Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises

 

DSC02429

 

 

L'enfant qui sait se pencher sur l'animal souffrant saura un jour tendre la main à son frère.
SCHWEITZER Albert 

 

L'homme contrairement à l'animal pense ; mais l'animal n'a pas à penser, il sait.
FOISY Batiste W 

Commenter cet article

T
<br /> <br /> Quand j'étais prof. de français à Marengo (actuel Hacjout) j'avais collé sur le mur de ma chambre un poster du chanteur Dave (que j'avais pris d'un "salut les copains" ramené de vacances en<br /> Fance) avec un ravissant Berger allemand derriére son dos, les pattes sur les épaules du chanteur. En bas du poster l'inscription suivante :JE ME SERS D' ANIMAUX POUR INSTRUIRE LES HOMMES <br /> (Jean de la Fontaine.)<br /> <br /> <br />   Quoi de plus éloquent, de plus expréssif qu 'une telle citation ? Coucou.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> La Fontaine, s'y connaissait bien. Il a bien étudié les animaux comme les humains. Merci de ta visite Mohamed, je suis contente. Ici il fait une chaleur terrible aujourd'hui, nous ne sommes pas<br /> habitués dans la région. Bonjour à mes amis de Gouraya!!!!<br /> <br /> <br /> <br />
K
<br /> <br /> beau minois de minou noir<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> <br /> J'aime bien la deuxième citation qui nous compare à l'animal.<br /> <br /> <br /> je vois que tu arrives quand même à alimenter ton blog régulièrement. t'inquiète. si tu n'as pas trop le temps pour les visites. Moi c'est pareil, mais les blogs que l'on fréquente depuis<br /> longtemps, on les oublie pas. tiens, ça me fait penser que ça fait longtemps que je ne suis pas allée voir josiane.  j'y vais.<br /> <br /> <br /> biz<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Josiane, je la visite tous les jours, elle en met tant sur son blog et c'est super intéressant. Et puis elle si gentille et dévouée!<br /> <br /> <br /> <br />
L
<br /> <br /> Tu vois mon Joschat était un peu comme celui de la photo, mais les yeux jaunes, il avait 6 ans. Albert Schweitzer a passé son enfance dan le village de Kaysersberg, petit village d ou j ai fais<br /> un reportage,et j avais montré sa maison. Un grand homme,qui a beaucoup fait pour soulager la douleur des autres dans ces pays ou la misére est si grande.<br /> <br /> <br /> Bonne journée Yvette<br /> <br /> <br /> Latil<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Tu aimes les chats alors!<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Bonnes citations.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
P
<br /> <br /> Schweitzer, cet homme de bien, avait raison. Et il s'y connaissait en charité, en humanité. Il savait de quoi il parlait! Tous les chats devaient le sentir...<br /> <br /> <br /> Bises à toi Yvette et à ta tribu féline<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Contrairement à l'animal nous avons perdu la presque totalité de nos instincts qui étaient peut-être une forme d'intuition.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
1
<br /> <br /> Bonjour,<br /> <br /> <br /> Vous avez raison, la solidarite et le lien social se construisent. Ces donnees ne s'acquierent pas naturellement. Le probleme c'est comment identifier le groupe d'appartenance car avec<br /> l'histoire, l'humanite est devenue le produit de multiples brassages. Il convient donc de se poser des bornes (c'est comme jeter une ancre a la mer) qui permettent d'identifier ce territoire<br /> d'appartenance. On peut borner a partir de criteres multiples (famille, amis, finalites, ideologie...). Ce cadre symbolique permet a l'individu d'evoluer mentalement dans son univers psychique.<br /> <br /> <br /> Mais cela pose un probleme aussi d'ordre social : la societe doit permettre a ses membres de s'impliquer dans son territoire et donc de s'investir (famille, travail, propriete...). L'histoire l'a<br /> montre : cela peut se faire de maniere dictatoriale ou plus simplement autoritaire.<br /> <br /> <br /> De ce conflit entre territoire social et univers psychique peuvent naitre de graves conflits. Mais cette rencontre entre deux identites a la fois opposees et complementaires peut etre riche. D'ou<br /> l'interet de la disparition formelle des frontieres, afin de permettre enfin la libre circulation des individus (les capitaux et les marchandises c'est deja fait).<br /> <br /> <br /> Se posera alors la question de la survivance de la culture locale ou regionale en conflit avec une culture cosmopoite, internationale et mondiale. Pour moi, la langue est la cle : une<br /> societe va loin parce qu'elle permet aux familles de transmettre la langue parentale, en plus de l'apprentissage d'une langue nationale et d'une autre, regionale ou internationale. En effet,<br /> les niveaux necessaires sont a mon avis le local (pluriel) et le national (singulier), a minima. A maxima, le regional (singulier) et l'international (pluriel) devraient s'ajouter.<br /> <br /> <br /> Avec la mondialisation, c'est a ce genre de conflit et de problematique que nous assistons. Mais si l'animal sait, l'homme connait parce qu'il sait totaliser et creer ou concevoir et c'est la<br /> raison pour laquelle l'humanite devrait survivre.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
Y
<br /> <br /> Oui mais.... crois-tu qu'elle va survivre longtemps quand on entend tout ce qui est dit et qu'on voit tout ce qui est fait sur cette pauvre planète<br /> <br /> <br /> <br />
J
<br /> <br /> Certains animaux savent ausi réfléchir!!!!!!!!<br /> <br /> <br /> Bizz et bonne journée.<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog