Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette

Dimanche matin mes oisillons étaient sortis du nid.

Mais dans l'après midi, j'en ai vu un qui sautillait sur la terrasse et la mère l'entraînait en hauteur. Elle voulait qu'il rejoigne les autres. Apparemment, il ne voulait pas, ou ne pouvait pas.

J'ai surveillé mais je voyais toujours le loupiot qui sautillait

Le lundi matin pas de bruit, ouf il était parti.

Mais non, toujours là dans le taillis devant. Je ne voyais pas les parents. Et puis j'ai entendu piailler et je l'ai trouvé. J'ai fini par le prendre et lui donner à manger et je l'ai laissé dehors.

Les parents arrivaient mais le bec vide alors qu'il y avait ce qu'il fallait.. J'ai recommencé, j'ai donné à manger au bébé, mais il ne paraissait pas vivace.

Comme les parents étaient là , je l'ai posé sur un creux de branche assez large, il est tombé. Toujours avec les parents près de moi je l'ai remis dans le nid, il est retombé, en fait il ne volait pas. Alors je l'ai pris et mis avec ma Piillou dans sa cage. J'étais mal partie encore avec ce bébé à nourrir. Hier soir il s'est endormi, la tête dans ses plumes, adorable.

Ce matin à 6 heures, il dormait encore. A 8h il était mort.

Voilà, mon désespoir. Comme je savais qu'il allait pleuvoir dans la nuit, j'ai pris la décision de le rentrer. Il ne bougeait pas et se laissait facilement prendre surtout hier. Je pense qu'il n'était pas assez nourri.

Il faiblissait de plus en plus.

Ce n’est pas la première fois que cela m’arrive. Mais j’en ai sauvé plusieurs.

Suis-je responsable ? j’ai mauvaise conscience!

Commenter cet article

M
Il ne faut pas te culpabiliser, tu aimes trop les amimaux, surement qu'il n'y avait rien d'autre à faire...<br /> Bisous.<br /> Marielle.
Répondre
Y
Va savoir? peut-être que si! Et je n'ai pas su m'y prendre!
P
Il ne faut pas culpabiliser, Sissou aurait pu le manger ! Si ses parents ne le nourrissaient plus, c'est parce qu'ils savaient qu'il était faible et qu'il ne survivrait pas. La grand-mère de ma maîtresse avait récupéré un merle qui avait été jeté du nid par ses parents : il avait une aile atrophiée et n'aurait pas survécu dans la nature.
Répondre
Y
C'est ce qui se passe avec ma Piillou, elle est en cage, ne peut pas voler avec une patte repliée en arrière.
K
Coucou chère Yvette<br /> Il ne faut pas te culpabiliser. Tu as agi selon ton coeur... Pas facile de sauver un si petit oiseau. J'ai déjà essayé mais sans succès...<br /> Des bisous<br /> Béa kimcat
Répondre
Y
Il avait l'air bien, pourtant. Bon, je ne vais quand-même pas en faire une maladie, mais c'est tous les ans qu'il me font ça. Ma fille m'a dit : tu devrais ouvrir un cahier, tous les ans , il t'arrive un truc avec les animaux au printemps!
M
Ne t'en veux pas Yvette. Je pense que ce petit oisillon était condamné d'avance. D'où le &quot;désintérêt&quot; de ses parents qui n'ont pas réussi à le faire voler et à l'entraîner avec eux. Dans le monde animal, la nature se charge de laisser vivre les plus costauds et de laisser &quot;partir&quot; ceux qui n'ont pas tout ce qu'il faut pour survivre. Il serait mort tôt ou tard. C'est ce qui se passait pour nous avant ! Avant les progrès de la médecine et malheureusement quelquefois, l'acharnement thérapeutique.<br /> Bonne journée. Bises et à bientôt.
Répondre
Y
Et pourtant il n'était pas chétif, il avait l'air bien. Mais il ne volait pas. Trop gros, peut-être, trop lourd. Car le garde manger était plein tous les jours.
M
La nature fait bien les choses... elle laisse les plus faibles sur le bord du chemin. Les animaux le savent bien... le manque de sentiments (tels que nous les connaissons évidemment) permet cela. Il en va de l'équilibre de toute façon.<br /> <br /> Pas de mauvaise conscience à avoir... tu as tenté, cela n'a pas marché... il était trop faible pour être récupéré.
Répondre
Y
Ma mauvaise conscience va s'estomper je le sais, mais je recommencerai encore à faire la même bêtise si ça se reproduit, c'est ça le plus triste. ne pas savoir quoi faire.
N
C'est ton histoire de chat écrasé qui me fait pleurer, Pauvre petite mère et pauvres petits qui eux aussi puisqu'elle n'est pas revenue !C'est le genre de choses qui me bouleverse tu vois, ben voila, je commence la journée en pleurant !!<br /> Bisous <br /> Nicole
Répondre
Y
Tu sais j'y pense souvent. Et j'en ai toujours gros sur le cœur, j'ai vu que tu as laissé un com bien triste sur le blog de Josiane
D
Bizarre que les parents avaient le bec vide !<br /> <br /> Je pense que les parents savaient qu'il n'allait pas vivre, donc ne pas le nourrir inutilement.<br /> <br /> C'est la loi probablement.<br /> <br /> Tu as fait le maximum, que veux-tu faire de plus ?<br /> <br /> Bien sûr c'est triste. Mais bon, un oiseau qui ne vole pas... dans la nature, impossible.<br /> <br /> Chez toi oui. Mais parfois on est désarmé, et on ne peut pas sauver, même si on en a envie.<br /> <br /> Bises Yvette. Dani
Répondre
Y
Je m'y connais plus en chats. Ca oui et pourtant c'est plus gros. Mais c'est un mammifère plus proche de moi.
B
J'avais bien peur qu'il ne s'en sorte; lorsque les parents les abandonnent, les oisillons sont condamnés. C'est triste, surtout lorsque l'on voit le travail fourni par les merles pour les nourrir, ils s'épuisent à chercher la nourriture, mais comme on dit, c'est la vie et la sélection naturelle est impitoyable; il n'y a rien à regretter, c'est bien d'avoir tenté. J'ai parfois des oiseaux qui viennent s'assommer contre mes vitres, je fais mon possible pour les ranimer; s'ils ne sont pas trop gros ils s'en sortent avec une &quot;bosse&quot;, mais parfois c'est trop tard..j'ai pourtant mis des rideaux aux vitres mais ils sont si vifs !
Répondre
Y
J'en ai déjà sauvé plusieurs. Un moineau, une moinette que j'ai gardé 7 ans. Trouvée par des enfants, tombée du nid, elle tournait en rond et avait peur, dès qu'elle avait fini de manger elle se cachait dans une boîte. Une autre merlette , bébé, à qui j'ai appris à voler dans notre entrée. Quand on a vu qu'elle mangeait seule on l'a emmené à l'école vétérinaire ils avaient une grande volière pour les réadapter. Sauf que le jeune a ouvert le panier , elle s'est envolée et je ne l'ai pas revu. Et il y avait plein de chats, je m'en suis voulue de ne pas l'avoir fait moi même en forêt. Et maintenant j'ai ma merlette monopatte qui en est rendue à son 4ème œuf. Heureusement que mes greffiers ne s'en occupent pas!
A
Je suis rentrée du Pays de Retz samedi dernier. <br /> Pas eu de pluie mais du vent et du froid. <br /> Bien aimé la traversée du Gois, l'île de Noirmoutier, la côte de Jade. Ta région est jolie et on y mange bien. <br /> Annick du 22
Répondre
Y
J'aime cette région , pas de montagne mais à part ça on y a tout ce que l'on veut.
A
Mais non Yvette, tu n'es pas responsable. Si tu l'avais abandonné il serait mort aussi et seulement dans ce cas tu pouvais te sentir responsable. L'oisillon ne devait pas vivre. Le pauvre.<br /> Annick du 22
Répondre
Y
Oui, il ne devait pas vivre mais j'ai bien peur d'en être la cause. Si je l'avais laissé dehors, il serait peut-être encore vivant mais ma vie aurait été un enfer, toujours à 4 pattes sous les arbustes, moi qui ai le dos en marmelade!
N
Tu n'as rien à te reprocher, tu as fait pour le mieux, il serait mort de toute façon, et la mère devait le savoir, c'est la sélection naturelle les plus forts survivent les autres ...<br /> J'aurais fait pareil, et je comprends ta tristesse, on croit sauver et puis ils partent! <br /> Bonne soirée <br /> Nicole
Répondre
Y
Mais j'ai peur qu'il n'ait stressé avec moi, pourtant je le prenais avec douceur. Mais il entendait aussi ses parents. Dans sa petite tête ça devait s'embrouiller!
J
Mais non ma belle....il était trop faible pour survivre. Et puis probablement il était tombé du nid et avait du avoir une hémorragie interne...Cela m'est arrivé avec un petit merle.....
Répondre
Y
Merci de me réconforter, il est toujours difficile de prendre une décision, surtout quand on sait que ça ne va peut-etre pas marcher.
E
C'est la peur bleue que j'ai eue pour mes bébés mésanges, il y a 2 ans.<br /> Tous les 7 sont partis, nous avons filmé leur envol et tout s'est bien déroulé. Cependant j'ai surveillé et chassé les matous qui rôdaient dans le coin durant toutes la journée car ils ne faisaient que voleter au ras du sol.<br /> Une histoire bien triste que la tienne car si les autres se sont bien envolés le seul qui a fait défaut c'est toujours un de trop.<br /> Que veux tu y faire..tu n'y es pour rien..c'est la nature qui fait son oeuvre.<br /> Je me mets quand même à ta place et j'aurais passé un très mauvais moment les heures suivantes<br /> Je sais car j'ai eu le même problèmes avec un tout jeune bébé lapin que j'avais trouvé près d'un terrier détruit au milieu de ses frères morts. Après des heures.. acharnée à le frotter... le nourrir ou le faire boire avec une pipette.. à le réchauffer, je n'ai pas réussi à le sauver. J'ai pleuré comme une gamine pendant des heures. La vie n'est pas toujours un long fleuve tranquille..Ah non !!!!!
Répondre
Y
Pleurer on ne peut faire que ça, ça nous soulage. Un jour en revenant du travail une chatte a traversé devant la voiture qui roulait devant moi. Qui forcément l'a percutée et ne s'est pas arrêtée pourquoi faire? Je suis descendue, j'ai pris le petit corps su la route, elle avait dans la gueules de la viande qu'elle devait rapporter à ses petits, elle avait encore les mamelles gonflées de lait. Elle est morte dans mes mains. J'ai pleuré mais pleuré, je ne la connaissais pas, elle venait d'un foyer , sans doute des cuisines, elle avait récupéré à manger pour ses loupiots. Et elle s'en allait vers un terrain vague de l'autre côté. Il y avait plein de matériel. Je ne pouvais rien pour eux. J'ai été marquée très longtemps et tu vois j'en parle encore.
J
&quot;Les parents arrivaient le bec vide&quot;, ce qui voulait dire qu'il n'était pas viable à long terme. même avec les oiseaux de la volière j'ai le coup et c'est rare que je sauve dans ces cas là. Tu as fait au max et il n'est pas mort sous la pluie.<br /> Bisous.
Répondre
Y
Pourtant il était beau, un beau bec pas transparent, il avait l'air bien.<br /> Oui je sais il paraît qu'il a plu toute la nuit, je ne m'en suis pas rendue compte. Quand je me suis levée pour faire sortir Sissou dans le jardin à 6h, il dormait bien! Trop bien sans doute! Il ne s'est rendu compte de rien. Mais je suis tracassée, ça me gêne , tu peux pas savoir à quel point! Ce n'est pas la première fois, j'ai beau me le répéter mais on ne me refera pas!

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog