Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Algérie, #Collation, #Plaisir des mots, #Défi d'Evy

 

Cette semaine notre amie Evy  nous propose  le thème du 17/05/20 au 24/05/20

C'est "  Goûters d'autrefois  "

--- Les 10 mots 

Armoire, Bocaux, Fruit, Couleur, Goût, Doucement, Évoque, Simple, Chemin, Incomparable...

Petite histoire amusante vécue et déjà racontée sous une autre forme.

Dernièrement j'ai demandé à ma sœur: si je te dis le mot "collation" , ça t'évoque quoi?

Oh! ouiiiiiiii ! tu te souviens?

Alors je vous raconte.

Quand nous sommes arrivés en France, j'avais 10 ans et ma sœur 12. Nous nous sentions vraiment dépaysées, nous étions "différentes". C'était en 1952 et non en 1962, 10 ans avant l'arrivée des rapatriés d'Algérie. Nous avions 10 ans d'avance sur eux donc on nous regardait bizarrement. Un peu des zoulous quoi !

(Il faudrait que je vous raconte un jour notre arrivée en France, digne d'un film, avec ma sœur nous en rions beaucoup).

Différentes? oui

Notre accent,

Notre façon de vivre : nous n'allions pas à la messe le dimanche, comme toutes les familles qui composaient la caserne de gendarmerie dont notre père avait le commandement.

Pas baptisées, alors encore moins fait de communion.

Et en plus nous allions à l'école communale et non catholique!

Alors... Oui vraiment différentes, c'était ainsi que nous l'avons vécu.

Et dans cette caserne il y avait un gendarme qui avait été marié et avait un petit garçon. La maman est décédée peu de temps après et ce brave homme se remaria avec sa belle-sœur, sœur de sa femme qui éleva son fils.

Description de cette dame que je nommerai Madame T. : une petite souris grise et noire, très gentille, dévote, allant jusqu'à la bigoterie. Elle allait à la messe tous les dimanches à 9h (et sans doute aux vêpres) tandis que sa voisine du dessus, elle, c'était à 11h! et tous les dimanches après-midi, nous avions droit devant nos fenêtres:

"Madame R., avez-vous écouté le sermon de monsieur le curé ce matin ?"

Et de sermon en autres parlotes on avait toutes les nouvelles du village, que notre mère nous répétait à table.

J'en arrive à ce fameux mot: collation

Nous avions aussi un langage un peu à part, notre vocabulaire était différent aussi. Et il nous fallait faire avec, remplacer nos mots par les mots d'ici, eh! oui, un peu du fameux patois de Mémé.

Chaque gendarme avait un bon lopin de terre pour y cultiver ses légumes ou fleurs. C’était très coloré mon père adorant les fleurs, de même qu’il avait toutes sortes de fruitiers, des pêchers à gros fruits au goût incomparable, un spécialiste !

Un (je maintiens le masculin pour ce mot!!) après-midi où nous prenions notre "goûter" ou notre "4 heures" comme vous voulez, dans la parcelle de notre père, dans le petit chemin , c’était plus large qu’une allée, nous vîmes arriver notre petite souris grise un peu plus loin. Et elle nous dit: "C'est la C------tion?" trop loin pour entendre sa petite voix, nous la fîmes répéter: "c'est la C-----tion?"

Nous avons fini par acquiescer. Et quand elle est partie, nous avons ri sous cape, bêtement, toutes les deux, doucement bien sûr, ne sachant pas ce qu'elle nous avait demandé. Et pas moyen de chercher donc de trouver le mot dans le dictionnaire.

 Et toutes deux de dire en nous esclaffant par la suite : "c'est encore un mot de curé! " ça ressemblait tellement à : dévotion, procession etc.

Nous n’avions pas fait le rapprochement avec le fait que nous prenions notre goûter, une tartine avec sans doute de la confiture, prise dans le bocal lui-même dans l’armoire à conserves.

Et depuis nous rions beaucoup quand nous parlons de "collation" car c'était un mot que nous ne connaissions pas et en en regardant la signification et l'origine voici ce que j'ai trouvé:

Collation: repas léger que les catholiques font les jours de jeûne pour remplacer le souper, et par extension un repas léger pris au cours  de la journée.

En fait nous n'étions pas loin de la vérité, toute simple !

 

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Surtout ne prenez pas ombrage quand je parle de religion. Je vais vous dire que j'avais des amies algériennes,  dont une qui est venue de Gouraya chez moi en France et qui faisait ses prières plusieurs fois par jour, ça ne me dérangeait absolument pas. De plus mes parents pendant la guerre 39/45 nourrissait le pauvre curé de mon village natale, il mourrait de faim . Et j'ai eu une très bonne amie qui était témoin de Jéhova! Quant à Gouraya, le curé ne venait pas souvent. L'église existait mais notre mère n'y allait que pour les grandes cérémonies.

Cependant notre éducation a été rigoureuse, stricte, autoritaire, draconienne : mon père étant dans l'armée. Et ma mère: toujours regarder derrière soi si on ne laisse  personne dans le besoin. Aider et toujours agir sans ostentation!

Commenter cet article

C
Merci Yvette, pour cette belle histoire (ton histoire) ! Défi agréablement relevé ! Bonne fin de semaine ! Bisous♥
Répondre
L
bonsoir,<br /> <br /> Quel beau moment de tendresse et complicité sous tes mots délicieux. <br /> Défi relevé haut la main Yvette!
Répondre
L
Eh ben dis donc mais quelle histoire ce mot collation !<br /> J'ignorais par contre totalement sa connotation religieuse.<br /> Les goûters de notre enfance sont souvent de délicieux souvenirs, à un point que même encore aujourd'hui je continue de prendre mon goûter même si je n'en éprouve pas le besoin mais rien que pour les doux plaisirs qu'il me rappelle.
Répondre
B
pain chocolat c'était souvent mon goûter quand j'étais jeune.
Répondre
E
si vivant ton souvenir ressuscité par un simple mot, (j'ignorais sa connotation religieuse, merci ), ah,ces fous rires de gamine pour des raisons incongrues ! la religion en ces temps là valait statut social et brevet de moralité...
Répondre
M
Bonjour, collation s’emploie assez peu, nous aimions gouter dans le jardin.
Répondre
J
Chez moi on ne disait ni goûter, ni collation, en rentrant de l'école si on avait une petite faim y' avait tjs du pain et de la confiture... ,-) ah les souvenirs d'enfance, ça reste gravés... merci Yvette
Répondre
A
Bonsoir Yvette,<br /> Quelle charmante et belle histoire ! C'est très gentil à toi de partager ces jolis souvenirs d'enfance avec nous. Voici un goûter d'autrefois qui ne ressemble à aucun autre et qui met du piquant dans les textes de ces défis ! ;) <br /> Bravo ! Gros bisous
Répondre
B
C'est une très belle histoire, tu pourrais en faire un livre.
Répondre
K
Dieu (eh oui ! Je l'ai placé !!) que j'ai apprécié ta collation ! Car j'ai appris grâce à toi que ce mot avait une connotation religieuse !!<br /> Et puis comme toi je tiens à dire et à écrire UN après-midi.<br /> Sinon je t'invite ici :<br /> http://kimcat1b58.eklablog.com/le-platane-remarquable-d-augy-a187558068<br /> <br /> Bisous ensoleillés ma chère Yvette
Répondre
C
j'apprécie beaucoup votre jeunesse pleine de complicité entre soeurs, je n'ai pas trop connu car j'étais la dernière et ma soeur juste au-dessus de moi avait 6 ans de plus. <br /> J'allais à la messe le dimanche pour faire la communion mais parce-que j'étais obligée après je n'y suis plus jamais allée sauf pour un enterrement dans la famille. <br /> Pain beurre avec du chocolat gratté on disait, que de souvenirs. <br /> Bonne fin de semaine.
Répondre
E
Bonjour Yvette elle est bien jolie ton histoire et que de souvenirs pour toi moi aussi en Alsace c'était obligatoire avec l'arrière grand mère tout les matin 7 à 8 à l'église avant l'école le dimanche matin et après midi ha la vie d'antan elle me manque c'était bien et on était en famille merci pour ta belle participation c'est en ligne bonne fin de journée bisous
Répondre
M
Sans ostentation, j'aime ça...faire ce qu'on doit sans ostentation... ce n'est pas trop la mode...j'apprends le sens religieux du mot COLLATION,un mot que j'aime également avec gourmandise,hélas...
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog