Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #Au gré de mon jardin

Au gré de mon jardin.

Le jardin en hiver.

On dirait une poire tombée par terre, mais non, en cette saison ça ne peut être qu'un simple champignon!

Les troncs des bouleaux sont magnifiques en cette saison. Ils étaient maigres et mesuraient à peine 50 cm  quand on les a plantés! Le terrain est triangulaire, on est à la pointe. Il y a un vieux merisier tout au bout , les racines dans le ruisseau.

Le jardin en hiver.

Il me suit comme mon ombre: c'est Mitou qui est si gros qu'il a de la peine à faire ses griffes sur les troncs d'arbres.

Le jardin en hiver.

Le terrain était humide à cet endroit, il y avait une source, on a fait creuser un plan d'eau qui s'est retrouvé bordé de toutes sortes d'arbres poussés naturellement exceptés les bambous qui se sont bien étalés, plus qu'on ne voudrait.

Le jardin en hiver.

Le mimosa au loin se reflète dans l'eau, j'ai eu juste le temps de prendre une photo avant que la surface ne frise.

Les deux saules à droite vont être coupés, car ils sont morts : chenilles et canicule !

Le jardin en hiver.

Le mimosa est en fleurs et sent très bon!

Le jardin en hiver.

Vous voulez sentir? Mmm !!

Le jardin en hiver.

Des pâquerettes, eh! oui.

Le jardin en hiver.

Le yucca qui se demande ce qui lui arrive.

Fleurir en hiver!

Le jardin en hiver.

Et mon vieux chêne plus que centenaire derrière le châtaignier.

Publié le par Yvette
Publié dans : #défi d'écriture, #Plaisir des mots, #L'eau si précieuse, #trèfle

Mon Texte pour Mon Atelier 110

 

Ghislaine 110

1 Ses mots:

Inconnu, hagard, confidence, trèfles, prédire

escorter, suivre, courir.

 

2 Un texte sur le thème ""Eau ""

 

-Dame mon fille, j’ai la trouille et je voudrais ben qu’ton homme y m’escorte jusque chez moi.

-Mais qu’est-ce qu’il t’arrive mémé ?

-Bé voilà , je marchais le long du chemin , le nez vers le bas, paske je vais te faire une confidence, depuis que j’suis gamine dès que j’vois du trèfle, je cherche des fois qu’y en aurait à quat’feuilles, ça porte bonheur y paraît, j’en mettais dans tous mes livres de classe. Dire ou prédire si cela porte bonheur, ça j’en sais trop rin dame. Mais c’est resté une habitude. Et soudain, y a un bonhomme inconnu qu’a surgi darrière moi, les yeux hagardsl’air point fin et mal pouillé (habillé) j’ai eu grand peu (peur) , j’me suis mise à courir, il m’a suivi, j’ai crié, l’a dû avoir peu aussi, dame, mais mes vieilles jambes n’allaient point aussi vite que j’voulais. J’a réussi quante même à arriver cheu toi ! Ouf !

 

Image Pinterst

Histoire d’eau.

Mais qui suis-je  pour avoir été vénérée  jadis ?

Que suis-je  donc devenue pour qu’on me profane ainsi ?

Et pourtant que serait sans moi votre vie ?

Moi qui vous aime tant et qui vous ai offert mon lit !

Moi qui ai tout accepté de vous, j’en frémis!

Vous qui m’avez domptée sans que je m’écrie !

Mon parcours retracé, je n’ai rien dit !

Vos barrages, vos écluses, je ne vous ai pas maudits !

Mais votre pollution, là je n’en peux plus, je suis trahie!

Comment pouvez-vous rester impassible devant mon agonie ?

Mais souvenez-vous ! Souvenez-vous ! Je vous en supplie !

Quand vous avez  flâné sur mes berges fleuries?

Quand vous avez vu les troupeaux se désaltérer dans mon eau alanguie ?

Quand vous avez baigné dans mon onde fraîche vos pieds meurtris?

Quand vous avez entendu, sur la coque des barques, mon doux clapotis?

Et mon exhalaison à la tombée du jour, l’avez-vous sentie ?

Mes saules, mes roselières,  mes hérons, tout est encore poésie.

Hélas ! Que ferez-vous quand ma source sera tarie ?

Allez-vous m’abandonner comme toi Amphitrite et toi Arthémis ?

Qu’ai-je fait pour ainsi être punie ?

De grâce,  agissez ! Sauvez-moi et préservez-vous aussi !

 

Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mot mystère, #Lilou Soleil, #Plaisir des mots

Lilou nous donne chaque lundi les lettres en vrac d’un mot mystère  dont elle donne une définition.

RHAPSODAGE

 

-Bonjour Mémé, comment vas-tu ? oh ! mais je vois que tu es en plein rhapsodage !

- En plein quoi ? t’en fais d’belles phrases avec des beaux mots !

- En plein raccommodage si tu veux ! tu sais bien aussi qu’on doit trouver des mots pour Lilou.

- Bé, par cheu nous on dit qu’on rapetasse ! J’ai mon sarreau qu’est pas en forme et comme j’en trouve plus dans l’commerce j’suis ben obligée d’le ravauder !

-Ok, alors il faut que je travaille seule ? à moi de trouver des anagrammes ?

-Oh ! dis, j’peux t’aider tout en le rhapsodant, hé hé ! hein !

-Ah ! je t’aime mieux comme ça ! Voyons voir ! Je commence : L’autre jour en sortant de l’opéra, il y avait des gardes dehors.

-A mon tour : le hasard veut qu’avant le repas j’aie voulu me prendre le p’tit apéro que jadore, tu sais ben, mais j’ai entendu un grand fracas, y avait d’l’orage,  dame, a fallu que j’sorte pour vouère ! un dépars d’orage à c’t’époque c’est point bon.

J’t’ai battu, j’en ai six et toi que trois.

-Ah ! Mémé , non tu as fait une faute , départ d’orage avec un T. Pour moi c’est que c’était le démarrage, attends un peu : toujours devant l’opéra il y avait une horde de jeunes sans doute dopés, à fort dosage, les yeux hagards qui voulaient jouer les héros, après de joyeuses agapes. Perso, s’ils continuaient à gesticuler comme ça, ils allaient être dans de beaux draps ! Les gardes commençaient à s’énerver ! Là je t’ai battue !

- Mouais !!! j’veux ben ! Mais avoue que c’était dur !

- Oui Mémé je le conçois.

- Rrhhoo ! c’est plus fort que toi ! Je le conçois… tss tss ... Dis plutôt:  t’as raison! point !

-A bientôt Mémé ! Et merci!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi d'Evy, #Plaisir des mots, #Blog

Cette semaine le thème du 19/01/20 au 26/01/20

C'est " Quelques mots "

--- Les 10 mots

Inexplicable, Symbiose, Jour, Inventais, Forme, Main,

Extase, Alchimie, Improbable, Détours...

 

J’aimerais en quelques mots pouvoir vous dire :

 

Un jour, j’ai ouvert un blog, ce blog !

Pourquoi ? Inexplicable !

Cela m’a pris … comme ça …

Cela fera bientôt 12 ans ! toujours vivant !

Je ne savais pas comment le mettre en forme.

Je n’osais pas écrire. Des visites improbables !

Je ne me faisais pas de doute.

Jinventais des mises en pages attractives !

Il me fallait des thèmes qui soient en symbiose

De prime abord avec mes lecteurs éventuels,

Que l’on se pâme, que l’on tombe en extase,

Devant mes poèmes, mes tableaux, mes photos,

Qu’en un tour de main, une sorte dalchimie,

S’impose et sans détours, ce blog, devienne

Une œuvre que l’on visite par centaines.

 Mais réflexion faite, j’ai eu Peur !!

 Oui Peur ! De quoi ? Trop de succès !!

Alors j’ai pilé net, donné un coup de frein,

Et mon petit blog est né tout simplement.

Et grâce à VOUS mes amis il continue sa petite vie.

Une vie de blog tout simple qui vogue, vogue …

Yvette

Ps vous avez peut-être remarqué je n'ai plus de chants d'oiseaux, ça ne fonctionne plus, même OB ne sait pas réparer

Publié le par Yvette
Publié dans : #mot mystère,, #manichordon, #Plaisir des mots

Mot mystère

Lilou nous donne chaque lundi les lettres en vrac d’un mot mystère  dont elle donne une définition.

 

A I I O O C D H M N N R

 

Ancien instrument de musique,  sorte d’épinette à soixante-dix cordes, revêtue de drap,  pour rendre le son plus doux en l’étouffant.

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

 

Oh ! là là Lilou ! D’où ça vient ce nom-là ?

Pas question de faire un texte avec mémé, je l’entends d’ci : Qu’est-ce que c’est qu’ce machin-là ? Connais pas !

Bon ! honni soit qui mal y pense, un manichordion d’après Google c’est un ancien instrument de musique, sorte d’épinette à soixante-dix cordes, revêtue de drap, afin que le son soit amoindri et plus doux en l’étouffant. Et cela viendrait du mot cordon. Louis XIV, le roi soleil lui, devait connaître ça forcément.

 Soleil : ça te dit quelque chose Lilou, tu as dû le côtoyer dans tes rêves, non ? Si si, tu as bien dû rêver de ça. Avec de belles robes, aux couleurs carmin et or, et des gentils corsets à cordon assassin pour bien amincir la taille au risque de se pâmer. Tu as dû rencontrer la Montespan et la Maintenon, les dernières conquêtes qu’il honora dans ses fastueux châteaux. Et ce n’était pas anodin ! Sa vie fut un vrai roman. Pas nommé Soleil pour rien. C’était un cador dans son genre et pas radin envers ses conquêtes.

Madame de Montespan (Wikipédia)

Il ne fit pas que ça. S’il y eut un moment dans l’histoire où la France domina l’Europe ce fut incontestablement sous le règne de ce grand monarque. Il faut dire qu’il régna longtemps.

Voilà un petit voyage dans le passé ! Cela devait être fastueux, mondain !

Belle époque pour certain, moins pour d’autres comme toujours !

Publié le par Yvette
Publié dans : #défis Ghislaine, #Plaisir des mots, #mémé

Ghislaine nous propose 2 choix

1
Les 8 mots

Voyage, habiter, tissu, verdure,
cacher, partir, venir, être.


Un texte avec le plus possible
de mots commençants par H

Ah ! ça y est mon fille, me v’là rev’nue d’mon voyage ! Quelle galère ! Quelle idée dhabiter aussi loin, aussi, hein ? J’me d'mandais si j’allais partir , mais tu vois, tout s’est quante même ben passé. Là bas, dame y a core plus de verdure que par cheu nous ! Mais l’herbe était couverte d’un tissu de givre, que c’était’y beau ! Oui da ! C’est qu’on est en hiver, faut point l’oublier ! Z’ont eu beaucoup d’eau par chez eux aussi ! Mais j’suis ben contente d’être allée les voir, faut pas scacher la face. Fallait point hésiter !

La Hélène elle sait ben cuisiner, y avait du gigot avec des haricots blancs et verts ! Hélas pour mes intestins ! J’avais les poils hérissés sur les bras ! Y avait du bon vin aussi, Honoré  son homme il m’a ben servi mais dame , j’suis allée au pieu d'bonne heure heureusement ,j’avais le hoquet ! La mémé n’tenait pu d’boute. Y avait d’la houle ! hyper cuite ! J’étais un peu honteuse hier matin quand que j’me suis l’vée. Point fraiche du tout ! J’ai été comme qui dirait : prise en hotage !

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #lune, #Au-gré-de-mon-jardin, #Plaisir des mots, #Mes poésies libres
Clair de Lune
Clair de Lune
Clair de Lune
Clair de Lune

Belle lune qui es-tu ?

Quand je te regarde, j’ai des frissons.

Contrairement au soleil qui lui me réchauffe,

Toi tu me glaces, même quand tu brilles.

Et pourtant j’aime, quand je vagabonde la nuit,

Voir ma silhouette s’allonger sur l’herbe

Qui prend des reflets dorés surtout quand tu es ronde.

Sœur du Soleil, il a tout gardé pour lui

 Et t’a oubliée dans son ombre, tu n’es que son reflet

Te faisant tourner et retourner sur toi-même.

Tu sembles fuir tous les soirs un peu plus,

Tu crois et décrois, tu disparais et réapparais

Pour nous revenir plus grande et plus belle.

Ton plaisir : te cacher derrière les nuages.

Des clins d’œil, ça tu sais faire, tu t’amuses.

Tu joues avec notre corps, nos nerfs

Tu t’amuses à nous faire souffrir

Au cours de tes différentes transformations.

Je ne t’aime plus dans ces moments-là,

Tu me fais subir les pires maux

Il n’y a que le jardinier avec qui tu converses,

D’ailleurs n’est-il pas amoureux de toi, ce Pierrot ?

Ta Déesse au doux prénom de Séléné,

Est le symbole de la féminité !

Belle ,mais froide, tu incarnes la vie aussi bien que la mort.

Mais je t’admire et ne peux me refuser

Un cliché quand tu te dévoiles si lumineuse

Parmi tes innombrables amies : les étoiles.

Yvette

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Lilou soleil, #Plaisir des mots

mot mystère

Je donne chaque lundi les lettres en vrac d’un mot mystère  dont je donne une définition.

rappel des règles : vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots  de cinq lettres au moins.  que vous introduisez dans un texte de votre choix ou cerise sur le gâteau un texte en rapport avec le mot trouvé.

 

MAGDELONNETTES !!

- Dis moi Mémé, tu as entendu parler des Magdelonnettes, ou Madelonnettes ?

- Oh ! dame ! c’est ben un mot qui me dire kèke mais quoi, j’sais plus.

-C’est soit disant un Couvent où on enfermait des jeunes filles pour les punir ou les châtier.

Image Saint  Merry

-Oh ! alors, moi j’ai entendu parler des Dames Blanches, oui da ! dès qu’une drôlesse , ça  la démange où tu sais, les parents pour lui faire peur, disent qu’ils vont l’enfermer aux Dame Blanches à Nantes. Et ça comme tu connais pas, ça fait peur ! Point question d’courir les drôles, dame. Dans nout’tête on voit les filles qui se lamentent, sanglotent derrière les grilles.

-Faut dire que c’était dur à nout’époque. Être élégante, c’était mal vu ! C’était désolant ! Pour qu’une donzelle se dégotte un bon parti, c’est qu’y avait les parents derrière elle. Et les jeunes loups avec leurs dents longues, eux z’avaient tous les droits. Nous, les feuilles, dame ! on était timides, on se cachait presque, mais on aimait aller sur le port voir les matelots. Z’étaient beau , oui da ! Mais core les parents toujours darière nous qui disaient : un marin c’est une fille dans chaque port, et voilà !

-Quand y avait la fête, y avait pas beaucoup de gars qui tiraient la sonnette, voir si on pouvait sortir ensemble ! Ils étaient délogés vite faits. On pouvait sortir mais en groupe de feuilles, on avait droit à un peu d’argent pour les manèges. Mais nous fallait rentrer avant l’repas. On n’était point gâtées dans les années… euh !... j’sais plus, bref c’était vieux. Faut ben l’dire, c’était point comme maintenant ! Les jeunes ça se mélange, ça fait des dégâts partout.

-Bon, j’va pas t’raconter ma jeunesse, ça m’a pas empêché de trouver un drôle et qu’on s’est mariés.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Des lettres et un mot, #Plaisir des mots

Des lettres, un mot mystère – 4 –

 mot mystère de 14 lettres

Y I O O O I  E G H M N N P S

      Science  ancienne qui prétend  étudier le caractère d’une personne d’après son apparence .

 

Bon, mon fille, j’vas pas y aller par quat’chemins, ton mot i’m’dit rin et comme tu sais que j’vas pas tarder à prendre mon car, pour aller chez ma cousine Noémy passer les fêtes j'te laisse te débrouiller avec ce mot imposé. Lilou , elle comprendra ben, si j’la laisse tomber, mais dame, dis-lui ben que c’est provisoire, j’vas être de retour bientôt après les fêtes . Mais dame, quand ? Mystère. Un car aujourd’hui mais demain ? va savoir ? Pas intérêt à me trouver en pleine castagne et recevoir un gnon !

Sur ce, t’as pas à t’tracasser pour mes bétes, c’est le père Pignon qui va s’en occuper ! L’a l’habitude, c’t'un bon gars, un italien un ancien génois ! J’lui ai pas imposé, il s’est proposé ! L’est ben serviable, dame, un bon bonhomme !

Allez , à Bientôt la compagnie. Bon vent !... Euh… non faut pas pousser, on en a eu assez avec toute la flotte qu’est tombée  en plus d’la tempête!!!!

PHYSIOGNOMONIE

Physiognomonie, science antédiluvienne.

Honnimé en évolution : test sur la femme.

« Yogis traitée de  siphonnée ».

Simien : LUI, l’homme absolu !

« Insigne, signe extérieur indistinct des filles d’Eve ».

« Opinion obsolète sur la physionomie féminine »,

« Gnomes, difformité d’une courtaude »,

« Noyons-les ! ces femelles contrefaites » 

« Opine ! lui ! le pédantesque pour valider un test fallacieux ».

« Misogynie : l’homo sapiens par excellence ! »

Oignons les fausses opinions de ces prétentieux.

« Nymphomanie suspectée encore par ce mâle »

Innomées pauvres hétaïres que nous sommes devenues

Epinons ensemble nos âmes mal révélées.

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog