Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar
Publié dans : #Gouraya algérie




   

 Un passage de mes écrits sur Gouraya

.... Gouraya étant très cosmopolite, la cuisine suivait le mouvement : espagnole, arabe, juive, française etc.… Et maman agrémentait tout ça à sa façon. Elle avait le chic pour retrouver une recette sans avoir à la demander. Le seul fait de goûter un plat lui en indiquait  la composition - je tiens ça d’elle -  ainsi avions-nous le plaisir de manger toujours quelque chose de nouveau. 

Ce qu’elle réussissait le mieux, c’était le poulet rôti en cocotte à l’huile d’olive. C’est banal comme plat mais il faut le réussir. C’était les poulets de notre poulailler, mais comme papa n’aimait pas les tuer, il demandait toujours à un indigène qui passait derrière la gendarmerie de le faire et on savait qu’il faisait toujours une prière avant de tuer le pauvre animal. En fait, mis à part le porc, on mangeait allal ! Le beefsteak était rare sur notre table. Nous avions une profusion de légumes, car papa aimait le jardin et il se targuait d’avoir un potager avec une variété impressionnante de légumes et d’arbres fruitiers. Ainsi, poivrons, fèves, tomates, courgettes prenaient régulièrement place sur notre table et nous aimions. Alors la choukchouka - prononcer tchouktchouka - qui était à base de poivrons, oignons, aubergines ou courgettes, de tomates et d’œufs pochés était couramment dégustée. Le couscous, n’en parlons pas, il avait droit à la première place.
           La dernière fois que nous avons mangé du couscous à Gouraya, c’était la veille de notre départ pour la France. Nous étions invités partout et le midi nous avions déjeuné chez le garde champêtre. L’après-midi nous sommes allés rendre une dernière visite au Caïd Lebtahi. Et il y avait un couscous qui nous attendait. Nous n’avions plus faim ! Mes parents et mes frères se sont forcés et Arlette et moi avons eu droit à un couscous au miel avec des raisins secs. C’était délicieux ! Le Caïd, qui appréciait mon père, nous a offert un superbe châle, vert et blanc, avec des grandes franges. Nous avons eu droit à une dernière visite aux tombeaux puniques et nous l’avons quitté.

Ce qu’il me reste de cette visite, c’est que je ne comprenais pas que nous fussions seuls à manger avec le caïd. Sa famille n’était pas avec nous. Et pourtant nous entendions les enfants qui riaient et qui se cachaient pour nous voir. Moi, cela me gênait. Les femmes nous servaient, c’était tout.
         Je crois que je n’arriverais jamais à admettre cette différence.  Pour moi, il n’y a pas d’être supérieur ; l’intelligence de même que les traits physiques du corps humain n’impliquent en aucun cas une inégalité. Notre mère nous a appris la tolérance. Aucune moquerie, aucun mouvement raciste, aucune discrimination n’était de mise chez nous. Si nous avions le malheur de signaler simplement que telle personne avait un comportement inhabituel, ou un physique étrange, elle nous remettait à notre place. Qui étions-nous pour juger ainsi ? Si nous étions à la place de cette personne, comment agirions-nous ? Si bien qu’il ne nous venait plus à l’idée de critiquer quelqu’un. Il est vrai qu’on est toujours étranger à quiconque n’est pas de notre culture. Les comportements seraient différents si, comme dans notre famille, l’éducation des enfants avait commencé très tôt. Je pense que c’est comme pour les animaux, l’instinct est là. On ne naît pas raciste, on le devient. Tout dépend qui nous a éduqués....

Commenter cet article

K
<br /> <br /> surprise et heureuse de te voir ecrire un recit sur Gouraya ca ma beaucoup toucher et reveiller en moi des souvenirs ancien et innoubliable.<br /> <br /> <br /> je souhaite avoir de tes nouvelles et reprendre contact.<br /> <br /> <br /> cordialement rue danton alger<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Merci de ta visite Karima. Est-ce que nous nous connaissons? As-tu vécu à Gouraya? je n'ai pas la mémoire de ton nom. Réponds moi car tu sais j'ai repris contact avec beaucoup d'habitants de<br /> Gouraya  et d'anciens habitants aussi vivant en France. Peux-tu me répondre?<br /> <br /> <br /> <br />
M
Bonjour Yvette.<br /> Il y a les senteurs et les couleurs de mon enfance dans vos écrits.<br /> J'attends la publication de votre livre.<br /> Merci Yvette<br /> mohamed
Répondre
B
<br /> Merci Mohamed je sais que vous êtes sincère, merci de votre fidélié.<br /> <br /> <br />
A
moi aussi j'aime lire tes souvenirs...c'est si bien raconté...je suis bien d'accord pour dire qu'on ne nait pas raciste...c'est bien une question d'éducation....<br /> La Loire,le Maroni...une belle comparaison...mais nous étions à Saint Laurent...as tu vu mes articles sur l'aventure Maroni...4 jours sur le fleuve...<br /> bisous de Cayenne avec un rayon de soleil.
Répondre
B
<br /> Oui j'ai vu tes articles, cela doit être passionnant. Il faut avoir une bonne santé pour faire tout ça et hélas ce n'est pas mon cas. Je me réjouis toujours quand j'ouvre ton blog Annick, il est<br /> superbe. D'ailleurs je t'ai mise dans mes liens. Bonne journée. Yvette<br /> <br /> <br />
C
comme je te l'ai dit une fois, j'aime tes souvenirs, ils sont encore si vivants !!<br /> j'ai beaucoup de retard dans la lecture des blogs, mais je prendrais le temps pour ne rien rater de précieux ...<br /> alors je reviens dès que le temps me le permet<br /> amitié, a+
Répondre
B
<br /> Merci Clothylde, moi aussi j'aime ce que tu écris, d'ailleurs comme pour Annick je vous ai mises dans ma liste de liens. J'attends ta prose sur l'Italie . Bonne Journée<br /> <br /> <br />
F
Tu m'as emportée dans tes souvenirs...plein de bonheur, et de leçon de vie. Je fais peu à peu connaissance avec ton univers, que j'apprécie beaucoup.<br /> Merci pour ce voyage, et à bientôt :-)
Répondre
B
<br /> Merci Frédérianne, je te laisse alors continuer ta visite<br /> <br /> <br />

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog