Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar



Un fils demanda à sa mère :
- Maman, pourquoi pleures tu ?

Elle répondit :
- Parce que je suis une femme.

- Mais. je ne comprends pas.

La mère se pencha vers lui, l'embrassa et lui dit :
- Mon amour, tu ne comprendrais pas.

Plus tard l'enfant demanda à son père :
- Papa, pourquoi maman pleure régulièrement sans raison ?

L'homme répondit :
- Toutes les femmes pleurent souvent sans raison, mon fils.
C'est tout ce que le père répondit.

Le petit enfant grandit et devint un homme.

Et de temps à autre se demandait :
- Mais pourquoi les femmes pleurent sans raisons apparentes ?

Un jour cet homme s'agenouilla et demanda à Dieu :
- Seigneur, dis moi pourquoi les femmes pleurent avec autant de facilité ?

Et Dieu lui répondit :
- Quand J'ai conçu la femme,
Je me devais de créer quelque chose de spécial.

J'ai fais ses épaules suffisamment fortes,
capables de supporter le poids du
monde entier. Mais suffisamment délicates pour le réconforter !

Je lui ai donné beaucoup de force intérieure pour qu'elle puisse supporter
les douleurs de l'accouchement,
et aussi le mépris de ses propres enfants.

Je lui ai donné la force qui lui permet de toujours prendre soin de sa
famille sans faiblir, malgré les obstacles et la fatigue,
alors que d'autres auraient baissé les bras !

Je lui ai donné la sensibilité d'aimer ses enfants quelles que soient les
circonstances, bien que ceux-ci l'ai beaucoup blessée.

Cette sensibilité lui permet de consoler n'importe quelle tristesse, pleure,
ou souffrance d'enfant, et partager les anxiétés, doutes, et peurs d'adolescent !

Malgré tout, pour qu'elle puisse supporter tout ça, Je lui ai donné les larmes,
elles sont exclusivement siennes,
pour qu'elle les utilise quand elle en a besoin.

En les laissant couler, la femme abandonne en chaque larme un peu d'amour.
Ces larmes d'amour qui éparpillées par le vent, sauvent l'humanité !

Je ne me souviens plus où j'ai récupéré ce joli texte.
Ne pas m'en vouloir, j'ai recherché mais je n'ai pas trouvé.
Donc je ne sais pas qui en est l'auteur.

Commenter cet article

L
grave bien
Répondre
B

Merci pour ton com Lidia. Mais j'aimerais en savoir plus sur toi, car j'ai dans mes connaissances une Lydia mais est-ce elle?


C
C'est une bien jolie histoire, mais n'oublions pas que fort heureusement un homme est aussi capable de pleurer...
Bravo.
Clo
Répondre
N
Très beau effectivement ce texte...
Je te souhaite une TRES BONNE ANNEE 2009!

Je vais rajouter le lien clicanimaux sur mon blog, car j'ai trouvé une minette jetée par une vilaine sorcière...

Amicalement
Répondre
A
très beau texte!
bel hommage de la femme!

mais pleurer fait du bien!ne pas retenir les larmes!
bon dimanche,bisous...
Répondre
C
c'est très joli , mais je ne connais pas non plus !!! bisous bisous
valérie
Répondre
L
superbe poème je ne connaissais pas
bises
line
Répondre
T
Je l'avais mis aussi ce texte il y a un bon bout de temps sans connaître l'auteur!!!!

Bisous!
Répondre
C
Je le connaissais.. bel hommage aux dames..
clem
Répondre
M
On ne t'en voudra pas......Il est si joli ce texte...Peut-être qu'un visiteur saura ????
Bonne soirée. Bisous.
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog