a bien servi !!<br /> C'est épatant !!!<br /> Bisous ma chère Yvette
Répondre
C
C'est pas marrant pour les fils mais ça me fait rire quand même car j'ai habité dans un ancien corps de ferme pendant 5 ans et les mulots et souris savaient manger les plaintes et passer en-dessous et ils en faisaient des dégâts. <br /> Ca me rappelle des souvenirs la chasse aux bestioles. <br /> Merci pour ton passage sur mon blog, bon dimanche.
Répondre
G
Une histoire de campagne tout a fait vraie !!<br /> J'ai ri à la lecture de ton texte !Parler vrai j'adore !!!!!!!!!!!<br /> Nous avions un lapin 'il y a ohhhh des lustres)<br /> il avait grignoté tous les fils de télévision, téléphone etc une<br /> nuit qu'il s'est échappé de sa grande cage !<br /> Quels dégats !!!<br /> Bisous de dimanche ma Yvette
Répondre
J
Bravo Yvette excellente histoire tirée de la réalité , je ne sais pas pourquoi mais c'est vrai que les rongeurs raffolent des fils électriques en tout genre .<br /> Bonne journée <br /> Bises
Répondre
J
Rien de tel qu'un bon grog !<br /> Bon, pour les fils, j'ai connu aussi et la brique chaude aussi,<br /> souvenirs ...<br /> Bon Dimanche
Répondre
C
Bravo Yvette ! C'est vraiment super et tes notes en bas également !<br /> Bon dimanche !<br /> Bisous♥
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog