Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat

J'ai eu une chatte qui s'appelait Aphrodite mais comme elle était âgée et qu'elle avait été trouvée, au refuge  elle était si belle , Sacrée de Birmanie, qu'on l'a affublé de ce nom qu'elle ne connaissait pas. Comme elle finissait par ne plus entendre, elle n'a donc jamais répondu à ce nom.

J'en ai eu une autre qui avait été baptisée Calypso par ses premiers maîtres, splendide Persanne.

Et aussi Titus, que j'avais trouvé devant chez moi, le bassin fracturé et  qui a répondu immédiatement à ce nom parce que je trouvais que ça lui convenait. Superbe Angora noir.

Le hasard a fait que tous les trois étaient magnifiques. Je ne suis pas particulièrement attirée par ce genre de chat à grands poils mais ils sont arrivés chez moi sans crier gare! Sur mes quatre chats actuels deux ont un pelage long: Théo et Féline. Que de poils, que de poils!!!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat
Chipie en haut et Aphrodite en bas: Se cultiver en dormant!

Chipie en haut et Aphrodite en bas: Se cultiver en dormant!

Intelligence sur mesure .

Certes, les aptitudes cérébrales des matous sont loin des nôtres. La nature faisant bien les choses, l’intelligence des chats est adaptée à leurs besoins. Ni plus, ni moins. Ils ne l’exercent qu’en fonction d’un contexte précis – ici et maintenant – et pour répondre à une situation donnée : « j’ai faim », « j’ai envie de jouer », « je manque de tendresse ». Pour le reste, effectuer des opérations mentales abstraites et résoudre des équations à deux inconnues ne leur sert à rien. Selon Patrick Pageat, la grande différence entre les êtres humains et la plupart des autres espèces se situe donc là, dans notre aptitude spécifique à « décontextualiser » une réflexion, et à manier l’abstraction.

Il comprend plusieurs dizaines de mots!

Mais attention : qui dit absence de langage articulé, verbal, abstrait, ne dit pas pour autant incapacité à communiquer. Bien au contraire ! Chez le chat, les facultés d’expression et de compréhension se révèlent même particulièrement perfectionnées. C’est bien pourquoi nous l’avons domestiqué ! Si nous y sommes parvenus, c’est surtout parce qu’il a su lui-même faire preuve de souplesse et de sociabilité pour s’adapter à nos comportements, notre vocabulaire, nos intonations. « En tant qu’animal de compagnie, le chat développe une double compétence, explique Patrick Pageat. Non seulement, il apprend à traduire les signaux de ses congénères, mais aussi ceux très différents que les humains lui envoient. » Encore faut-il qu’il ait grandi dans un environnement favorable, condition indispensable à son plein épanouissement futur, qu’il n’ait pas été arraché à sa mère trop tôt et qu’il ait eu des contacts positifs avec notre espèce dès sa cinquième semaine. S’il en est ainsi, il réunira un maximum de chances d’aiguiser ses potentialités. Et saura par exemple assimiler plusieurs dizaines de mots de vocabulaire, décrypter vos odeurs, mimiques et autres gestes. Mieux, souvent, que vos collègues ou votre conjoint !

Source:France Soir

Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres, #De Valenciennes
le chemin au soleil près de Némi

le chemin au soleil près de Némi

En Italie, Valenciennes exécute des études en plein air qui témoignent d'une sensibilité nouvelle devant la nature. S'il insiste sur l'importance du travail sur le motif, son intérêt principal reste le paysage historique, qu'il s'efforcera de faire triompher tout au long de sa carrière. Pour lui l'étude en plein air est essentielle, mais comme préalable à la réalisation, en atelier, de ces compositions historiques. Ses efforts seront couronnés par la fondation, en 1816, d’un prix du Paysage Historique à l’École royale des Beaux-Arts, prix qui sera supprimé en 1863.

Sources Wikipedia

Je suis émerveillée devant ses arbres. Quel talent!

Castel Gandolfo

Castel Gandolfo

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots
Bien écrire !

~~~~ Pour bien écrire, il faut donc posséder pleinement son sujet, il faut y réfléchir assez pour voir clairement l'ordre de ses pensées, et en former une suite, une chaîne continue, dont chaque point représente une idée ; et, lorsqu'on aura pris la plume, il faudra la conduire successivement sur ce premier trait, sans lui permettre de s'en écarter, sans l'appuyer trop inégalement, sans lui donner d'autre mouvement que celui qui sera déterminé par l'espace qu'elle doit parcourir.

Discours sur le style, prononcé à l'Académie française par M. de Buffon le jour de sa réception (25 août 1753)

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat

L'arrivée des chats domestiques en Europe
Les premiers chats furent importé illégalement d'Egypte par les grecs (faire sortir un chat du pays était en effet un crime du point de vue de la loi égyptienne). Ils étaient alors mal connus et n'avaient qu'une fonction utilitaire : chasser les rats et souris afin de préserver les récoltes conservées dans les greniers.

Les Grecs
Les grecs n'avaient pas d'affection particulière pour les chats, ils n'envisageaient pas d'en faire des animaux domestiques et n'ont même pas pris la peine d'en faire l'élevage.


Les Romains
Les romains importèrent aussi par la suite des chats mais sans faire plus cas d'eux que les grecs. Ils les utilisaient également comme ratiers ou souricier au même titre que des belette ou des loutres mais ne considéraient pas qu'il soit nécessaire de les domestiquer (pour eux seul le chien méritait de l'être).

Cette méconnaissance des chats propres au civilisations grecques et romaines a été souligné par le philosophe Hippolyte TAINE dans les vers suivants tirés du poème « la société »:
Ni l'Hellène bavard, ni le brutal Romain,
N'ont su gagner du chat la confiance intime.

En Gaulle

Seuls quelques chats amenés par les romains furent amenés en Gaulle mais ceux-ci ne subsistèrent que pendant quelques générations et finirent par disparaître et être oubliés jusqu'à ce que, bien plus tard, des croisés en rapportent de leurs voyages en terre sainte.

Source: Chats-monde

 
Les chats dans l'Europe Antique
Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs
Image du Blog zezete2.centerblog.net
Source : zezete2.centerblog.net sur centerblog.

Il est des nœuds secrets,

il est des sympathies

Dont par le doux rapport

les âmes assorties s'attachent

l'une à l'autre et se laissent piquer.

Par ces "je ne sais quoi" qu'on ne peut expliquer.

 

(Corneille)

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion
Qu'elle était belle ma Calypso! Encore une petite abandonnée et qui a repris goût à la vie chez nous

Qu'elle était belle ma Calypso! Encore une petite abandonnée et qui a repris goût à la vie chez nous

Chatte persane

 

La chambre, où l’été monotone

Confine les ors de sa gloire.

Une brise tiède frissonne

Et creuse d’argentines moires

Sur la chatte aux yeux de démone

Qui, sournoise et longue, vient boire

Dans le vase des anémones …

 

Anna de NOAILLES

Publié le par Yvette
Publié dans : #Au-gré-de-mon-jardin, #bucolique
Le Lierre !

Lierre qui jamais ne te reposes, lierre qui veilles, lierre sans pitié ni répit malgré la terre nue et le jour sans soleil ; lierre obstiné, lierre oppressant, lierre qui poses sur le mur et sur l'arbre ton sceau vert ; serpent d'éternité, serpent d'hiver, insoucieux des vents et des intempéries ; indestructible câble, attachant les saisons, grement mystérieux de ce navir qui vogue sur les jours et va, nous emportant. Lierre qui perpétues et qui attends ; lierre ambigu qui tues et qui fais vivre ; lierre étouffant et fort et dont s'enivre le sombre acharnement de la fidélité ; lierre dont le sol jamais ne se délivre, quelle âme ne consent à sa captivité, quand autour d'elle tes filets jettent leur ombre ! Dans ta nasse combien d'oiseaux morts se sont pris ? L'amour dort à tes pieds, Ô veilleur sombre.

Germaine de beaumont

Le Lierre !
Publié le par Yvette
Publié dans : #L'eau si précieuse
Gouttes d'eau !
Gouttes d'eau !

Sur la photo du bas , la goutte était bleue, mais le déclic m'a légèrement fait bouger et le bleu est devenu blanc. Et puis j'étais déjà au zoom, alors le moindre mouvement et hop! on rate! Dommage! J'en ai déjà eu des bleues mais pas si grosses.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux, #Poésie d'auteurs
http://zezete2.centerblog.net/rub--chiens--3.html

http://zezete2.centerblog.net/rub--chiens--3.html

Les amis à deux pieds, Et les amis à quatre pattes.

Fable XV, Livre V.

 

« Je préfère un bon cœur à tout l'esprit du monde,

Et d'amis à deux pieds je me passe fort bien, »

Disait certain monsieur qui vit avec son chien Dans une retraite profonde. « Je n'ai pas d'autre ami que lui,

Humains ; et s'il tient aujourd'hui

La place qu'en mon cœur longtemps vous occupâtes

C'est qu'il ne m'est pas démontré

Que l'on ait aussi rencontré .

L'ingratitude à quatre pattes."

 

 Antoine-Vincent Arnault

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog