Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises, #Plaisir des mots, #Défi d'Evy
Face à Face, Défi de la plume d'évy N° 103

Boby et son papy!

 

Disparus tous les deux hélas!

 Que peuvent -ils se dire?

Les yeux dans les yeux!

Même âge, mêmes envies d'évasion!

Partir? oui!

Mais où?

 Où tu voudras, je te suis !

Alors , allons-y , n'attendons pas.

Nous avons toute l'éternité devant nous.

Cet article est édité dans la communauté:

le jardin virtuel. Le défi de la plume d'Evy 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres, #japy, #tableau du samedi
En forêt de Compiègne, Japy Louis Aimé , le tableau du samedi chez Lady Marianne

En Forêt de Compiègne

 

Elève de François-Louis Français et de J.-B.-Camille Corot, Louis-Aimé Japy dédaigne l’industrie familiale pour se consacrer à la peinture de paysage. Il obtient et la médaille d’argent aux Expositions universelles de 1889 et de 1900 et est nommé Chevalier de la légion d’honneur en 1906. Japy a visité l’Italie au début de sa carrière et a rapporté de ce voyage plusieurs sujets de tableaux, mais il a surtout peint des sites français, particulièrement du Jura et de son Doubs natal. Il a également rapporté de nombreux paysages de ses déplacements en Bretagne, Picardie et dans l’Oise. Il affectionne les études délicates de lumière et possède une touche frémissante, sans toutefois négliger la précision du dessin. Considéré comme l’un des élèves les plus doués de Corot, Louis-Aimé Japy sait traduire la nature avec beaucoup de sensibilité. La poésie qui se dégage de ses scènes pastorales baigne souvent dans une lumière mélancolique. Ses ouvrages sont présents dans de très nombreux musées .

Sources la famille Japy http://frederic-japy.com/10.html

"Il sait traduire la nature avec beaucoup de sensibilité",

rien que de voir cette toile on ne peut douter de ces écrits.

La nature à l'état pure, la bergère et ses moutons.

Et le vieux chêne si bien reproduit

 

Cet article est édité dans la communauté:

le tableau du samedi chez Lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #déchéance
La déchéance, défi de la plume d'Evy N° 102

 

Que c'est triste la déchéance d'un être vivant.

Un humain, un animal!

La déchéance physique chez un être humain:

abominable à supporter par la personne concernée,

terrible  à supporter par l'entourage.

C'est être avili, c'est la décadence, on ne remontera pas.

C'est le déclin comme le jour qui fuit,

la décrépitude, il faut bien le dire, le délabrement,

 et l'humiliation surtout.

Le rapetissement, oui, on se recroqueville sur soi même,

le corps ne suit plus  il se flétrit

le cerveau  ne suit plus, c'est la dégénérescence.

Il ne faut pas avoir connu cela face à l'être avec qui l'on a vécu 53 ans

et que l'on a aimé.

On en peut oublier.

 

 

cet article est édité dans la communauté :

 Le défi de la plume d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Peintres célèbres, #Tableau du samedi
Michallon Achille , Le Tableau du samedi chez Lady Marianne

Si vous avez suivi mon blog vous ne serez pas étonnés de voir encore des arbres et toujours des arbres.;

J'adore les arbres. Je tiens cela de mon père. Seulement lui, c'était par gourmandise, il adorait les fruits  et m'avait appris, étant enfant , à greffer, écussonner et j'aimais ça.  Maintenant je ne sais plus!

 Moi c'est pour leur nature, pour leur aspect, pour leur force que j'aime ces êtres vivants. J'adore les peindre aussi, un jour je vous remettrai quelques uns de mes tableaux mais avant, je tiens à vous  faire connaître certains peintres amoureux de la nature,

 

Achille Etna Michallon 1796 /1822

Achille-Etna Michallon est né le 22 octobre 1796, à Paris, au palais du Louvre. Il est mort le 24 septembre 1822 à Paris. Il est le fils du sculpteur Claude Michallon (1751-1799) et de Marie-Madeleine Cuvillon, belle-fille de Guillaume Francin, sculpteur, fils de Claude-Clair Francin. Après le décès de sa mère, en 1813, il est élevé par son oncle, Guillaume Francin.

Il fut un des tenants du paysage historique des années 1780-1830. En 1817 il est le premier lauréat du « Prix de Rome de paysage historique », institué en 1816 à l’instigation de Pierre-Henri de Valenciennes, dont il fut l'élève. Il étudia également dans l'atelier de Jacques-Louis David. Antoine Guindrand fut son élève ainsi que Corot qui reprit de son maître l'attachement à la lumière, la construction de l'espace et le refus de l'anecdotique.

Il mourut précocement à l'âge de 26 ans.

La duchesse de Berry et le Vicomte Alexandre-Émile Lespine étaient ses plus fervents admirateurs. La succession de la Princesse Louis de Croÿ et du Vicomte Lespine est une source d'information sur les œuvres de cet artiste.

Sources Wikipédia.

Cet article est édité dans la communauté:

Le tableau du samedi  de Lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes poésies, #Défi d'Evy, #Plaisir des mots

 

 

 

Si j’étais Vous, mon Dieu !

 

Si j’étais Vous, mon Dieu, je descendrais sur terre,

Et d’un coup de baguette, j’ôterais les frontières.

Plus de peurs, plus de faim, de guerres, ni prisons,

De gamins affamés, de larmes sans raison.

 

Si j’étais Vous, mon Dieu, j’apprendrais à l’humain

A vivre sans haine, à aimer son prochain

A bâtir une vie de bonté, de douceur,

Sous un ciel serein, sans violence ni rancœur.

 

Si j’étais Vous mon Dieu, je montrerais enfin,

Le droit chemin à celui qui ne croit en rien,

Je lui indiquerais la voie qui mène au bien

A la fraternité, à l’amour de son chien.

 

 

Hélas, je ne serai jamais Vous mon Dieu !

Et je ne sais même pas si vous existez.

Yvette

 

 Cet article est édité dans la communauté :

 Le défi de la plume d'Evy , le jardin virtuel

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

Bon dis, c'est à cette heure ci que tu rentres ce soir?

Il va bientôt faire nuit, ça fait plus d'une heure que je fais le pied de grue là , moi. J'ai faim.

 

Même pas peur!

Oui Félix a raison! Moi aussi j'ai faim. Tu vas sortir quand de ta bagnole là? on a faim.

Et puis qu'est-ce que c'est que ça, tu l'as changée, elle n'a plus de nez , cette titine, je peux plus me poser dessus. En plus elle est moche et toute petite.

Et même pas peur tu vois! nous ce qu'on veut c'est que tu rentres vite fait pour nous faire la soupe

Même pas peur!

Mes photos ne sont pas nettes car prises de l'intérieur de la voiture avec mon IPhone et il commençait à faire sombre.

Et voilà comment je suis reçue quand je rentre un peu plus tard que d'habitude. Je suis très attendue, et ces deux chats ne sont pas à moi .

Bon! je pense que maintenant Titi, le greffier noir  qui est sur la voiture fait partie de ma maison, et que Félix qui est noir et blanc, lui, sera toujours un baroudeur. Ils ont la pitance assurée et ils le savent.

Mais ce fameux soir où je suis rentrée plus tard que d'habitude, Théo qui était dans le jardin, ne m'a pas reconnue, car j'étais restée en manteau et il n'a pas l'habitude de me voir ainsi habillée. Et il a mis près de deux heures avant de rentrer. Pauvre Théo, il a de gros problèmes dans sa pauvre petite tête!

 

Cet article est édité dans la communauté:

 j'aime les chats 

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog