Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

 

 

DSC05798

 

Notre  pauvre chêne n'en revient pas, il était tout blanc au réveil

 

A l’année nouvelle le printemps est là ;
Le printemps est là, mais on ne le voit guère.
A l’année nouvelle le printemps est là ;
Le printemps est là, mais on ne le voit pas.

Il était parti, il nous reviendra
Dans quelques semaines ou dans quelques mois...

A l’année nouvelle
Le printemps est là,
Le printemps est là
Pour qui le cherchera.

Luc Decaunes (1913-2001)

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les roses

 

 

 

 

 

DSC05836.jpg

Sur la mort d'une rose

Cette rose qui meurt dans un vase d'argile
Attriste mon regard,
Elle paraît souffrir et son fardeau fragile
Sera bientôt épars.

Les pétales tombés dessinent sur la table
Une couronne d'or,
Et pourtant un parfum subtil et palpable
Vient me troubler encor.

J'admire avec ferveur tous les êtres qui donnent
Ce qu'ils ont de plus beau
Et qui, devant la Mort s'inclinent et pardonnent
Aux auteurs de leurs maux,

Et c'est pourquoi penché sur cette rose molle
Qui se fane pour moi,
J'embrasse doucement l'odorante corolle
Une dernière fois.

Raymond Radiguet

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

 

 

DSC05650

Fougère givrée sur le bord du muret devant la maison.   

Que ne suis-je la fougère,
Où, sur la fin d'un beau jour,
Se repose ma bergère,
Sous la garde de l'amour ?
Que ne suis-je cette glace,
Où son miroir répété,
Offre à nos yeux une grâce,
Qui sourit à la beauté ?
   
Charles Henri Ribouté 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #L'eau si précieuse

 

DSC05841-bis.jpg

 

DSC05841-bis-copie-1.jpg

Pas de Merle ni de rouge-gorge ni de moineau.

Ils sont à l'abri

 Et tout ce que je donne se transforme en soupe.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 C'est l'hiver, notre Féline s'emmitoufle!

DSC05840-bis.jpg

Là, c'est dans mon tapis de gym! 

 DSC05839-bis.jpg

On ne peut pas être tranquille, là? 

DSC05845-bis.jpg

Et là c'est dans le tapis de la chienne Anka 

DSC05847-bis.jpg

Encore? mais y a pas moyen de dormir tranquille ici!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile

 

 

Le-Croisic-a-maree-haute.jpg

Peinture à l'huile grand format.

Je n'ai pas trop l'habitude de peindre ce genre de sujet.

Je l'ai fait d'après une photo,

il est difficile de tenir un chevalet par gros temps.

Je le sais par expérience,

il fallait attacher le parasol au chevalet et au siège.

C'est tout juste si je n'étais pas attachée moi-même !

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les roses

 

 

 

DSC05558

 

 

DSC05563

C'était leur dernier souffle.

L'ourlet de givre sur les pétales est presque transparent.

Elles vont mourir!

 Hélas, elles sont mortes!

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Au-gré-de-mon-jardin

 

 

DSC05434.jpg

 Du givre sur le rétroviseur

DSC05554

 Du givre sur le capot

DSC05567.JPG

Des feuilles dans de l'eau gelée.

 

Je n'aime pas le froid

mais ça ne me gêne pas de sortir

pour faire quelques petites photos originales,

avant le p'tit-dej!!!!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 

  DSC01357.jpg

Pas vraiment bourgeoise ma Saona! 

 

 

Le chat bourgeois

Un chat tuait sans vrai désir.
C'était un chat très riche et il n'avait pas faim
Il faut bien se distraire enfin :
Chat bourgeois a tant de loisirs....
On ne peut pas toujours dormir sur un coussin.

De souris, il ne mangeait guère ;
Son pedigree fameux l’ayant mis au dessus
Des nourritures du vulgaire.

Son régime était strict. Cet immeuble cossu,
En outre visité, à des dates périodiques,
Par les services de la dératisation,
Gens aux procédés scientifiques,
Tuant sans joie ni passion,
Au nom de l’administration,
De rat, de vrai bon rat, qui fuit et qu’on rattrape
Négligemment, ne le tuant qu’à petits coups
Sans tuer son espoir - vrai plaisir de satrape -
Il n'y en avait plus du tout
Avec leurs poisons et leurs trappes.
Restaient quelques moineaux bêtes et citadins,
Race ingrate
Qu’on étendait d'un coup de patte :
Assez misérable fretin.
Oubliant les rats,
L’employé du service d'hygiène ne vint pas.
On l'avait convoqué
Sur une autre frontière.
Pour tuer cette fois des hommes. Et la guerre,
Approchant à grands pas des quartiers élégants,
Les maîtres de mon chat durent fuir sans leurs gants,
En un quart d'heure, sur les routes incertaines.
Dans l'impérieux souci de sauver leur bedaine
Ils oublièrent tout, les bonnes et le chat.
Les bonnes changèrent d'état.
Loin de Madame, violées par des militaires,
Elles si réservées, elles se révélèrent
Putains de beaucoup de talent.
Leur train de vie devint tout à coup opulent
Et elles prirent une bonne.
Après un temps de désarroi,
Le chat, devenu chat, comprit qu’il était roi;
Que la faim est divine et que la lutte est bonne.
D'un œil blanc, d'une oreille arrachée aux combats
Dont il sorti vainqueur contre les autres chats,
Il paya ses amours royales sous la lune.
Sans régime et sans soin, ne mangeant que du rat
Il perdit son poil angora
Qui ne tenait qu’à sa fortune
Et auquel il ne tenait pas;
Il y gagna la mine altière
Et l’orgueil des chats de gouttière,
Et bénit à jamais la guerre
Qui offre aux chats maigris des chattes et des rats.

Jamais ce que l'on vous donne
Ne vaudra ce que l'on prend
Avec sa griffe et sa dent.
La vie ne donne à personne.

Jean Anouilh, Fables.

 

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog