Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 

  dyn001 original 116 150 gif 2582326 8e1d01c65ed7937595dcdf6

 

Il a neigé dans l' aube rose,si doucement neigé

Que le chaton croit rever, c' est à peine s' il ose marcher

Il a neigé dans l' aube rose,si doucement neigé

Que les choses semblent avoir changé

Et le chaton noir n' ose

S' aventurer dans le verger;

Se sentant soudain étranger

A cette blancheur où se posent,

Comme pour le narguer,

Des moineaux effrontés


(poeme de Maurice Careme)

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises

 

  pied gauchet

 

Image JMDamien

 

 Tout homme normal est droitier, c'est bien connu. Il est donc très maladroit (ou très gauche) de ses membres gauches.
Par conséquent, tout homme normal se lève de son lit en commençant par poser son pied droit par terre ; c'est d'une totale évidence, n'est-ce pas ?

Si, par malheur, il vient à poser d'abord son pied gauche à celui du lit, c'est que, par métaphore, la journée démarre très mal, ce qui, on le conçoit bien, peut mettre de fort mauvaise humeur.

Même si c'est un tantinet capillotracté, il ne faut pas chercher plus loin l'origine de cette expression.

Cela dit, on ne peut oublier quand même que 'gauche' se disait avant 'senestre', mot qui a la même origine que 'sinistre'. Alors on ne peut s'empêcher de faire un lien, même s'il est ténu.

 

Mais il n'y a pas que les humains qui soient concernés : dès le XVIIe siècle, on disait d'un cheval qui levait le pied gauche avant en premier, qu'il galopait sur le mauvais pied.
Est-ce que, pour autant, le canasson était de mauvaise humeur ? L'histoire ne le dit pas.

Il semble que cette expression ait changé de sens assez récemment, puisque le dictionnaire de l'Académie Française de 1932 indique que "partir du pied gauche", c'est "partir du bon pied, s'engager comme il convient dans une affaire".

 

source : expressio

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux

Piillou , bébé merle  DSC01851 Piillou

 

B’jour, moi c’est Piillou (avec deux i et deux ll ) et toi t’es qui ? Tu t’appelles comment ?

C’est gentil de passer me voir, ça me fait très plaisir tu sais.

 

Je suis encore un bébé merle mais il paraît que je siffle bien pour mon âge.

 Les deux zumains qui sont devant moi, ils le disent.

Mais ils ne doivent pas trop s’y connaître.

Mon papa, fallait l’entendre.

 Hélas, mon papa et ma maman j’les vois plus.

 Ils n’ont pas pu me sauver des griffes du chat quand je suis tombé du nid.

J’ai pas fait attention, j’ai trébuché sur le bord du nid.

Ils nous avaient prévenus qu’il fallait faire très attention aux poilus

 mais moi j’ai trébuché, si si , c’est vrai !

 Je suis tombé dans les bambous  « plaff !! »

 et y avait 3 chats qui attendaient en bas.

 Y en a un qui m’a attrapé par une patte et une aile

 et je criais, je criais « maman, papa, au secours »

 mais ils ne pouvaient rien faire, ils avaient beau voler au ras du sol,

 lui, il ne me lâchait pas.

 Il a fallu que la zumaine, elle arrive,

qu’elle crie après mon agresseur

 et là, j’ai rien compris, il m’a laissé tomber sous un hortensia.

Il est obéissant, elle aurait dû arriver plus vite.

 Mais il m’avait fait très mal !

 La zumaine elle m’a pris délicatement, et m’a consolé, mais j’avais peur, très peur.

 Elle m’a tripoté partout et là elle a dit :

 «  zut ! il a une patte cassée et une aile abîmée, pauvre petit, il ne va pas vivre longtemps ».

Oh ! là là, c’était mal parti pour mon premier vol.

Elle m’a gardé dans ses mains pour me calmer

et puis elle m’a dit « Allez hop ! à l’infirmerie »

et je me suis retrouvé dans une « cage », c’est comme ça qu’ils disent.

 Et puis je l’ai vu courir partout pour me faire un nid

et puis pour me donner à manger mais moi :

 « non , j’mangerai pas, na! c’est pas bon, j’veux ma maman » .

 Mais j’avais le ventre creux alors j’ai fini par ouvrir le bec,

 elle me parlait tellement gentiment, c’était pour lui faire plaisir.

 Et puis ce qu’elle me donnait après tout c’était bon.

Mais j’avais mal à ma patte, j’ai mal dormi.

 Et puis quand je me suis réveillé,

 la zumaine elle est revenue me donner à manger et à boire.

 Elle doit avoir l’habitude, je crois, d’après ce que j’ai compris,

c’est pas la première fois, qu’elle sauve des bébés comme moi,

 mais beaucoup n’ont pas eu ma chance

 car moi ça fait neuf jours que je suis avec eux.

Ma maman m'a appris à compter les jours!!

 Ils sont contents  les deux zumains, je leur chante des chansons, ils sont un peu gaga !

L’autre jour ils sont partis ils m’ont confié à tatie, elle aussi elle est gentille !

Je crois que je suis « tombé » dans une bonne maison.

 Mais moi, ce qui m’ennuie c’est ma patte,

 je fatigue sur une seule jambe.

Bon, il faut vivre au jour le jour comme ils disent.

Avant ils avaient une volière mais ils s’en sont séparée

 et voilà, moi il va falloir que je vive où ?

 Que de questions sans réponses !

et puis dans la maison y a sept chats et un chien, ça ne va pas être triste!

Bon! il est tard et je dois me coucher, les bébés ça ne doit pas traîner !

 Je reviendrai vous donner des nouvelles un autre jour si on me laisse l'ordi

 je suis très vancé pour mon âge en matière de communication!!

Je vous fais des gros becs .  

 PIILLOU.

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Musique - vidéo

 

Comme un soleil, Michel fugain 
Comme un soleil, comme une éclaircie
Comme une fleur que l'on cueille entre les orties
Elle doit venir, comme vient le beau temps
Elle doit venir comme vient le printemps

Demandez-moi tout ce que vous voulez
Et sans regrets je vous le donne
Mais dites-moi où je la trouverai
Celle qui comprendra, celle qui me dira
"Où que tu ailles je vais avec toi
Quel que soit le chemin, je te suis pas à pas"
Et s'il m'arrivait alors de tomber
C'est elle qui me relèverait


Demandez-moi tout ce que vous voulez
De ne plus jamais voir personne
De renoncer aux parfums de l'été
Aux accords de guitare, aux fumées de la gloire
Demandez-moi de ne plus croire en rien
Pourvu que je la voie au bout de mon chemin
Demandez-moi tout ce que vous voulez
Mais dites-moi où la trouver
Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

Image1-copie-1

 

Soleil couchant

Les ajoncs éclatants, parure du granit,
Dorent l'âpre sommet que le couchant allume;
Au loin, brillante encor par sa barre d'écume,
La mer sans fin commence où la terre finit.

 

A mes pieds, c'est la nuit, le silence. Le nid
Se tait, l'homme est rentré sous le chaume qui fume;
Seul, l'Angélus du soir, ébranlé dans la brume,
A la vaste rumeur de l'Ocean s'unit.

 

Alors, comme du fond d'un abîme, des traînes,
Des landes, des ravins, montent des voix lointaines
De pâtres attardés ramenant le bétail.

 

L'horizon tout entier s'enveloppe dans l'ombre,
Et le soleil mourant, sur un ciel riche et sombre,
Ferme les branches d'or de son rouge éventail.

 

José-María de Heredia

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile

 

DSC00267 Forêt du gavre

 La Forêt du Gâvre à l'Automne

 

Je croyais avoir mis ce tableau sur mon blog.

 Cath: http://www.clavieretstyle.com/ 

qui habite Nantes m'y a fait repenser.

Il y a un petit jeu de lumière sur la gauche

qui ne fait pas très beau mais c'est la plus belle photo que j'ai.

Et j'ai la flemme de tout sortir de mon placard pour le reprendre!

 Il fait trop chaud!!!

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres

 

Route-dans-la-for-t-de-Fontainebleau rousseau

 

Théodore Rousseau, Route dans la forêt de Fontainebleau

 

Quelle lumière en arrière plan! j'aimerais avoir ce tableau devant moi pour pouvoir l'admirer, je pense que je pourrais rester des heures devant

 

Avec Corot, Théodore Rousseau domine la peinture de paysage française du milieu du xixe siècle. Figure symbolique de l'école de Barbizon tout comme Millet, son ami intime, il incarne la lutte de la génération de 1830 contre les conventions et les règles académiques. Malgré des appuis importants, sa carrière fut marquée, des années durant, par les attaques de la critique et par son exclusion du Salon. Sa détermination à préserver son indépendance artistique et sa résistance face à une opposition sévère ont fait de la légende du « grand refusé » l'un des mythes les plus vivants de l'avant-guerre.

Souvent rapproché de Delacroix et opposé à Corot, Rousseau savait empreindre ses paysages de sentiments profonds et parfois d'émotions violentes. Son dessein était de s'identifier à la nature et de la servir en lui prêtant sa voix. Ennemi des formules néo-classiques comme du pittoresque, Rousseau est passé du romantisme au naturalisme en anticipant bien des découvertes de l'impressionnisme.

Sources:  Encyclopédie Universalis

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 

 

 Chat, j'accuse.....

 

J'ai trouvé cet article sur le blog de Tachka

http://tachka.over-blog.fr/ 

et Josiane a gentiment accepté que je fasse suivre,

merci à toi Josiane

 

10.gif 

 

MOI, CHAT ERRANT, J'ACCUSE

 

 

Moi, chat abandonné dans cet appartement que vous quittez sans considération pour ma survie...
Moi, laissé pour compte, seul dehors, alors que de ma portée vous me préférez ce petit chaton...
Moi, maintenant malade et dont vous ne voulez plus...
Moi, que vous abandonnez sur le comptoir du refuge juste parce que j´ai vieilli...
Moi, qui ne suis pas stérilisé et qui me procrée à tous venants...
Moi, que votre voisin déteste et qui utilisera des poisons pour m´éliminer...
Moi, chat errant car abandonné par VOUS.



Moi, j´accuse :


- Les propriétaires des appartements qui me refusent d´emménager avec ma famille...
- Les gens qui m´adoptent mais ne me stérilisent pas, parce qu´il faudrait payer...
- Les animaleries qui vendent des animaux à rabais, et qui proviennent pour la très grande majorité d´usines à chiots, chats, oiseaux, rongeurs et autres...
- Certains refuges qui ne se responsabilisent pas et euthanasient, c´est plus facile...
- Les ordres vétérinaires qui, malgré qu´ils connaissent bien le problème de l´itinérance chez les chats, ne se concertent pas pour offrir des cliniques de stérilisation à coût modique et pour sensibiliser la population, VOUS et moi, sur notre RESPONSABILITÉ face à la prolifération des chats errants...
- Certains médias qui, lorsque la nouvelle ne comporte pas d´images choquantes, parlent peu ou pas de l´abandon, de la négligence, de l´indifférence face aux chats errants...
- Ceux et celles qui ne lisent pas les communiqués des divers organismes et individus qui dénoncent la cruauté envers les animaux, sous toutes ses formes ; car ne vous y trompez pas, l'abandon EST CRUEL et fait tout aussi mal que les coups et blessures...
- Le gouvernement provincial qui refuse d´injecter des fonds pour aider à la stérilisation, à l´éducation de la population, à la fondation de refuges...
- La loi qui refuse souvent d'accomplir le code criminel afin que soient renforcées les mesures de protection et de condamnation de ceux qui abandonnent, maltraitent, abusent de nous les animaux domestiques..
.



Mais je remercie...



- Ceux qui aujourd'hui entendent ce cri d´alarme...
- Ceux qui choisiront de se responsabiliser...
- Ceux qui s´impliqueront en favorisant l´ouverture d´autres refuges...
- Ceux qui se joindront à ma voix pour éduquer, informer, stériliser...
- Ceux qui mettront la clef dans leur usine lucrative de production de chats et les animaleries qui refuseront de les vendre...
- Ceux qui diffuseront cette alerte...
- Ceux qui ont compris qu´ils sont responsables de l´itinérance en recrudescence des chats et qui dorénavant choisiront de faire partie de la solution...
- Celles et ceux qui bénévolement nous rescapent, nous soignent, nous stérilisent, nous trouvent une nouvelle famille où finir nos jours paisiblement...
- Ceux qui ont compris que ce n´est pas un droit que d´être propriétaire d´un animal de compagnie, mais un PRIVILÈGE dont on doit se montrer digne...

Moi, chat errant qui mourrait probablement de froid et de faim l'hiver prochain, si j´avais une voix, si j´avais le choix, j´aurais une famille

Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres Algérie

 

  Emile Marquette, Fontaine aux environs d'Alger

emile-marquette-fontaine-environs-alger 1248687495

 

 

 J'ai peu de renseignements sur ce peintre,

contemporain de Delacroix 

Dirait-on que c'est une aquarelle?!

Comme j'aimerais être capable de peindre ainsi sur papier !

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux

 

 

C'est à hurler!

Je ne peux que transmettre ce que je viens de voir

Et aussi je vous demande de signer cette pétition

Merci Béa, je fais suivre

Et faites comme moi faites suivre aussi !!!

 

http://kimcat1b58.over-blog.com/

 

 

 

 


>
>
FAIRE SUIVRE SVP!!!
>
>
> RETOUR DE L'ENFER POUR ATTILA
>

> Pour signer la pétition :
>
> http://lapetition.be/en-ligne/petition-7483.html
>
>

> Le 19.11.2009, une famille se propose pour adopter ATTILA (dobermann de 4 ans)
> Après la pré-visite d'adoption, ATTILA arrive dans sa nouvelle famille le 29.11.2009. L'association Dobermann en Détresse a régulièrement des nouvelles, des photos et tout avait l'air de bien se passer.
> Mais depuis le 6.01.2010, plus signe de vie. Une personne de l'association a fait un contrôle en février et s'est retrouvée devant une maison inoccupée. Après différentes recherches et aucune trace de l'adoptant, le jeudi 3.06.2010, la fourrière de Perpignan alerte Dobermann en Détresse qu'un doby vient d'être récupéré par la police nationale (prévenue par un voisin)
> Les policiers croyaient qu'il était mort: poids 18kg200, la peau collée sur les os, le regard vide, tenant à peine debout, tombant souvent... D'après le vétérinaire, ATTILA serait resté enfermé sans eau ni nourriture depuis plus de 2 mois.
> Une plainte a été déposée contre l'adoptant et nous avons besoin d'un maximum de signatures pour appuyer celle-ci et ne pas laisser impunis CES ACTES DE CRUAUTE VOLONTAIRES.
>
> Atilla avant son adoption :
>
> atti 1101
>
> Atilla aujourd'hui :
>
> atti 5102
>
> Son histoire....
> http://www.dobermannendetresse.com/forum/forum_1.php?page=1&return=1&msg=208901
>
>
> Pour signer :
>
>
http://www.lapetition.be/en-ligne/retour-de-lenfer-pour-attila-7483.html
>
> Merci de faire circuler au maximum !!

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog