Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes poésies, #La Loire, #Plaisir des mots
Au jardin de ma Loire. Més poésies

La Loire en amont de Nantes , l'île Clémentine

Au jardin de ma Loire

 

Au jardin de ma Loire,

J’ai vu les blonds roseaux

Courbés sur le miroir

Argenté de son eau !

 

Aux jardins ligériens

J’ai fait le troubadour

J’ai écrit des quatrains

J’ai chanté ses amours.

 

          Les amours de la duchesse Anne,

          Pour son beau pays bas-breton,

          Nantes et ses gabarres qui flânent,

          Saluant bien bas  les vieux  ponts.

 

          De sa source au grand océan,

          Entre ses rives et coteaux,

          Elle file oubliant le temps

          L’homme et ses terribles assauts.

                   

                    Yvette Le Quéau

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Bernieshoot, #flowerpower, #givre
Lundi soleil blanc chez Bernieshoot
Lundi soleil blanc chez Bernieshoot

Chez nous, pas de neige mais du givre oui!  Et c'est magnifique. Moi,  je me contente de prendre des photos derrière mes vitres quand je peux. Mais avec les reflets, ce n'est pas toujours facile, alors je sors, mais Brrr !

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

Publié le par Yvette

 

Jeu de lettres chez Lady Marianne

 

Mes mots

In-varietate-concordia, dictionnaire, Concevoir, Octave, coécrivain, conviction, divorcerait, évocatrice, doivent , variété, tradition, continent, traité, étonne, écrivain, vient, coécrire, Canada, Riviéra, tracé,  ricane, tienne, écrive, vaincrai, crainte , écrire, riront, verront, titre , voici, citron et enfin revenir!

~~~~~~~~

Heureusement que c’est en latin, Marianne aurait pu aussi choisir en finnois,

26 lettres, Erilaisuudessaan yhdistynyt vous voyez un peu.

Bon alors, quel sujet ?

Un texte où l’on ne serait pas obligés de chercher la signification de chaque mot dans le dictionnaire. Quand on voit que le fameux mot : in-varietate-concordia est en latin, Unis dans l’adversité, (à ne pas confondre avec in vino veritas, lol ) pas facile de placer ça dans un texte. A savoir que c’est la devise de l’Union Européenne, c’est du sérieux, on a du pain sur la planche.

Il faudrait concevoir un bel article digne de cet emblème. Je pense que je vais demander de l’aide à mon ami Octave, c’est un bon coécrivain, nous avons déjà buché ensemble et il est très branché « Europe » ! A chacun sa conviction. Surtout qu’en ce moment après le brexit ce n’est pas lui qui divorcerait.

N’empêche que cette devise est très évocatrice. L’Europe est peuplée de plus de 512 millions d’habitants, vous vous rendez compte! Les Européens doivent unir leurs efforts en faveur de la paix et de la prospérité. Et la variété des nombreuses cultures, traditions et langues différentes que compte l'Europe constituent un atout pour le continent Vingt-huit Etats  délèguent ou transmettent par Traité l’exercice de certaines compétences à des organes communautaires.

Justement en ce moment on parle du traité  d'Aix-la-chapelle, (Aachen) ça tombe bien et ça va apporter de l'eau à mon moulin. Ca me rappelle aussi Charlemagne.

Il y a des fois où je m'étonne! lol

Je crois que je lui ai mâché un peu le travail à mon copain écrivain avec ces recherches.

Il me vient à l’esprit : est-ce que vous croyez que j’ai besoin qu’Octave me donne un coup de main pour coécrire cet article ? De plus je pense qu’en ce moment il est parti en vacances au Canada ou sur la Riviéra… Moi, je crois que je suis bien partie là, j’ai tracé la trame ! Oui, oh ! j’entends que l’on ricane autour de moi, c’est une habitude maintenant, mais qu’à cela ne tienne, il faut que j’écrive ça moi-même, je vaincrai ainsi ma crainte de mal écrire ; c’est dit ! Ils riront moins quand ils verront mon œuvre.

J’ai déjà le titre :

L’Europe.

Vaste Projet que voici, n’est-il pas ?

Eh! bien, mes chers amis, les vrais, car j’en ai, je vais faire une pause, boire un thé-citron et revenir ! A plus, donc !

En attendant d'aller vous lire.

Yvette

Publié le par Yvette
Océan déchainé, chez Lady Marianne, le tableau du samedi

Alan Kingwell est un grand peintre (anglais ou irlandais je ne saurais le dire) très passionné par l'art de la peinture. Il a peint un nombre incroyable de tableaux sur la nature en toutes saisons et  sur la mer souvent en colère. Il a fait beaucoup de vidéos et tutos se représentant en plein travail.

J'ai été séduite par son art et m'en suis inspirée.

 Je vous joins ici une toile que j'ai faite. J'espère que Marianne ne m'en voudra pas. Pour en arriver là, il m'a fallu quand même aller prendre des photos sur la côte pour essayer de comprendre et reproduire la transparence de l'eau. Des photos prises sur notre côte quand l'océan est déchaîné.

 

Côte de jade , plus précisément la Pointe St Gildas. Une Multitude de photos prises un jour où le vent soufflait très fort et où la marée n'était pas encore trop haute. Avec le zoom forcément, je me voyais mal aller trop loin sur les rochers!

Tableau d'un assez grand format, où l'on peut voir les détails de l'écume et  la transparence de l'eau; je ne l'ai plus , offert à mon neveu passionné de voile.

Cet article est édité dans la communauté:

Le tableau du samedi de lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi écriture Ghislaine
Défi écriture chez Ghislaine défi N°84

 

Atelier 84 du 20 Janvier 2019

No 84

avec les mots

pleine, prête, jaloux, miroir,

penser, avoir, prendre, voir

ou au moins 5 mots contenant CHE

 

 

Bon, c’est mon premier défi chez Ghislaine, il va falloir que je sois à la hauteur mais je ne risque pas de faire de jaloux, il y a des fortiches dans son équipe

Elle a dit avant le 29, ça approche.

Je vais prendre mon courage à demain ( euh ! non à deux mains) et  faire une ébauche, il faut penser à ne rien oublier, écrire en bon français et pas en angliche. Ça ne va pas passer ce mot là, je sens ça. Je vois Ghislaine qui hoche la tête.

Bon je suis prête, je vais me regarder dans le miroir pour voir si je suis présentable, mais … ça ne va pas la tête ? ma pauvre vieille ! tu n’es pas devant une caméra là ! Oh ma pauvre caboche ! Elle est pleine de défis, après Lady Marianne qui nous en fait voir de drôles, je vais bien avoir un infarctus cérébral ….  Et comme chantait France Gall : débranche, débranche tout.

Mais avec tout ça, je n’ai encore rien écrit. Il faut que je trouve un bon sujet, lui mettre ses huit mots et plein qui finissent par « che ». Et c’est ça le plus compliqué, trouver le sujet.

Bon! je vais d'abord faire une ébauche et on en reparlera.

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi d'Evy, #injustice, #Plaisir des mots

 

 

La justice , elle ne connaissait pas.

Illégalité injustifiable

Non-respect des liens d’amitié

Jeux assurément dangereux,

Usurpation de biens non justifiés

Sans remords ni repentance

Turpitude sans honte

Ignominie dans toute son abomination !

Colère enfin, courroux,

Exaspération, explosion et …. fâcherie.

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #flowerpower, #lundi soleil, #Bernieshoot, #Plaisir des mots, #neige
Lundi soleil blanc chez Bernieshoot
Lundi soleil blanc chez Bernieshoot
Lundi soleil blanc chez Bernieshoot

Ce matin ce n'était pas de la neige, mais de la gelée blanche, je n'ai pas mis mon nez dehors.

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres
DIFFICULTUEUX, le mot de la semaine chez Lady Marianne

Petit jeu de lettres chez Lady Marianne

 

Difficultueux, lucide, difficulté, fiducie, ductile, dulcite, futile, fût-il,  effet , flûte, deuil, sifflet,  écueil, cuite, tuile, lucidité, fluide, fuite, ledit, fluctue, dilue, tudieu, Dieux.

Difficultueux, d’où sors-tu ça ?

Il faut être lucide quand-même, c'est scabreux cette semaine. Tu te rends compte Lady de la difficulté pour faire un texte avec ce terme ?

Comment veux-tu que moi, peu futée comme je le suis, je sois capable d’aligner comme ça, dans un texte, autant de mots complexes tels que : Fiducie (j'me d'mande !!), ductile, décuire, , dulcité...

Certains diront que c’est un jeu futile, (si, si !) mais,  même fût-il aussi prisé par mes copinautes que je salue au passage s’ils réussissent, je fais quand même des recherches sur le net  sans effet notoire.

Oh! et puis flûte il va falloir que je fasse mon deuil de ce mot. Je suis cuite. La prochaine fois, puisque prochaine fois il y aura quand-même, essaie de faire un effort ma chère Lady.

Oui, je sais, j’entends déjà les rires des pro. dans mon dos ! Pfff !!!

Lundi, je trépignais pour connaître le MOT, croyais trouver un sujet sans écueil, tu parles d'une tuile pour mes débuts.

Je sens que mon cerveau commence à manquer de lucidité, il devient fluide , et il a des fuites. Ledit mot se balance, il fluctue, se dilue  dans mes neurones appauvries.

Tudieu ! Je stoppe là mes élucubrations !

Ma chère Marianne, les Dieux ne sont pas avec moi today, je rends ma copie blanche ! ou presque !

Ne m’en tiens pas rigueur ! tu es trop difficultueuse pour moi ! (tu vois même la finale est ratée!)

Sans rancune ? bisous ?

Publié le par Yvette
Publié dans : #Tableau du samedi, #Aïvazovskiy, #océan, #vague

MERCI MARIANNE DE M'AVOIR DONNE A PROPOSER LE THEME DE LA QUINZAINE.

Je vais laisser Corot de côté pour l'instant!!

Océan déchainé chez Lady Marianne, le tableau du samedi

La vague, Aïvazovskiy.

Une vague gigantesque, des couleurs magnifiques, une transparence de l'eau, une lumière qui vient d'on ne sait où: lune? soleil? malgré un ciel on ne peut plus orageux.

On en oublierait le bateau aux trois-quarts englouti et les pauvres marins sur les épaves. C'est une scène qui mélange le magnifique et le tragique.

Ceci dit, je reste sans voix devant tant de travail. Le peintre n'avait pas cette scène sous les yeux, il lui a fallu travailler, réfléchir et enfin peindre avec justesse ce qu'il ne voyait pas mais imaginait.

« Il y a souvent plus de naufragés au fond d’une âme qu’au fond de la mer »
Victor Hugo

« La mer, compliquée du vent, est un composé de forces. Un navire est un composé de machines. Les forces sont des machines infinies, les machines des forces limitées. C’est entre ces deux organismes, l’un inépuisable, l’autre intelligent, que s’engage ce combat qu’on appelle la navigation. »
Victor Hugo

Ivan Konstantinovitch Aïvazovski , né à Théodosie en Crimée  le 17 juillet 1817  et mort dans cette même ville le 5 mai 1900 , est un peintre russe d'origine arménienne. C'est un des maîtres de la peinture de marine qui a marqué l'histoire et les périodes romantiques et  réalistes de l'art russe.

Les peintures d'Ivan Aïvazovski se distinguent par la recherche de la lumière et une approche émotionnelle remarquable. Grâce à cette atmosphère lumineuse et enchanteresse, les toiles du peintre s'emplissent de rêverie et d'émotion. Il peignait de  mémoire et en retranscrivant ses sensations, sans études préalables, mais en se guidant simplement sur une  esquisse brute au crayon.

Son œuvre est intimement liée à la mer. Le peintre sut avec une maîtrise admirable et une véracité surprenante traduire de mémoire le mouvement des flots, la transparence de l'eau tantôt calme, tantôt tumultueuse, tantôt furieuse, mêlant alors ses vagues au ciel orageux.

Delacroix parlait de son art en termes élogieux et Turner le qualifia de génie.

Wikipédia

Cet article est édité dans la communauté:

Le tableau du samedi de lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi d'Evy, #Ivresse, #Plaisir des mots

Dans la mythologie grecque, les Centaures symbolisent l'ivresse, Dionysos est le Dieu de la fête du vin. Chez les Romains, Bacchus est le dieu de l'ivresse. Dans les orgies qui correspondent à des rites liés à leur culte, l'ivresse en tant que voie mystique, jouait un rôle éminent.

Wikipédia

L’ivresse est beaucoup plus que l’ivresse, comme l’évoque le langage quotidien. On peut être ivre d’alcool ou de drogues diverses mais il y a aussi l’ivresse d’amour, l’ivresse de Dieu, l’ivresse du savoir, l’ivresse du jeu ou même l’ivresse de travail. Il faut donc penser que l’ivresse, si elle est si générale, a un sens anthropologique. Ceci, d’autant plus que dans son histoire l’humanité a pris un soin jaloux à garder la possibilité de l’ivresse alcoolique même en temps de prohibition - faute de mieux.
Ce texte me semble l’occasion et l’invite à mettre au jour ce sens anthropologique de l’ivresse, ce qu’il y a de commun à toute ivresse, ce sans quoi elle ne serait pas ivresse - l’essence de l’ivresse. Le plus simple est de chercher cette essence dans l’ivresse la plus banale mais aussi la plus prototypique des ivresses : celle de l’alcool, avant de retrouver cette essence dans certaines amours.

Arthur tatossian

 

L'ivresse de l'amour, de Pierquin

 

L'ivresse.

Recueil : Les nouvelles poésies (1829)

Vivons pour nous, ô mon amie !
Ne vivons que pour nous aimer ;
Laissons gronder la vieillesse ennemie,
Laissons en paix l'impuissant nous blâmer !

Le soleil peut et mourir et renaître.
Mais quand ce jour, qui tristement s'enfuit,
Malgré nos cris finit par disparaître,
Il lui succède une éternelle nuit.

Crois-moi, jouir est le but de la vie,
Ôtons aux temps pour donner aux amours,
Le temps s'envole avec la jalousie,
Et nos plaisirs sont fugitifs et courts.

Par tes faveurs à l'amant qui t'adore
Viens lui prouver le retour le plus doux ;
Par cent baisers, et puis par cent encore
Fais son bonheur en dépit des jaloux.

Vivons pour nous, ô mon amie !
Ne vivons que pour nous aimer ;
Laissons gronder la vieillesse ennemie,
Laissons en paix l'impuissant nous blâmer !


Claude-Charles Pierquin de Gembloux

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, les défis de la plume d'Evy

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog