Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes chats d'occasion


La Famille Coq suite




Chipie la douce est surprenante, elle aime tout le monde sauf … Morgane, la chatte des voisins. Chipie qui ne sort presque pas dans le jardin, faisait le gué dehors pour empêcher l’intruse d’entrer dans la maison. Mais bien entendu Morgane a forcé le barrage et est rentrée à la maison, si bien qu’à partir de ce moment là, notre Chipie s’est vue obligée de rentrer elle aussi. Morgane est tolérée mais c’est tout. Chipie couve tout le monde de son regard, elle ferme à demi les yeux, les pattes repliées sous sa poitrine, surveille tout ce qui se passe. Nous avons l’impression de lui appartenir tous autant que nous sommes dans cette maison, c’est la Mama !

Dorothée est plus bébé que sa sœur qui est mère poule. Elle est surnommée la Tourterelle à cause de son ronron caractéristique. Elle adore quand on s’occupe d’elle ; il ne faut pas la prendre dans les bras, elle n’aime pas ça, mais elle adore les caresses, et surtout elle est très gourmande, elle a toujours faim. Ce qui paraît étrange, c’est qu’elle n’est pas très aimée des autres, elle n’attire pas leur sympathie. Bien sûr Chipie est là pour la consoler. Chipie a besoin de donner et Dorothée aime recevoir. Tout est donc pour le mieux.

Quand Dorothée doit aller en consultation, elle s’écrase dans son panier et ne bronche pas. Son silence est même inquiétant. Sur la table d’auscultation, elle ne bouge pas et se laisse faire, recroquevillée comme un hérisson. Le matin de son opération – ovariectomie - nous attendions dans la salle d’attente. Quand le docteur est arrivé, la sangle du panier a cédé, et ma pauvre grosse, sept kilos, et son panier sont tombés en vrac par terre ! Elle n’a rien dit mais vraiment quelle journée ! Surtout qu’elle n’avait pas eu droit à sa soupe le matin ! Cela commençait mal. Elle a été endormie dans mes bras pour la rassurer. En fin de matinée, j’ai téléphoné pour avoir des nouvelles. Il y a eu des problèmes au cours de l’intervention et elle a dû être mise sous perfusion. Cela continuait ! Quand nous l’avons récupérée dans l’après-midi, bien éveillée, elle était d’une humeur massacrante et pour cause, elle avait eu une patte en extension pendant plusieurs heures, et elle n’avait pas apprécié du tout. Elle s’est calmée dans la voiture. Arrivée à la maison, c’est une furie qui a sauté de mes bras, braquant tout ce qui approchait d’elle. Elle avait le regard courroucé quand on venait la voir et miaulait de douleur à chaque fois qu’elle bougeait. Je ne pouvais rien pour elle. Et puis je me suis dit : « essayons les croquettes, ce n’est pas recommandé, mais tant pis ». Et ma Dô s’est jetée sur sa pitance en me remerciant d’un gentil ronron. Je n’avais plus d’inquiétude à avoir.

Ce qui me rassure le plus, c’est quand je me lève le matin et que je vois mes malades me réclamer à manger en même temps que les autres. Et ma Dô, n’a pas failli aux habitudes, le lendemain matin elle était la seule à manger, les autres boudant une nourriture qui ne leur plaisait pas. Elle, rattrapait le temps perdu.

Chipie a subi la même opération. Elle n’a pas eu le même comportement que sa mère ou sa sœur. Elle a repris ses sens immédiatement, mais n’arrêtait pas de grogner. Arrivée dans son milieu habituel, elle s’est laissée choyer. L’appétit est revenu doucement. Le docteur nous a dit n’avoir jamais opéré un animal avec autant de graisse ! Elle a eu droit aux agrafes. Et pourtant elle ne mange pas tant que ça ! Et puis aussi la surprise pour le vétérinaire : en cours d’opération elle s’est mise à ronfler comme à son habitude à la maison. Sa convalescence a duré longtemps. Elle se trouvait bien à se faire bichonner, sortir ne l’intéressait pas.

 Chipie la douce nous a quittés il y a deux ans : cancer des mamelles. Etrangement Dorothée n’a pas été trop chagrinée, elles avaient commencé à vivre séparément.

Commenter cet article

B
yvette
je continue ma lecture féline...
béa
Répondre
B

Et de 4 . bonne lecture!


A
je viens de lire les deux histoires de la famille "Coq",j'aime bien ,comme tu racontes...
quand je suis arrivée en Guyane en 1999,j'avais avec moi "Pupuce"chatte tigrée de 7 ans..et 7 kilos....elle est partie tout doucement en 2001 d'un cancer de la chaine mammaire,méthastases aux poumons...j'ai beaucoup pleuré et je ne repris de chat qu'en 2004...et là,j'ai mes 3 minettes,mais elles ne sortent que sur le balcon....
gros bisous....
Répondre
B

Oh ce cancer des mamelles, Mimitte a eu la même chose, elle étouffait. Merci Annick pour tes visites


V
Et bien dis moi!! tu en a des occupations avec toute cette "petite famille", bizzzzz
Répondre
B

Oui, je suis hyper occupée. En ce moment j'en ai un sous la pluie et je l'attends !!!


M
Etonnant toute cette gamme de comportements
Répondre
B

Oui, c'est comme chez les humains. Dans une famille nombreuse, les enfants sont tous différents, et il y en a toujours un qui est la tête de Turc des autres!


C
oulala!! une vraie clinique de convalescence chez toi !!!
Répondre
B

Ah oui , c'est vrai. J'ai appris à les soigner. Ma mère faisait des piqûres, moi j'ai de la peine sur un  chat, la peau est excessivement dure !!!


Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog