Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #rossignol,, #fantaisie, #Défi d'Evy, #Au-gré-de-mon-jardin

Défi d’Evy 263 La Fantaisie

fantaisie bruit, glisse, emporté, baigné, attire , flétrissures, recoin, astrale, rayon et enfuir

Quelle fantaisie m’a prise de sortir en pleine nuit, sans bruit,

 je ne voulais pas réveiller mes quatre pattes.

 Je me suis glissée sur la terrasse et j’ai regardé le jardin.

 Qu’il était beau, baigné de rayons de lune.

 Mais j’étais surtout intriguée,

 attirée par un oiseau qui chantait,

 même chant que le jour : un rossignol ?

 Je n’osais bouger, emportée par son chant si mélodieux,

 j’avais tellement peur qu’il ne s’enfuie.

 J’étais comme envoutée par l’astre

et le chant si harmonieux de l’oiseau,

 effaçant les flétrissures quotidiennes.

Je me suis assise sur un fauteuil dans un recoin

 et j’ai fermé les yeux ! Oubliant tout,

même la fraicheur, moi qui suis si frileuse.

 Je n’étais plus sur terre, je flottais.

 Peut-être me suis-je endormie ?

 Le doux frottement de Mitou contre ma jambe,

 m’a fait comprendre qu’il fallait quand même que je rentre.

Le songe était fini avant d'avoir commencé!

Qu'il est beau ce chant d'oiseau.

Je ne peux hélas plus mettre mes vidéos en marche automatique à l'ouverture de mon blog. Je ne pense pas que ce soit OB qui en soit responsable. L'autoplay ne fonctionne pas, ni sur Youtube, ni  sur Dalymotion. Même dans l'HTML ça bloque.

Idem pour mes vidéos personnelles

Si quelqu'un connaît une plateforme vidéo dont l'autoplay fonctionne, je serais preneuse! Merci d'avance.

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Face à face, #défi écriture Ghislaine, #Animaux, #chats, #Plaisir des mots

Notre amie Ghislaine nous propose

les 8 mots

Face, regard, fuir, peur, réserver,

donner, énergie, famille, cap, stimuler

Vous pouvez n'en prendre que 8.

............

ou thème '' face à face""

défi écriture 119

Ce matin à mon lever, nous nous sommes trouvés face à face, Max et moi. Il ne savait pas quoi faire : rester sur sa réserve et attendre que je fasse marche arrière ? Ou fuir ! Vous devez bien vous douter que Max est un chat, que je nourris régulièrement matin et soir, il est très régulier. Perdu, abandonné ou mal nourri ailleurs ?

 Il vient de très loin, je le vois dans les champs alentour. Mais ce matin il avait décidé d’attendre que je lui donne à manger, mais dans la cuisine, d’habitude il fait du bruit dans le tunnel de la chatière où je lui glisse sa pitance. Pas besoin de stimuler son appétit avec des gâteries comme mes vieux !

Il y avait dans son regard un mélange de peur mais en même temps, une sorte de soumission, oh ! toute relative, il faut bien le dire. Il me donnait l’impression qu’enfin, au bout de deux ans, il allait passer le cap : celui de poser son sac et s’installer dans le coin. Il a fini par rejoindre sa chatière, lentement devant moi.

A-t-il une famille ? Je n’en sais rien. Ce que j’ai vu dans la matinée c’est qu’il se promenait tranquillement dans le jardin, après avoir eu sa double ration matinale, il est repassé par la chatière tout aussi calmement, j’étais dans la véranda, et est ressorti par la porte de la chambre qui donne sur le jardin.  Apparemment, il s’entend bien avec tous les autres chats et avec la chienne, ce qui me fait penser qu’il a dû connaître ou doit vivre chez des humains avec d’autres congénères.

Au début, dès qu’il me voyait il se sauvait à toute vitesse, l’énergie ne manquait pas. Maintenant il est très gros, logique avec ce qu’il mange, et très grand, magnifique roux et blanc, vraiment c’est un très beau chat ! Si je ne fais pas attention, il s’approche des autres qui reculent un peu et le laissent manger leur part. Pas castré, mais comme je ne peux pas l’approcher, il n’est pas près de passer chez le vétérinaire.

Pourquoi ce prénom « Max »? Ce chat est un voleur, il engloutit à toute vitesse, n’importe quoi, on a l’impression qu’il vole ce qu’il trouve. Et la chanson : « il est libre Max, y en a qui disent qu’ils l’ont vu voler ». Mais lui il n’a pas d’ailes, ce n’est pas le même verbe !

Ces photos sont prises par ma fille de sa fenêtre de cuisine!

Publié le par Yvette

Pour dimanche 26 avril

mot mystère  11 lettres 

    A E E I U C G L M N R

cardinal chargé d’assurer l’intérim en l’absence du pape

CAMERLINGUE

Dame j’sais point c’qu’elle a Marceline, ma biquette, al arrête point de gueuler. L’a point l’air en forme, dame ! a veut point manger son grain.

C’est vrai qu’c’est une miraculée, al avait été ben malade quand qu’elle était jeunette. L’était malingre, faisait pitié à voir, c’est pourquoi j’y tiens tant. J’ai tout essayé, des épluchures de légumes, d’la graminée, du foin. Al est pourtant point maigre, lui faudrait un régime, mais moi j’sais point quoi lui donner, les « bétes » c’est comme les humains, oui da !

J’sais point quoi lui donner pour la calmer, pt’être qu’elle a kèke chose dans sa paillasse, elle renâcle sans cesse. Faut que j’regarde de plus près, sinon j’va être obligé d’la mener durgence chez l’véto, c’est Lucien, un cousin germain à feu mon bonhomme. Ce s’ra ben un miracle s’il me la réanime.

 Oui, je sais vous pensez que le véto il peut venir, mais ma Marceline, al est comme un chien, al me suit partout et ça va lui faire prendre l’air. C’est p’têtre d’la malice, elle est coquine, aussi. Mais al a jamais agnelé, c’est ptêtre, ça ! Moi j’veux point pask’après je frais quoi moi du petiot, j’suis plus en âge.

Mais avec ce foutu virus, faut qu’je remplisse une feuille, sinon, j’va m’faire arrêter par les pandores. Et pis j’espère que ça va être ouvert.

Et faudra que j’lui r’mette sa clarine, ça fra mieux ! J’aime beaucoup ma biquette.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Vent, #Défi d'Evy, #Plaisir des mots

Cette semaine chez Evy le thème du 19/04/20 au 26/04/20

C'est " Le vent "

--- Les 10 mots

 

Invisible, Zigzague, Cogner, Blafard, Propulse, Centre,

Frémissement, Envol, Soudain, Infini...

 

Il y avait Borée, ou Bora le vent du nord, si je ne me trompe qui souffle violemment faisant cogner les volets, les portes et propulsant tout sur son passage, Accompagnés de la bise, les hommes rentrent des champs, blafards et zigzagant sous la force des bourrasques glaciales.

Euros lui, vient de l’Est, guère mieux. Autant le savoir je n’aime pas le froid. Sournois, il fait ployer les peupliers, les saules au bord des rivières, se calme et soudain reprend sa danse infernale.

Zéphyr, ah ! Zéphyr je l’aime assez, il nous apporte des odeurs infinies d’océan, et de lointains voyages accompagnés de l’envol dispersé des mouettes. Bien entendu, il apporte des pluies bienfaisantes mais souvent épuisantes. Mais j’aime son nom ; il sonne bien à l’oreille.

Et Notos, vent du sud presque invisible, souvent accompagné de Sirocco venant de l’Afrique. Ce vent décoiffant, soulevant les robes des femmes, nous annonce la fin de l’été, l’arrivée du Mistral, et aussi de la Tramontane.

Tous ces vents soufflent plus ou moins ardemment, faisant frémir la surface des rivières ou étangs. En automne ils arrachent les feuilles des arbres pour former un épais tapis sur le sol qui à son tour s’envolera. Qu’ils sont nombreux ces vents ! J’oubliais, l’Alizé, l’Aquilon, le vent d’Autant, la brise...

L’entendez -vous ce vent qui essaie de passer par les moindres interstices ? L’entendez-vous ?

 Non je ne suis pas fille du vent ! Je suis fille du soleil et de la mer !

 

Amazon

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi d'Evy, #printemps, #Au-gré-de-mon-jardin

Cette semaine le thème du 13/04/20 au 19/04/20

C'est " Balade Printanière   "

--- Les 10 mots

Jolie, Groupe, Radieux, Oiseaux, Odorant, Envoûtant, Enivrent, Velours, Chamarré, Yeux...

Balade printanière chez Evy 261

 

 Balade à l'intérieur de mon jardin,

Confinement oblige !

Radieux soleil d’avril !

Odorant muguet de mai !

Enivrant lilas blanc !

Chamarre de fleurs des champs !

Velouté de pétales de roses !

Jolies petites pensées !

Groupes serrés de primevères

Envoûtants sous-bosquets !

Oiseaux aux doux chants charmeurs !

Yeux ivres de félicité !

 

Notre amie Ghislaine nous propose 

8 mots

Empreinte, visible, brume, froisser

envers, légendaire, clapotis, frimas.

ou le thème "" Temps ""

 

Les frimas oubliés, les brumes aérées,

Les bourgeons éclatés, leurs feuilles défroissées,

Encore satinées, aux couleurs mordorées,

Commencent à cacher le soleil au lever.

 

Le printemps est bien là, les oiseaux font leur nid !

Les brindilles tombent, cassées dans les taillis,

Reprises ensuite, pour un nichoir fini

Proche du fin ruisseau au si doux clapotis.

 

Le nature a changé, à l’endroit, à l’envers,

Elle nous éblouie, empreinte légendaire,

Dehors nous attire, et moi si casanière,

Je sors pour aspirer cette douce lumière.

 

Au jardin le muguet, blanc, à peine visible,

Par son exhalaison, me force à me baisser.

Pourtant je dois rentrer, force incompréhensible

Incidence proche, me faisant frissonner.

 

 

Aujourd’hui et demain.

 

Aujourd’hui la pluie

 Aujourd’hui, mon corps,

Aujourd’hui, ma fatigue,

Aujourd’hui ! Aujourd’hui …

Demain je ferai mes courses,

Pas aujourd’hui!

Demain j’irai faire des photos,

Demain, je marcherai sur le sable de la plage,

Demain je marcherai, je marcherai.

 Demain j’oublierai mon corps,

Demain j’oublierai aujourd’hui.

 Demain ...

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #Mot mystère, #Mémé

Lettres pour un mot mystère

A E E E I O B C D R R S 

Subterfuge, action  simulation ou dissimulation adroite destinée à tromper sans mentir mot ancien  

Mémé victime d’escobarderie

V’la t’y pas qu’en rev’nant d’chez mes copines, en soirée et  rapidement, qu’à la croisée d'mon ch’min, j’vois un bougre adossé au gros arbre et qui r’gardait dans mon terrain. J’arrivais lentement pour l’observer à la dérobée ! Qui qu’c’était ? Légèrement crade vu de loin, de près ça d’vait être ben pire ! Comme il bougeait pas, j’a quand même approché, il m’a vue, et a commencé à me baragouiner des choses que j’comprenais point.

On m’croira point pour sûr si j’ raconte ça. Franchement il sentait mauvais. Donc plus que j’reculais, et plus qu’il s’approchait, y avait pas core le virus à c’moment là , heureusement ! Il a fini par écraser son mégot tout noir dans l’herbe et là ça allait mieux, je pigeais qu’en fait il cherchait un endroit pour roupiller la nuit, à l’abri : une grange, un cabanon ! il avait un accent comme qui dirait canadien. Il était, d’après lui un globe-trotter et passait pour « semer la bonne parole ». Bon , moi j’suis pas chienne, j’lui ai dit qu’il pouvait aller dans la grange, ou le caberneau, darère la maison, point question d'le faire rentrer chez moi, j’suis seule, hein ! J’lui ai donné une bolée de cidre et un quignon d’pain avec du fromage et j’l’ai laissé.

« Bonne parole », moi, j’y comprends rin ! Pas b’soin d’ça, pour faire du bien autour d’mé, c’est une question d’éducation. J’suis rentrée et j’ai ben fermé toutes mes portes à clé, et pis mangé ma p’tite soupe et après : télé et au pieu. J’entendais point de bruit, j’ai ben dormi.

 Ben, c’est sûr on va point m’crère! le matin, les bras m’en sont tombés. J’étais badée (bouche-bée) L’avait foutu l’camp, le gaillard avec deux d’mes poulettes racées. Heureusement qu’il a point vu mon p’tit cabri ou ben il a pensé qu’il aurait pleuré et m’aurait réveillée. Et l’est rentré dans ma serre mais c’est point la saison. Et il disait « semer la bonne parole » … J’me suis core fait berner. C’est vrai qu’il avait une sale goule,  paraissait un peu sournois ! J’avais point l’air fine avec ma bière à la main que j’voulais lui offrir !! J’vais en causer à personne que j’me suis fait berner, non, dame !

J’suis r’tournée dans ma carrée toute penaude et colère en méditant sur ces gens rusés qui vous embobinent ben avec de belles paroles.

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi écriture Ghislaine, #Nature, #Mes peintures à l'huile, #Plaisir des mots

Nature, chez Ghislaine, défi 117

Nature, peinture chez Ghislaine, défi 117

Nature.

Nous étions partis à quatre.

Trois peintres et mon mari qui nous servait de chauffeur.

Nous étions à la recherche de sujets de peinture.

Ce chemin était magnifique, je n'arrivais pas à m'en extirper.

Les arbustes faisaient une voûte au-dessus de nous.

 La végétation abondante et très serrée était variée

 Et poussait d’une manière un peu fantasque.

Les grands chênes et les saules paraissaient âgés.

Un décor magnifique s’offrait à nos yeux.

 Le ciel au travers des branches était bleu

Mais avec des nuages de différents tons

Musardant en cette fin de saison.

Les frondes aériennes des hautes fougères

 Commençaient à changer de tons,

Les verts devenaient jaunes et vireraient bientôt au roux.

Quelques petites taches rouges de bryone enchevêtrée

Dans ce camaïeu de vert, fascinaient mes yeux de peintre.

 J’emplissais ma vue de ce merveilleux spectacle qui s’ouvrait devant moi.

Moi, toujours en arrière à musarder et eux trois devant.

Ils ne se doutaient pas que j'allais prendre cette photo

Que de bons souvenirs avec mon mari

Qui participait à tous mes déplacements et stages.

 

Nature, peinture chez Ghislaine, défi 117

Un tableau que j'ai fait en bord de Sèvre.

Ce tableau a eu hélas une mésaventure !

Des personnes âgées me l'avaient acheté et plusieurs années après j'ai reçu un coup de téléphone de la dame (devenue veuve) qui m'a dit s'être fait volé le tableau au cours de son déménagement.

Je voulais le garder pour moi ce tableau mais ils insistaient tellement ...

Il faut croire qu'il a plu à celui qui l'a chapardé.

Où est-il maintenant? A-t-il voyagé?  ou peut-être enfermé dans un placard et il ressortira dans des années, sait-on jamais!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mot mystère, #Plaisir des mots, #Lilousoleil, #Mémé

mot mystère 17,

Chez Lilousoleil

12 lettres Anagrammes

       I E E E U U N N Q Q L L 

délai de cinq ans accordé à un débiteur pour régler une dette ( ancien droit français)

 

QINQUENELLE

 

Mémé confinée !! C’est la "guérre" !

 

Oh ! dame dé za matin que j'suis mal lunée,

Avec c’te confinement, ça va point !

J’m’ennuie ! J’sais point quoi faire.

J’tourne en rond.

Pis d’vant chez moi, y a pas la queue d’un marcou qui passe.

Avant y avait toujours une grouillée d’galopins…

 

J’vous l’dis les temps changent !

 

J’ai enquillé des vieux bouquins, c’est tout. Quelle guigne !

L’unique visite que j’ai,

C’est Nellie de temps en temps,

Avec sa feuille, son attestation,

Quand qu'elle m’apporte mes courses !

 

Mes plus proches voisins sont à une lieue d’chez moi

 Et j’ai point l’droit d’bouger!

Paraît qu’les pandores ils vérifient tout,

même qu’ils sont à ch’val dans Paris.

Les canards z'ont pas peur d’eux,

Ils se trimballent tranquillement dans les rues.

Pov bétes ! ils doivent rin comprendre,

Vont déchanter sous peu quand que ça va reprendre,

Les hommes vont vite oublier ça !

 

De plus, la télé, elle est nulle,

Y a point grand-chose à r’garder !

On voit qu’des trucs sur le virus,

C’est pas la joie, dame !

Et qui sait combien de temps qu’ça va durer.

Et à mon âge, z’auront point besoin d’m’envoyer à l’hosto !

Ça coûtera moins cher, pour sûr.

Direct le cimetière retrouver mon bonhomme !

Vous y pensez pas, vous ?

 

Ben,  quand qu’on fait les comptes, hein!

Y en a bin qu’auraient pas voulu la quitter la terre !

Surtout tous ceux qui se sont décarcassés

Pour soigner les malades et qui z’ont point été épargnés.

Là! c’est point drôle!!

Z’ont donné leur vie pour que les autres vivent !

Moi, ça m'fait bouillir !

 

Sous peu, y aura pu d’hommes pour la « fenation » !

 

J’vous l'dis, j’suis point d’bonne humeur dé za matin.

Même pas envie d’faire mon fricot, manque plein de trucs !

Les magasins sont dévalisés, la razzia,

Comme pendant la « guérre ».

On va finir par avoir des tickets !

Il l’a bin dit m’sieur l’président :

C’est la « guérre » !

 

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog