Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

 

 

Image1

 

“Il y a des moments où l’on se sent libéré de ses propres limites et imperfections humaines.

Dans de tels instant on se voit là, dans un tout petit coin d’une petite planète, le regard fixé en émerveillement sur la beauté froide et pourtant profonde et émouvante de ce qui est éternel, de ce qui est insaisissable.

La vie et la mort se fondent ensemble et il n’y a pas d’évolution ni de destination, il n’y a que ETRE." Albert Einstein

Albert Einstein

Commenter cet article

L


Il vole un peu haut pour moi le Bébert, ses trucs j y  comprend rien et à chaque fois que je m y essaye je m y casse les dents, c ést à dire que je comprend tout à l envers.


Bonne soirée Yvette


Latil



Répondre
Y


Il y en a une autre, j'aime bien ton diminutif, Bébert!!!!



J


nous vivons et..passons...la nature nous survit...c'est là toute la différence!!


Bon DImanche Yvette



Répondre
Y


Hélas pour nous, ma chère Jacqueline, parce qu'après tout on est bien sur cette terre, bien sûr tout dépend dans quelle conditions on vit, tout le monde ne doit pas être de mon avis, ce n'es t
pas le paradis pour tous!



J


merci pour ce beau billet en partage Yvette, bon premier mai à toi, bises !



Répondre
Y


Merci Joëlle, c'est tout plein mignon ce que tu mets sur ton com.



Z


Bonjour Yvette,


Eisntein excelle partout : philosophie, religion,  politique, astrologie, végétarisme et bien sûr la physique !


Et en plus, un sacré farceur !



Répondre
Y


Farceur, ah oui, lle coquin. Un sacré cerveau n'empêche!



M


C'est tout à fait ce que je ressens devant certains paysages ou dans certaines circonstances.


Au fait et le petit merle ?



Répondre
Y


Toujours vivant mon petiot! Dans la journée il est dans sa volière dans la véranda et le soir je le mets dans une cage, il dort dans la salle d'eau et le matin je le remets dans sa
volière. Je fais ça pour le prendre, comme je ne peux pas le mettre en liberté maintenant, je ne veux pas qu'il soit sauvage, alors matin et soir j'en profite pour lui donner son ti bout de
viande. Mais il me pique, et me mord, pas toujours sympa! Il se casse souvent la figure avec une seule patte. Quand il fait trop chaud je lui pulvérise de l'eau sur ses plumes, il aime ça! Merci
Margareth, tu as de la mémoire!!!! Je ne le mets pas en photo sur le blog, il a peur de l'appareil et en plus il n'a plus de plume sur le cou !!!!



Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog