Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar
Publié dans : #Poésie d'auteurs


Elisa Mercoeur (1809-1835), Saint Sébastien sur Loire

 

  •  La feuille flétrie

Pourquoi tomber déjà, feuille jaune et flétrie ?
J'aimais ton doux aspect dans ce triste vallon.
Un printemps, un été furent toute ta vie,
Et tu vas sommeiller sur le pâle gazon.

Pauvre feuille ! il n'est plus, le temps où ta verdure
Ombrageait le rameau dépouillé maintenant.
Si fraîche au mois de mai, faut-il que la froidure
Te laisse à peine encore un incertain moment !

L'hiver, saison des nuits, s'avance et décolore
Ce qui servait d'asile aux habitants des cieux.
Tu meurs ! un vent du soir vient t'embrasser encore,
Mais ces baisers glacés pour toi sont des adieux.

 

 

      Il y a tout juste 200 ans, le 24 juin 1809, naissait à Saint-Sébastien la petite Elisa Mercoeur. Placée en orphelinat pendant deux ans, elle est reprise par sa mère et grandira sans père. Très tôt, elle montre des facilités dans l'apprentissage de nombreuses matières : Français, Anglais, latin, géométrie. Dès 12 ans, elle donnera même des cours à des plus grands qu'elle.

     Mais c'est dans le domaine de la poésie qu'Elisa se distingue très jeune. À 16 ans, l'un de ses poèmes est publié dans le Journal de la Loire Inférieure. Elisa vit sans le sou et plusieurs artistes se cotisent pour publier ses premières oeuvres, avec le soutien de l'imprimeur nantais Mellinet.

     À 17 ans, Elisa Mercoeur quitte Nantes pour Paris où elle va côtoyer les grands poètes de ce siècle, comme Baudelaire et Musset. Lamartine dira d'elle : « Je ne croyais pas au talent poétique des femmes. » Malgré son succès, la jeune femme vit toujours dans la pauvreté. Elle meurt à 26 ans, emportée par la tuberculose. Ses amis poètes paieront sa sépulture au Père-Lachaise, où elle est enterrée aux côtés de grands noms du romantisme.

     Pour rendre hommage à cette jeune poétesse encore mal connue, la Ville propose de nombreux rendez-vous jusqu'en mai 2010. Un fonds de ses oeuvres et de livres qui lui sont consacrés sera disponible dès septembre à la médiathèque. Les écoles seront bien sûr associées à ce voyage littéraire. En mars, la ville plantera dans les jardins de la mairie un camélia qui portera son nom. Théâtre, dessins, expositions, les associations de la ville prendront également part à cet éloge.

Sources: Ouest-France

Commenter cet article

beakimcat 17/07/2009 17:35

Merci pour cette présentation ; j'avoue que je ne connais pas plus que ça...

Armide 15/07/2009 13:11

Merci de nous faire présenter cette poétesse méconnue.

Béjar 16/07/2009 19:18


Elles est de ma petite ville près de Nantes!


Annick 15/07/2009 05:14

26 ans une bien courte vie!
mais bien remplie de poésie!
c'est bien que sa ville natale de lui rendre hommage!
la poésie que tu nous présentes est très belle,je ne la connaissais pas!
Je ne sais pas peindre,mais je dis souvent en prenant mes photos...un beau sujet pour un tableau!
bisous de Cayenne.

Béjar 16/07/2009 19:36


Et je les regarde tes photos crois-moi!


nadia-vraie 14/07/2009 22:54

C'est une belle initiative et un bel hommage à lui rendre.
Tu n'es pas obligée de tout lire sur mon blog,tu lis ce que tu veux.Bonne journée et à bientôt.

Béjar 16/07/2009 19:50


Oui , j'ai trouvé moi aussi. Mais le maire de notre ville est un peu poète, il écrit des livres pour enfants!


Mouffles 14/07/2009 21:46

Magnifique poème et belle découverte pour moi ce soir
Bisous
Mouffles

Maedes 14/07/2009 20:40

Alors, je vais m'endormir moins ignorante ce soir! Merci argentin....

Béjar 16/07/2009 19:57


Alors je suis contente!!


clementine 14/07/2009 20:00

Il est douc ce poème..
clem

Alice 14/07/2009 16:48

Joli poéme , j'apprends grâce à toi ..

Béjar 16/07/2009 19:59


Je suis ravie que ça te plaise ma chère Alice!


Chathelin 44 14/07/2009 14:27

Une enfant surdouée elle était! ce poème est très beau et lbravo à la ville de la mettre à l'honneur !! bisous bisous
valérie

Tachka 14/07/2009 14:13

Très beau poème! Elle a écrit aussi un qui s'appelle "rêverie" si mes souvenirs sont bons..... c'est que ça remonte loin!!!!!
Bizous

Béjar 14/07/2009 16:16



Ce sont les deux seuls que je connais. Elle a une rue juste à côté de la notre à Saint Sébastien.
Comme tu dis ça remonte loin! Elle n'a pas eu le temps d'écrire beacoup la pauvre!



linou 14/07/2009 11:22

joli poème et une vie tropcourte pour cette jeune dame qui n'a pas eu le temps d'en écrire plus ! c'est dommage
bisous
line

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog