Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les arbres

  DSC03167

Petit plan d'eau à Falleron en Vendée 

 

Bouquet d'arbres

Il faut parler des ifs comme on parle des morts
Du pelage d'automne enrobant l'eau qui dort

Le lilas oiseau-lyre ouvrant ses ailes blanches
C'est un flocon de neige qui plane sur les branches

Et le doux peuplier les calèches du vent
L'entraînent au galop de leurs chevaux piaffant

Ambre liquide ourlant la rive des forêts
L'écorce du bouleau tisse sa voie lactée

Le sapin familier de ses aiguilles brunes
Faufile la voilure attachée à sa hune

Et la pluie dans les mains frêles des marronniers
Glisse et s'effrite comme la vie d'un prisonnier

Mais le chêne fixé sur un socle de marbre
Semble un berger figé parmi son troupeau d'arbres

Si je nomme le charme une allée se dénoue
Une source enchâssée à son collier de houx

Et je ne sais que dire à ces obscurs témoins:
Tilleuls rompant le soir leur graine de parfums

Pommiers de gloire au flanc des collines couchés
Saules tremblants comme une fille effarouchée

A tous ceux qui s'en vont cherchant dans la nuit noire
La charnelle vêture et l'humaine mémoire.



Michel Manoll (1911-1984)

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux

 

 

DSC04441-bis.jpg

 

N'est-elle pas belle ma Biche?

 Upsa fait sa belle.

Pour l'instant pas de chasseurs!

Elle en a une peur bleue!

Là, elle est en visite chez celle

qui commence à devenir sa copine: Louvna!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres

Bohneur augustin 1824-82 rentrée du troupeau

 

Auguste Bonheur, né en 1824 à Bordeaux et mort en 1884 à  Paris, est un peintre français, spécialisé dans les représentations animalières. 

Il entre aux Beaux-Arts en 1848.

Comme sa sœur, Rosa, il se spécialise dans la peinture naturaliste.

Il débute au Salon de 1845.

 En 1852, il obtient une médaille de troisième classe pour des paysages : Les Côtes de Brageac (Cantal) et Les environs de Mauriac (Cantal).

Il reçoit la croix de la Légion d'honneur  en 1867.

Souces : Wikipédia

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les roses

DSC03595

 

Dans le langage des jardiniers

les plantent crèvent,

mais les roses meurent

Julien Green

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique

  Arbre gibraye

 

 

Chant triomphal de l'arbre

 

 

Arbre couleur d'oiseau, je n'ai plus peur des plaines

Je pourrai m'envoler par-delà le ciel noir

Mon printemps, ton printemps dansent à perdre haleine

L'enfant, le liseron grimperont jusqu'au soir

Grimperont jusqu'à Dieu plus haut que la montagne

Arbre couleur d'oiseau je resterai quand même

Porteur de chevelure, arbre parmi les arbres.

 

Arbre couleur de l'eau, je coule d'un poème

Dans tous les corps d'ici, dans les cœurs et les ailes.

Hommes, je vous habite un instant, puis je pars

Je reviens à mon cri. La fleur souffle une abeille

Pour lui donner le vol, le vrai suc du voyage

Mes chants et mes parfums jaillissent de mes branches

Et pour toucher le ciel, j'agite mon feuillage

Comme un grand pavillon habité de mésanges.

 

Plus vif au jour, plus pur qu'une source dans l'île

Ce peu de chair est là pour me garder du ciel

Autour de moi, la mer ; une aube en ma poitrine

Mon corps est la couronne étrange du soleil

Je cerne une douceur, un grand lac s'émerveille

D'éveiller tant de brume et de nimber mes cimes

Je demeure un atoll en ce monde immobile.

 

Arbre couleur d'oiseau, de cet oiseau qui brûle

Et renaît chaque fois que le grand feu s'éteint

Arbre, j'attends que vibre aussi la libellule

Je n'ai que mille bras pour serrer mes essaims

Et leurs grappes sont là pour me donner la vie

Pour me nourrir aussi d'un nouveau cœur vivant

Je ne puis les serrer que si tout le ciel prie

Je ne puis les vêtir, mon corps se dénudant.

 

Arbre couleur d'oiseau, j'ai des jambes sous terre

Je rampe vers l'enfer et vole au paradis

Au milieu de mon corps l'horizon se soulève

Les astres tournoyants sombrent quand je le dis

Arbre couleur d'oiseau, pourtant, j'attends des larmes

Quand le printemps s'achève, avec des gestes graves

Tourné vers le soleil, je pleure comme un fruit. 

 

 

Robert Sabatier

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire

 

  DSC03065

 

 De ce fleuve sauvage à la fougueuse artère

Vient le flux de la France en son plus noble sang

La fureur des Vikings, la voie des Jean sans Terre

Pour chaque chevalier qui se voulait puissant.

 

 Gérard Brecq, " Cantilène à la Loire"

Publié le par Yvette
Publié dans : #divers

 

 

DSC04542.JPG

 

DSC04543.JPG

 

DSC04544.JPG

 

  Des signes sur le sable!

Que veulent-ils dire?

 Des messages venant d'une autre planète? 

Nous étions hier sur la côte près de Préfailles,

 peu de soleil mais température agréable.

Un bon bol d'air et le plein d'iode!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile

 

 

La Loire à st Seb

Bord de Loire à Saint Sébastien, la plage et en arrière plan le château de la Beaugerie, demeure de Mary Osburn, épouse du Général Cambronne.

Encore une photo de tableau scannée.

Des couleurs un peu irréelles, trop rouges, trop de contraste que je ne peux supprimer sans rendre la photo trop fade. 

 Et je n'ai plus ce tableau!

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog