Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes peintures à l'huile

Mes peintures: la Chapelle de Fréligné



Une toute petite chapelle
à la frontière de la Loire Atlantique et de la Vendée.
Elle m'a tout de suite plu
avec ses grands sapins en bordure de route.
Je n'ai pu résister à prendre mes pinceaux!

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes chats d'occasion


FFeu Monsieur Edouard



Sa Majesté le chat!

Qui est-il?
D'où vient-il?
Où va t-il?
Il est le plus secret,
le plus hermétique qui soit
de toute la faune de notre planète.
Quel être fabuleux,
Séduisant et si doux.

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 


ODE AU CHAT
,
Pablo Neruda



Au commencement
les animaux furent imparfaits
longs de queue,
et tristes de tête.

Peu à peu ils évoluèrent
se firent paysage
s’attribuèrent mille choses,
grains de beauté, grâce, vol...
Le chat
seul le chat
quand il apparut
était complet, orgueilleux.
parfaitement fini dès la naissance
marchant seul
et sachant ce qu’il voulait.

L’homme se rêve poisson ou oiseau
le serpent voudrait avoir des ailes
le chien est un lion sans orientation
l’ingénieur désire être poète
la mouche étudie pour devenir hirondelle
le poète médite comment imiter la mouche
mais le chat
lui
ne veut qu’être chat
tout chat est chat
de la moustache à la queue
du frémissement à la souris vivante
du fond de la nuit à ses yeux d’or.

Il n’y a pas d’unité
comme lui
ni lune ni fleur dans sa texture:
il est une chose en soi
comme le soleil ou la topaze
et la ligne élastique de son contour
ferme et subtil
est comme la ligne de proue d’un navire.
Ses yeux jaunes
laissent une fente
où jeter la monnaie de la nuit.

Ô petit empereur
sans univers
conquistador sans patrie
minuscule tigre de salon,
nuptial sultan du ciel
des tuiles érotiques
tu réclames le vent de l’amour 
dans l’intempérie
quand tu passes
tu poses quatre pieds délicats
sur le sol
reniflant
te méfiant de tout ce qui est terrestre
car tout est immonde
pour le pied immaculé du chat.

Oh fauve altier de la maison,
arrogant vestige de la nuit
paresseux, gymnaste, étranger
chat
profondissime chat
police secrète de la maison
insigne d’un velours disparu
évidemment
il n’y a aucune énigme
en toi:
peut-être que tu n’es pas mystérieux du tout
qu’on te connaît bien
et que tu appartiens à la caste la moins mystérieuse
peut-être qu’on se croit
maîtres, propriétaires,
oncles de chats,
compagnons, collègues
disciples ou ami
de son chat.

Moi non.
Je ne souscris pas.
Je ne connais pas le chat.
Je sais tout de la vie et de son archipel
la mer et la ville incalculable
la botanique
la luxure des gynécées
le plus et le moins des mathématiques
le monde englouti des volcans
l’écorce irréelle du crocodile
la bonté ignorée du pompier
l’atavisme bleu du sacerdoce
mais je ne peux déchiffrer un chat.

Ma raison glisse sur son indifférence
ses yeux sont en chiffres d’or.

Pablo Neruda


Oh! comme je suis d'accord avec ce poète
Comme je ressens tout ce qu'il écrit!
Le chat est complet!
Chat!
Profondissime chat!

Publié le par Béjar
Publié dans : #Peintres célèbres

Adelsteen-Normann, late spring Norway


Frileuse comme je suis,
même en été j'aurais froid, dans ce pays
alors au printemps... et en hiver ...

Quelle merveille ce tableau!
Vous n'êtes pas de mon avis?

Publié le par Béjar
Publié dans : #La Loire


L'estuaire de la Loire

 Au milieu: l'île Beaulieu
Sur la gauche les îles Forget et Pinette
et en premier plan (amont) l'île Héron
Les trois îles de Saint Sébastien, "mes îles".
L'Océan est tout au fond
trop loin pour qu'on puisse le voir.
Nantes : sur la droite et au milieu sur l'île Beaulieu.
Les premiers ponts sont les ponts de la Vendée

Publié le par Béjar
Publié dans : #Animaux



L’escargot

 

Est-ce que le temps est beau ?

Se demandait l’escargot

Car, pour moi, s’il faisait beau

C’est qu’il ferait vilain temps.

J’aime qu’il tombe de l’eau,

Voilà mon tempérament.

Combien de gens, et sans coquille,

N’aiment pas que le soleil brille

Il est caché ? Il reviendra !

L’escargot ? on le mangera.

 

Robert Desnos

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes peintures à l'huile

Le Loiry, stage de peinture en plein air


J'étais très concentrée, vous ne trouvez pas?
Il faisait beau et il fallait en profiter
pour capter un maximum les couleurs.
Il est terminé ce tableau
et je ne vais pas tarder à vous le montrer.
N'hésitez pas à dire ce qui ne va pas.
La critique est toujours constructive!

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog