Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar



nklul3o0



Bonne Année 2009 
A vous tous mes amis

Publié le par Béjar


Coutumes françaises...

Il existait en France une coutume ancestrale aujourd'hui oubliée et dont ne subsiste que la tradition des étrennes : les visites du nouvel an. De façon tout à fait rituelle et formalisée, on rendait visite, dans les quinze jours qui suivaient le 1er janvier, à son entourage proche, famille et amis, mais aussi à ses collègues de travail, à son patron, et même à des familles pauvres ou des malades dont on avait à coeur d'embellir ces jours festifs par des dons et des marques d'amitié. Cependant ces visites obligatoires étant perçues comme très contraignantes par beaucoup de gens, l'usage apparut de les remplacer par un passage éclair au domicile de la personne et la remise au concierge d'une carte de visite agrémentée de voeux. Parallèlement à cet usage attesté par des manuels de savoir-vivre du début du XXème siècle, perdurait également la coutume ancestrale de l'envoi de lettres au moment de la nouvelle année. On profitait en effet du prétexte des voeux à souhaiter pour renouer des amitiés distendues, ou se rappeler au bon souvenir de connaissances éloignées géographiquement. La carte de voeux telle que nous la connaissons aujourd'hui, c'est-à-dire illustrée et comportant une mention de souhaits, devint peu à peu la meilleure alliée de ces deux pratiques. Vers les années 30, l'usage se perdit d'utiliser une carte de visite ou un papier à lettres pour écrire ses voeux, et la carte de voeux se répandit massivement.
Source: Dromadaire

Publié le par Béjar
Publié dans : #Algérie

Cherchell

                                                   La Fontaine Romaine envoyée par mon ami Hamri de Cherchell.
                                                   Hamri est aussi peintre , et ce qu'il peint est vraiment très beau.
                                                   Allez faire un petit tour sur son site, ça vaut la visite.
                                                        http://www.artmajeur.com/hamri/
Publié le par Béjar

 Les cartes de voeux : origines et traditions

A l'origine était la carte de Noël...

La tradition d'envoyer ses souhaits à l'occasion de la nouvelle année sur une carte de voeux est une pratique née en Angleterre et désormais très répandue de par le monde, en Europe, aux Etats-Unis, au Japon. Tout commença en Grande-Bretagne en 1840 avec l'apparition du premier timbre-poste qui facilita grandement l'échange de courriers. Peu après, la découverte du procédé de lithographie popularisa l'envoi des cartes de Noël, cartes en couleurs décorées de gui, de houx, de crèches ou encore de sapins enneigés. Les cartes de Noël, que l'on envoyait durant la période de l'Avent, avaient pour fonction de souhaiter un Joyeux Noël à son entourage, mais pouvaient, à l'occasion, servir également à envoyer ses voeux pour la nouvelle année. La coutume anglaise se répandit dans toute l'Europe, et il devint de bon ton en France d'envoyer une « carte de Christmas ». Cependant, tandis qu'en Angleterre et dans d'autres pays un glissement intervenait dans l'utilisation de ces cartes (qui devenaient progressivement des cartes de voeux pour souhaiter la nouvelle année), la coutume anglaise importée suivit en France une évolution sensiblement différente.
                               Source:Dromadaire

Publié le par Béjar
Publié dans : #bucolique


Piriac sur Mer

Le petit chemin


C'est un petit chemin tout triste,
il longe une falaise et personne ne l'emprunte.

Les gens ont peur de tomber
et préfèrent les routes plus fréquentées.

Pour le consoler de sa tristesse,
la mer lui raconte son histoire d'amour avec le ciel.

Elle lui dit la magie des rencontres merveilleuses.

Le petit chemin se dit qu'il faut garder l'espoir et sourire.

Qui sait, peut-être qu'un passant posera son regard sur lui et s'y engagera?

Il est si beau ce petit chemin!

Il suffirait d'y poser juste un pied pour être envahi par sa luminosité,

son odeur, ses couleurs, ses fleurs, ses papillons.

La mer qui n'arrête pas de chanter pour le ciel charme les oreilles.

Et le ciel quant à lui revêt ses plus beaux nuages, son plus bel arc-en-ciel.

Le petit chemin ravirait le cœur, l'âme, les sens de ceux qui l'emprunteraient.

 

  Source: Fabi...www.lespasseurs.com
Publié le par Béjar



Un fils demanda à sa mère :
- Maman, pourquoi pleures tu ?

Elle répondit :
- Parce que je suis une femme.

- Mais. je ne comprends pas.

La mère se pencha vers lui, l'embrassa et lui dit :
- Mon amour, tu ne comprendrais pas.

Plus tard l'enfant demanda à son père :
- Papa, pourquoi maman pleure régulièrement sans raison ?

L'homme répondit :
- Toutes les femmes pleurent souvent sans raison, mon fils.
C'est tout ce que le père répondit.

Le petit enfant grandit et devint un homme.

Et de temps à autre se demandait :
- Mais pourquoi les femmes pleurent sans raisons apparentes ?

Un jour cet homme s'agenouilla et demanda à Dieu :
- Seigneur, dis moi pourquoi les femmes pleurent avec autant de facilité ?

Et Dieu lui répondit :
- Quand J'ai conçu la femme,
Je me devais de créer quelque chose de spécial.

J'ai fais ses épaules suffisamment fortes,
capables de supporter le poids du
monde entier. Mais suffisamment délicates pour le réconforter !

Je lui ai donné beaucoup de force intérieure pour qu'elle puisse supporter
les douleurs de l'accouchement,
et aussi le mépris de ses propres enfants.

Je lui ai donné la force qui lui permet de toujours prendre soin de sa
famille sans faiblir, malgré les obstacles et la fatigue,
alors que d'autres auraient baissé les bras !

Je lui ai donné la sensibilité d'aimer ses enfants quelles que soient les
circonstances, bien que ceux-ci l'ai beaucoup blessée.

Cette sensibilité lui permet de consoler n'importe quelle tristesse, pleure,
ou souffrance d'enfant, et partager les anxiétés, doutes, et peurs d'adolescent !

Malgré tout, pour qu'elle puisse supporter tout ça, Je lui ai donné les larmes,
elles sont exclusivement siennes,
pour qu'elle les utilise quand elle en a besoin.

En les laissant couler, la femme abandonne en chaque larme un peu d'amour.
Ces larmes d'amour qui éparpillées par le vent, sauvent l'humanité !

Je ne me souviens plus où j'ai récupéré ce joli texte.
Ne pas m'en vouloir, j'ai recherché mais je n'ai pas trouvé.
Donc je ne sais pas qui en est l'auteur.

Publié le par Béjar
Publié dans : #Algérie

     Gouraya et les guerres puniques

    Je vous ai parlé de l'Algérie mon Pays Natal et surtout d'un petit village (petit à l'époque de mon enfance!) : Gouraya.
     Si dans les environs, il y avait beaucoup de vestiges Romains tels qu'à Chechell, à Gouraya il y avait des tombeaux puniques. Si j'en fais mention dans cet article, c'est parce que c'est une richesse archéologique, et que j'aimerai savoir ce que sont devenus ces vestiges phéniciens.
Le nom « Phénicien» se vit transformé en « Punique» au moment de la guerre entre Carthage et Rome. Cependant aucun texte ne subsiste des "
Puniques". Et comme personne ne connaissait l’écriture punique, - écrite uniquement avec des consonnes ! -  il ne reste plus beaucoup de renseignements.
      J'ai lu beaucoup de textes mais peu sur Gouraya, si ce n'est que des fouilles ont mis cette nécropole punique en évidence vers 1930.
J'essaierai d'en savoir plus mais en attendant,  je rapporte ce qu'en dit Wikipédia. Et si quelque érudit peut me renseigner,  je serais ravie. A vos encyclopédies!!!!

Guerres puniques
Un article de Wikipédia 
Les guerres puniques constituent une série de trois conflits qui opposent sur près d'un siècle la Rome antique et la civilisation carthaginoise[1]. La cause principale des guerres puniques est un conflit d'intérêts entre l'empire carthaginois et une République romaine en pleine expansion. Au départ, les Romains convoitent la Sicilequi est en partie contrôlée par les Carthaginois. Au début de la Première Guerre punique, Carthage qui constitue un vaste empire maritime est la puissance dominante de la mer Méditerranéealors que Rome est la puissance montante en Italie. À la fin de la Troisième Guerre punique, après plus de cent ans de conflit et la mort de centaines de milliers de soldats des deux côtés, Rome parvient à conquérir l'empire carthaginois et à raser Carthage, devenant le plus puissant État de la Méditerranée occidentale. Avec la fin des guerres de Macédoine — qui se déroulent en même temps que les guerres puniques — et la défaite de l'empire des Séleucidesen Méditerranée orientale, Rome émerge comme la puissance dominante en Méditerranée et la plus puissante ville du monde classique.
Ceci marque un tournant qui signifie que la civilisation de l'ancienne Méditerranée serait transmise au monde moderne par l'Europe plutôt que par l'Afrique. Les victoires romaines sur Carthage à l'occasion de ces guerres donnent à Rome un rôle prépondérant qu'elle conservera jusqu'à la division de l'Empire romain entre l'Empire romain d'Occident et l'Empire romain d'Orient par Théodose en 395.

Suite sur Wikipédia:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerres_puniques

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog