Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 

  DSC01357.jpg

Pas vraiment bourgeoise ma Saona! 

 

 

Le chat bourgeois

Un chat tuait sans vrai désir.
C'était un chat très riche et il n'avait pas faim
Il faut bien se distraire enfin :
Chat bourgeois a tant de loisirs....
On ne peut pas toujours dormir sur un coussin.

De souris, il ne mangeait guère ;
Son pedigree fameux l’ayant mis au dessus
Des nourritures du vulgaire.

Son régime était strict. Cet immeuble cossu,
En outre visité, à des dates périodiques,
Par les services de la dératisation,
Gens aux procédés scientifiques,
Tuant sans joie ni passion,
Au nom de l’administration,
De rat, de vrai bon rat, qui fuit et qu’on rattrape
Négligemment, ne le tuant qu’à petits coups
Sans tuer son espoir - vrai plaisir de satrape -
Il n'y en avait plus du tout
Avec leurs poisons et leurs trappes.
Restaient quelques moineaux bêtes et citadins,
Race ingrate
Qu’on étendait d'un coup de patte :
Assez misérable fretin.
Oubliant les rats,
L’employé du service d'hygiène ne vint pas.
On l'avait convoqué
Sur une autre frontière.
Pour tuer cette fois des hommes. Et la guerre,
Approchant à grands pas des quartiers élégants,
Les maîtres de mon chat durent fuir sans leurs gants,
En un quart d'heure, sur les routes incertaines.
Dans l'impérieux souci de sauver leur bedaine
Ils oublièrent tout, les bonnes et le chat.
Les bonnes changèrent d'état.
Loin de Madame, violées par des militaires,
Elles si réservées, elles se révélèrent
Putains de beaucoup de talent.
Leur train de vie devint tout à coup opulent
Et elles prirent une bonne.
Après un temps de désarroi,
Le chat, devenu chat, comprit qu’il était roi;
Que la faim est divine et que la lutte est bonne.
D'un œil blanc, d'une oreille arrachée aux combats
Dont il sorti vainqueur contre les autres chats,
Il paya ses amours royales sous la lune.
Sans régime et sans soin, ne mangeant que du rat
Il perdit son poil angora
Qui ne tenait qu’à sa fortune
Et auquel il ne tenait pas;
Il y gagna la mine altière
Et l’orgueil des chats de gouttière,
Et bénit à jamais la guerre
Qui offre aux chats maigris des chattes et des rats.

Jamais ce que l'on vous donne
Ne vaudra ce que l'on prend
Avec sa griffe et sa dent.
La vie ne donne à personne.

Jean Anouilh, Fables.

 

Commenter cet article

Latil 27/01/2013 17:03


C est curieux en effet. J ai remarqué que les chats aimaient bien le bois pour s'asseoir, plus que les coussins, des habitudes héritées de leur vie sédentaire?


Bonne soirée Yvette


Latil

Yvette 28/01/2013 19:33



Et les journaux aussi, le papier, les cartons, ils savent bien ce qui isole!



Lorraine 23/01/2013 12:31


Elle est magnifique, ta Saona! Une belle bourgeoise, bien alanguie, bien heureuse!


Lorraine

Yvette 23/01/2013 13:27



Il devait faire chaud ce jour-là, il fallait que ce soit aéré!!!!



inou88 23/01/2013 10:19


on joue à chat perché ?  magnifique !

Yvette 23/01/2013 13:26



Elle adorait les situations en hauteur et c'était une petite puce toute légère et agile!



Mina/Jacqueline 22/01/2013 22:30


Je regrette de devoir contredire le grand Anouilh.....mais les chats ne chassent pas les rats pour se nourrir.....Ils ne les mangent pas!!! Non mais!!!

Yvette 23/01/2013 13:24



Les rats peut-être mais les souris et les mulots, chez ma fille ils font le vide, ils ne lui laissent que la tête sur le carrelage pour qu'elle puisse faire un comptage!!!!



Marcel 22/01/2013 20:19


Très belle fable que je ne connaissais pas. Merci du partage.

Yvette 23/01/2013 13:23



Avec le net, on en découvre tous les jours!



kimcat 22/01/2013 18:29


Coucou ma chère Yvette


Ta Saona a l'air bien installée !


Des bisous du mardi soir


Béa kimcat

Yvette 22/01/2013 19:44



Elle aimait les situations en hauteur surtout, elle pouvait tout voir. Mais là il y avait du laisser aller.



armide+Pistol 22/01/2013 16:26


Voilà une fable qui me rappelle celle du loup et du chien de La Fontaine.


Je les lis toujours avec tant de plaisir.

Yvette 22/01/2013 19:43



C'est amusant et très bien adapté aux zumains!



Cathy 22/01/2013 12:30


Il fallait en avoir de l'imagination pour traiter pareil sujet de cette manière ! Très belle fable !


Quant à ta chatte, Yvette, elle se contente de peu... Mais elle est manifestement très "cool" ! Très amusant.


Bonne journée,


Cathy.

Yvette 22/01/2013 19:41



Elle était spéciale comme chatte, petiote, grincheuse mais elle dormait toujours dans mes bras.



Marie Dominique 22/01/2013 10:41


on dirait un linge qui seche sur un étendoire

aiq adorable 22/01/2013 19:41



Je ne l'ai plus cettte petite mère, un sacré sale caractère mais adorable!



Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog