Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar
Publié dans : #La Loire

Le Canal de la Martinière et la Loire




                                           Ce jour-là le ciel était gris.

Le canal de la Martinière, de son vrai nom : Canal Maritime de la Basse Loire, fut creusé  pour remédier aux difficultés d'accès au port de Nantes, compte tenu du faible tirant d'eau , et de l'accroissement du tonnage des navires.

   Les travaux commencèrent en 1882, pour se terminer à sa mise en service le 1er Septembre 1892. Sa construction employa plus de 1000 ouvriers, dont de nombreux travailleurs étrangers. Les conditions de travail très éprouvantes firent environ 50 victimes sur la totalité des travaux.

   Sa mise en service connut un succès considérable, il était désormais possible aux navires de plus de 3,50m de tirant d'eau de remonter jusqu'à Nantes, et le port vit son activité augmenter d'une façon importante.

   Hélas, la taille des navires augmentait rapidement, le tirant d'eau garanti du canal étant de 5m40, celui ci devint rapidement insuffisant, il fut définitivement fermé en 1913, tout en conservant une activité de batellerie jusqu'en 1943.

   L'approfondissement du chenal de la Loire reprit, la côte-10 m fut atteinte en 10 ans.

Le Canal mesure 15 kms, il se termine coté amont par l'écluse de la Martinière, et coté  aval, par l'écluse du Carnet ; sa largeur est de 55m au plan d'eau, son tirant d'eau  est de 5,40m pendant les marées de morte eau, et de 5,80 en temps normal. Les deux écluses ont une ouverture de 18m,une longueur totale de 169m, avec un sas intérieur de 100m.

    Une écluse de petite navigation, située aux "Champs neufs" permettait une  communication avec la Loire, vers le milieu du canal.

    En 1892, fut mis en service, à la hauteur du Migron, un pont tournant  permettant  l'accès aux îles de la Loire.

Aujourd'hui, la fonction principale du canal est l'irrigation des marais de Vue et également du lac de Grand-Lieu, via l'Acheneau, ainsi que l'évacuation du trop plein d'eau de l'hiver. Il est aussi un lieu apprécié des pêcheurs et promeneurs.

                                                                         Source: andre.racinoux

Commenter cet article

R
Tu demeures décidément dans une bien belle région ; et j'ai toujours été attirée par les cours d'eau qui conviennent à ma nature contemplative. Il me plaît bien ton petit banc, là, sur lequel j'irai bien écouter le murmure des clapotis, loin de l'agitation et de la cruauté des humains...<br /> <br /> Cette petite respiration est agréable ; nous en avons bien besoin ces jours.<br /> <br /> Moult caresses à tes truffes, sans oublier ceux de ta fille, en espérant qu'Edouard va du mieux possible...
Répondre
B
<br /> <br /> Nous avons les mêmes goûts toutes les deux, normal quand on aime les chats<br /> <br /> <br /> <br />
P
Moi , c'est ma Loire et je l'aime. Je suis presque née au bord de son eau
Répondre
B
<br /> <br /> Pas loin en effet.<br /> <br /> <br /> <br />
C
voilà une photo que j'aurais bien mise dans ma série "banc public" !!! très joli endroit !!<br /> que la france est belle: c'est rare une région sans charme !!
Répondre
B
<br /> <br /> Oui c'est rare, je crois qu'il faut savoir regarder autour de soi.<br /> <br /> <br /> <br />
V
Un bon récit et surtout de magnifiques images. Bonne nuit. Bisous
Répondre
B
<br /> <br /> Un vieux canal qui n'est plus utilisé mais qui ne l'empêche pas d'être beau<br /> <br /> <br /> <br />

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog