Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #collation
Un mot qui me rappelle des souvenirs d'enfance, défi d'Evy

Collation,

pas une boîte oubliée mais un mot!

Une histoire vécue bien sympa.

Dernièrement j'ai demandé à ma sœur: si je te dis le mot "collation" , ça t'évoque quoi?

Oh! ouiiiiiiii ! tu te souviens?

Alors je vous raconte.

Quand nous sommes arrivés en France, j'avais 10 ans et ma sœur 12. Nous nous sentions vraiment dépaysées, nous étions "différentes". C'était en 1952 et non en 1962, 10 ans avant l'arrivée des rapatriés d'Algérie. Un peu des zoulous quoi : mes frères avec leur chemise sur le pantalon ...

Différentes? oui

Notre accent,

Notre façon de vivre: nous n'allions pas à la messe le dimanche, comme toutes les familles qui composaient la caserne de gendarmerie dont notre père avait le commandement.

Pas baptisées, alors encore moins  fait de communion.

Et en plus nous allions à l'école communale et non catholique!

Alors...

Et dans cette caserne il y avait un gendarme qui avait été marié et avait un garçon. La maman est décédée peu de temps après et ce brave homme se remaria avec sa belle-sœur , sœur de sa femme qui éleva son fils.

Description de cette dame que je nommerai Madame S. : une petite souris grise et noire, très gentille, dévote, allant jusqu'à la bigoterie. Elle allait à la messe tous les dimanches à 9h (et sans doutes aux vêpres) tandis que sa voisine du dessus, elle, c'était à 11h! et tous les dimanches après-midi, nous avions droit devant nos fenêtres:

"Madame E., avez-vous écouté le sermon de monsieur le curé ce matin ?"

Et de sermon en autres parlotes on avait toutes les nouvelles du village, que notre mère nous répétait à table.

J'en arrive à ce fameux mot: collation

Nous avions aussi un langage un peu à part, notre vocabulaire était différent aussi. Et il nous fallait faire avec, remplacer nos mots par les mots d'ici.

Chaque gendarme avait un bon lopin de terre pour y cultiver ses légumes ou fleurs.

Un (je maintiens le masculin pour ce mot!!) après-midi où nous prenions notre "goûter" ou notre "4 heures" comme vous voulez, dans la parcelle de notre père, nous vîmes arriver notre petite souris grise un peu plus loin. Et elle nous dit: "C'est la C------tion?" trop loin pour entendre sa petite voix, nous la fîmes répéter: "c'est la C-----tion?"

Nous avons fini par acquiescer. Et quand elle est partie, nous avons ri sous cape toutes les deux, ne sachant pas ce qu'elle nous avait demandé. Et pas moyen de chercher le mot dans le dictionnaire.

 Et toutes deux de dire en nous esclaffant : "c'est encore un mot de curé! " ça ressemblait tellement à : dévotion, procession etc.

Et depuis nous rions beaucoup quand nous parlons de "collation" car c'était un mot que nous ne connaissions pas et en en regardant la signification et l'origine voici ce que j'ai trouvé:

Collation: repas léger que les catholiques font les jours de jeûne pour remplacer le souper, et par extension un repas léger pris au cours  de la journée

En fait nous n'étions pas loin de la vérité.

 

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #lundi soleil, #Bernieshoot
Lundi Lever de Soleil rose chez Bernieshoot

Le matin c'est ce que je vois à l'est.

Mais il faut avoir toujours l'appareil photo près de soi.

Hier soir c'était pareil à l'ouest mais trop de brume

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

Publié le par Yvette
Publié dans : #Corot, #Tableau du samedi
Corot, la tableau du samedi chez Lady Marianne

Maisons près d'Orléans JB C Corot vers 1830

Que pensez-vous de ce paysage? moi il me fascine!

A tel point que je finis pas me poser des questions!

Et oui! Moi ! je vais oser faire des louanges mais aussi analyser, commenter peut-être un peu négativement, mon peintre préféré.

Et de quel droit?  Sans doute parce que je rumine en ce moment! alors tout le monde y passe.

Admirez ces vieilles toitures, ces cheminées hautes sans fumée, nous sommes en été, les saules sur le bord du chemin qui monte sont bien verts, le talus est sec, le ciel immaculé.

Mais... pas un seul signe de vie, pas un oiseau, pas un personnage, lui qui nous a habitué à des paysage vivants, à des reflets dans une flaque d'eau.

 C'est ce qui m'interpelle.

Cet article est édité dans la communauté .

Le tableau du samedi de lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion, #Plaisir des mots, #J'aime les chats
Théo est patient ! Suite!

Il est patient, oui!

Mais moi je commence à ruminer.

Je pensais vraiment , comme une gamine, que j'allais entrer dans ma nouvelle habitation en Juillet.

Que Nenni !

J'ai entendu dire fin octobre récemment!

 Mais non, je ne compte pas avant mi Novembre , on va voir si je me fais mon cinéma ou pas.

Et non je ne me faisais pas de cinéma!

la belle déception:

pas avant fin novembre

ce qui veut dire fin décembre.

Et c'est sans compter les congés de Noël!

Cet article est édité dans la communauté :

J'aime les chats

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #fleurs, #flowerpower, #rose
Lundi soleil rose chez Bernieshoot

Souvenir de mon ancien jardin.

 Je n'y croyais pas.

 J'ai fait des boutures de mes rosiers.

En juillet!

 Il fallait être folle.

Sur au moins 10 boutures, une seule a pris !

et la voilà et en plus: fleurie

 Vous y croyez vous?

 et pourtant elle est là!

 mais pas tout à fait de la couleur de son support.

On verra l'année prochaine!

 Les hortensias, et le fuchsia ont pris aussi!

 Mais la rose , franchement je ne pensais pas la voir et en fleur en plus.

 Le souci c'est que pour éviter d'avoir trop de pots à déménager, je l'ai mise avec un hortensia et j'ai peur pour le désempotage, le transfert en pleine terre va être laborieux!

Ah j'ai oublié de vous dire.

Et en plus elle sent BON!

J'ai la main "ROSE"

Cadeau pour Bernie !!

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres, #Corot, #Tableau du samedi
Corot. Le Tableau du samedi chez Lady Marianne

L'église de Marissel près de Beauvais de jean Baptiste Camille Corot

  Une forêt en hiver ou début de printemps, qui pourrait être lugubre avec ses personnages sombres, ses arbres sans feuilles mais c'est sans compter le génie de Corot qui reporte un ciel lumineux dans la mare d'eau ,  qui transforme  l'atmosphère et attire le regard. Ceci est l'impression que je ressens.


Familier de Beauvais, où l'accueille son ami Badin, peintre qu'il a connu en Italie, Corot représente le village de Marissel, au bord du Thérain, avec son église fortifiée, au sommet d'une butte, qui subsiste encore. Dans ce tableau, peint sur le motif en neuf séances matinales, au printemps 1866, l'artiste a cherché à combiner l'effet de perspective (la trouée des arbres) avec l'effet de lumière (les miroitements de l'eau) : le paysage doit beaucoup à la tradition hollandaise. Le succès de l'artiste ne se dément pas : le tableau, qu'il expose au Salon de 1867, convoité par la reine Victoria, lui est acheté 4000 francs, prix substantiel, par un tailleur nommé Richard.
source : http://www.louvre.fr/francais/collec/peint/rf1642/txt1642.htm

Mais Jean-Baptiste Corot ne s’en est pas remis ici à la nature seulement pour le chatoiement des subtiles couleurs qu’elle nous offre. Il s’est également conformé à la rigueur de son ordonnancement en trois dimensions. Problème de la restitution de la profondeur d’un univers inscrit dans le volume de l’espace terrestre et cosmique que les peintres eurent à résoudre dans les premiers siècles de l’art pictural occidental. Difficulté de la reproduction sur un support plat d’un univers en trois dimensions qu’ils s’attelèrent à vaincre par volonté de soumission à l’ordre objectif du monde dont ils entendaient proposer l’admiration de la beauté à leurs contemporains par le truchement de leur art.

J'ai perdu la source de cet article !

Cet article est édité dans la communauté .

Le tableau du samedi de lady Marianne 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux
Défid'Evy: quand tout a basculé

Ma vie!

Dire qu'elle a basculé?

 Quand?

Non , tout s'est fait simplement pendant tant d'années!

Doucement!

j'ai glissé, pas vraiment basculé.

L'amour est arrivé , il m'a accompagné pendant 55 ans.

Merveilleux moments!

Mais là où vraiment tout a chaviré c'est quand l'autre partie de moi s'est envolée!

Le vide!

Tout faire toute seule, tout préparer pour les quelques années à finir et enfin aller le retrouver.

Basculer dans l'autre sens.

Bon, hein ? pas pressée de partir, faut pas pousser!

 

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

Couverture

Publié le par Yvette
Publié dans : #flowerpower, #Albizia, #bucolique, #Bernieshoot
Lundi soleil rose chez Bernieshoot

Les fleurs sont fanées!

Dommage c'est si beau mais si éphémère.

Il en est ainsi pour beaucoup de choses sur cette terre!

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

 
Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres, #bucolique, #Corot, #Tableau du samedi, #Chartres
Corot: La cathédrale de Chartres. Chez Lady Marianne

 

Etonnant ce tableau! Quand je l'ai vu la première fois, je me suis posée une  question: pourquoi ce tas informe de pierres taillées devant cet édifice, lui , terminé? Je crois en avoir au moins une réponse, il y en eu tant de différentes.

Ce qui n'empêche pas l'œuvre d'être magistrale. Et le ciel ...

 

Corot "s'enthousiasmait avec les romantiques pour les chefs-d'oeuvre de l'architecture gothique : ce goût le conduisit à Chartres", raconte le collectionneur É. Moreau-Nélaton. Ce tableau fut peint pendant la Révolution de 1830 qui conduisit l'artiste à fuir Paris.

Un cadrage étrange

La Cathédrale de Chartres, un des premiers chefs-d'oeuvre peint en 1830 par Corot, quelques mois après son retour d'Italie. Encore remplie de la lumière d'Italie, peinte avec des couleurs claires et d'une grande objectivité visuelle, l'oeuvre est parfaitement mise en page et solidement construite. La préoccupation de Corot pour l'architecture est évidente, mais il a choisi un cadrage étrange, avec cette butte et ce tas de cailloux à l'avant-plan. Réalisée en partie sur le motif en 1830, cette oeuvre est largement reprise, quarante-deux ans plus tard, par Corot, qui l'a faite agrandir lors d'un rentoilage et a rajouté le petit personnage en bas à gauche de la composition.

Hors de proportions

La mise en page du tableau frappe d'emblée. Le "terrain vague" avec ses trois arbres, les pavés, les maisons contrastent avec l'énormité du vaisseau et des tours. Si l'on cache les tours, le monument s'insère dans l'ensemble, sinon tout devient comme hors de proportions. C'est ce que Corot lui-même critique en 1872, et ce à quoi il tente de remédier en ajoutant l'enfant assis sur un bloc de pierre au premier plan.

Sources: https://www.louvre.fr/oeuvre-notices/la-cathedrale-de-chartres

Cet article est édité dans la communauté .

Le tableau du samedi de lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi d'Evy, #Plaisir des mots, #encan
Défi d'Evy  182 "Si seulement"

Ah si seulement

je n'avais pas vendu ma maison!

Je suis bien où je suis,

il ne faut pas "cracher dans la soupe"!

Mais j'ai perdu tous mes repères.

Je revois mon père aux dernières années de sa vie

et je comprends mieux son désarroi.

Je me suis séparée d'objets et je regrette maintenant..

Ca me manque tout ça!

C'est une triste réalité.

Mais il faut savoir se résigner, en prendre son parti

et se raisonner. 

"À l'encan" signifiait "aux enchères".
Mais l'usage de cette locution a été restreint à une vente quasiment forcée, lorsqu'une personne est contrainte de mettre en vente ses biens, à un prix sous-évalué en raison d'un besoin urgent d'argent.

 Au rabais ou aux enchères, en parlant de biens dont on ne souhaite pas réellement se séparer

Mettre à l'encan est donc plutôt un signe de déchéance et, pour de belles collections, de dispersion d'objets longuement et amoureusement amassés.

Ce qui n'est pas mon cas , je n'ai rien mis aux enchères par besoin d'argent, mais j'ai bien été obligée de me séparer de mon patrimoine!

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

Couverture

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog