Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #bucolique catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Au-gré-de-mon-jardin, #arbres, #bucolique, #automne, #jardins nature
Les feuilles mortes...

Le soleil est bas, il ne m’éblouit plus comme en plein été. Et pourtant il insiste, il profite du vent fou, que nous avons eu ces jours derniers, qui a fait tomber bonne quantité de feuilles, et il lance ses rayons au travers des branches fines du frêne.

 Les aulnes derrière le ruisseau, droits comme des peupliers, sont aussi dénudés. Le ruisseau sec cet été coule à flot, il a repris de la force. L'étang s'est rempli.

Les aulnes ont les pieds dans l'eau.

Les hêtres commencent à roussir, je vais attendre encore un peu avant de les prendre en photo. Les bouleaux se déplument avant de jaunir. Les saules sont gris, les érables, ne savent plus sur quel pied danser: jaunes, verts? Celui qui rougit habituellement ne va pas avoir le temps de changer de tunique; il sera nu avant.

Les érables illuminent la pointe du terrain.

Le châtaignier a eu très chaud cet été, les feuilles pendaient , et les bogues ont été petites et rares.

Les eucalyptus eux se portent à merveille, mais un bon coup de vent et on connaît la suite, ces arbres sont tendres.

Tous les ans, nous perdons un arbre, à cause des tempêtes. Il est vrai que le terrain est grand et bien boisé mais tous ces arbres c'est nous qui les avons plantés  il y a environ trente ans (et ce n'est pas si vieux que ça pour des arbres non fruitiers), sur un terrain où un seul vieux chêne plus que séculaire s'ennuyait. Lui il attend son tour, certaines de ses branches sont sèches, mortes. Pas d'élagueur pour lui, je veux qu'il garde son bien dans ses bras. Combien de temps va-t-il nous protéger encore? Je me fais du souci pour lui.

Mon chêne plus que centenaire

Deux jeunes chêne en bordure de l'eau , 35 ans, ils ont poussé tout seuls

Et perdre un arbre me fait très mal.

La nature change, car nous avançons dans l'année, mais aussi tragiquement et à une vitesse grand V.

 

Communauté Jardin nature/ 7 jardins

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les arbres, #Au-gré-de-mon-jardin, #bucolique
Les arbres dans leur milieu

Photo prise dans les prés en bord de Loire

Bonne semence fait bon grain et bons arbres portent bons fruits

Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines.  (Marcus Garvey)

Il en est des générations des hommes ainsi que des feuilles sur les arbres (Homère) 

Communauté 7 jardins

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Au-gré-de-mon-jardin, #pluie, #bucolique
Au gré de mon jardin, il a plu cette nuit!
Au gré de mon jardin, il a plu cette nuit!
Au gré de mon jardin, il a plu cette nuit!
Au gré de mon jardin, il a plu cette nuit!
Au gré de mon jardin, il a plu cette nuit!

La pluie a fait du bien,

l'étang remonte un peu!

Les oiseaux se gavent de graines à moitié germées dans l'herbe.

C'est amusant de les voir, ils avancent lentement mais picorent sans cesse.

Publié le par Yvette
Publié dans : #légumes, #fruits, #Plaisir des mots, #bucolique, #fleurs, #jardins nature, #rose, #Mes poésies

Timoineau

http://cequejepreferefaire.centerblog.net/1341-texte-fruits-et-legumes-ete

nous propose d'écrire un texte ou acrostiche

sur les fruits et légumes du jardin en été!

 

 

Quelle jolie bouille

 Elle a notre citrouille.

« Je suis un gros potiron,

 A ne pas confondre avec le potimarron »

Deux framboises sur le framboisier

Je m’en vais vite les croquer.

Oh les jolies fraises bien cachées.

 Zut ! une limace les a entamées

Et toi carotte pourquoi te caches-tu ?

« Je n’ai qu’une jambe, la vois-tu ? »

Oui je sais comme le radis,

Et le navet pardi !

 

Qu’ils sont beaux ces nénuphars

Se reflétant dans la marre.

Les jolies fleurs arrosées

Toutes enguirlandées par la rosée

Et celle-ci bleu pervenche

 Sur laquelle je me penche.

N’oublions pas la rose

 Sur laquelle un papillon se repose.

Sa tige enserrée par un liseron

Blanc voulant plus haut voir l’horizon.

 

Je suis le liseron blanc

Celui qu’on appelle grand liseron.

Surtout ne m’appelez point "Vrillée", je ne rampe pas, moi !

Voyez ma corolle en forme de bugle !

Je suis un grand amoureux,

 J’aime enlacer de mon corps souple

Les pieds charnus des rosiers.

Je me sers avec habileté de leurs épines,

Afin de pouvoir rejoindre mes amies les roses.

Cette année j’ai réussi à me hisser tout près de Rosa !

Enfin je peux l’admirer, la sentir, la caresser.

Ne croyez-vous pas que nous formons un beau couple ?

Hélas ! Si ma tige grimpe toujours plus haut vers le ciel,

Moi pauvre fleur de liseron, je ne suis qu’éphémère.

Rosa en retrouvera un autre qui lui contera fleurette !

Car elle adore se faire courtiser cette belle ingénue .

                                          Yvette.

Publié le par Yvette
Publié dans : #aurore, #Défi d'Evy, #Au-gré-de-mon-jardin, #bucolique
Défi d'evy 204 A l'heure exquise et  matinale
Défi d'evy 204 A l'heure exquise et  matinale
Défi d'evy 204 A l'heure exquise et  matinale

J'ai déjà publié ce poème il n'y a pas longtemps mais je le trouvais approprié alors ...

 

 

AURORE

 

La nuit se retire en son domaine des cieux.

Artémis chasse les étoiles une à une,

Puis en s’éclipsant laissera aux autres Dieux

Le soin d’estomper les derniers voiles de brume.

 

Lors, Hélios en habit de feu, surgit sans bruit

Embrasant le ciel de traînées incandescentes

Et mauves, balayant toute trace de nuit

Mais ciselant des ombres fines envoûtantes.

 

La terre exhale un parfum d’humus et soupire.

Les faisceaux en diagonale font scintiller

Diamant, rubis, topaze, émeraude et saphir

Dans les fines gouttes de rosée, par milliers

 

Les longs fils argentés des épeires ondoient

Sur le pré comme une chevelure de fée,

Formant une fine pruine bordée d’orfroi,

Nectar éphémère pour rayons assoiffés.

 

L’atmosphère est ouatée et le troupeau serin

Attend dans les graminées et le chènevis.

L’angélus au clocher du village voisin

Annonce un nouveau jour qui vient.

Bonjour la Vie.

 

         Yvette

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Bernieshoot, #bucolique, #lundi soleil
Lundi ouverture dans la nuit chez Bernieshoot

un beau quartier de lune, n'est-ce pas?

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

Publié le par Yvette
Publié dans : #Au-gré-de-mon-jardin, #Les arbres, #Mes chats d'occasion, #Plaisir des mots, #arbre, #bucolique

 

Ghislaine nous propose 2 choix 
pour le défi écriture

Atelier 88 du 28 Février 2019

...................

Appuyé, tronc, effiloché, tenue,

 pourtant, risque, suite, visite.

ou

un texte de votre choix sur le thème 

"" campagne ""

 

Ah voilà le nouveau thème « la campagne » et puis des mots par ci-par là. Oh ! elle me paraît avoir bien choisi notre copine Ghislaine.

Le vieux chêne plus que centenaire

Et là je peux dire que la campagne, je l’ai jusqu’au cou. Pas plus tard qu’hier midi, plus d’internet, ma fille non plus et nous n’avons pas le même opérateur. Et on a appris que c’était dans tout le quartier. Moi qui avais la fibre et tout et tout près de Nantes.

Retour en arrière.

Bon, ce n’est pas pour rien que cet endroit a été appelé "le bout du monde" il y a des temps lointains.

Notre terrain est bordé par un ruisseau qui inondait et coupait la route pendant les périodes de pluie.

Enfin ! la fibre ce n’est pas près, va falloir faire avec, plutôt sans …

Bon Allonz’y, Alonzo !

 Appuyée au tronc du vieux chêne, dans une tenue semi-débraillée avec une jupe en dentelle effilochée, elle était venue me rendre une première visite suite à ma demande de faire quelques heures de ménage. Que faire ? que dire ? Et pourtant elle travaille bien, mais si je lui supprime sa clope, elle risque de prendre de suite ses cliques et ses claques et ne pas revenir.

Donc ma campagne : mon rêve!

 

 

 Il a commencé il y a des dizaines d’années, disons depuis ma naissance. J’ai toujours rêvé d'avoir un grand terrain un peu boisé pour pouvoir y mettre tous les animaux en détresse. L’Algérie c’était bien, il y avait de l’espace mais arrivée en France, oh là là, la prison déjà dans la caserne.

Mariée en 62, appart et puis une maison mais 460 m2 de terrain. Et puis beaucoup de chats, 12 /13 !! tout ce qui passait devant la maison, s’arrêtait. La cantine était bonne.

 Alors un jour on a décidé d’acheter un terrain pas trop loin de l’océan à 3/4 de route de chez nous, pour y mettre notre tente, puis caravane pliante puis bungalow pour nos vacances; on ne partait jamais, personne pour garder nos greffiers. Terrain 5 500m2. Pas cher car non constructible. Et puis, la chance !!  Un an après : Constructible !!! la joie ! alors on a démarré une maison avec mon mari. Tout le gros œuvre : fondations et maçonnerie on a fait faire. Mais tout le reste est passé par nos mains tous les WE et les vacances.

Et les plantations ! Plein d’arbres de toutes sortes, je ne peux les énumérer, peu de fruitiers car la terre n’est pas bonne pour eux. Et un plan d’eau! bien obligé, l’hiver c’était inondé, il y avait une source. Mais cette maison n’était pas habitée l’hiver et elle s’abimait, notre fille est venue y habiter avec sa famille et puis on a fini par lui en faire don, car ma santé ne me permettait pas de partir de Nantes et ses hôpitaux.
Maintenant je suis seule, j’ai vendu ma maison et je suis venue dans ma campagne, MON REVE ! près de ma fille ! Avec les quatre chats qui me restaient.

On a fait une extension et me voilà implantée dans un trou perdu!! Je ne peux même pas faire quelques pas dans l’espace vert, tant je souffre de ma colonne vertébrale. Personne ne passe dans cette rue car en cul de sac. Sauf les chasseurs qui font des battues l’hiver Grrrrr !!!! un ou 2 tracteurs que je ne vois pas derrière la haie, et les camions qui passent pour la déchèterie, bien plus loin.

Mais j’entends et je vois les oiseaux alors au travers des vitres de la véranda je mitraille !

 

Ce faisan je l'ai pris en photo derrière ma vitre de véranda. Pas peur, ni du chat dehors, ni de la chienne. Il a fait le tour j'ai pu donc l'avoir de près et je l'ai même filmé . Quel bel oiseau! Mais c'est un faisan d'élevage qui a dû se planquer pendant la saison de la chasse! je l'ai vu souvent se cacher sous la haie de laurier.

Il y a plein d'oiseaux que je ne connais pas. Mais mes voyous de chats les surveillent et on ne va pas tarder à avoir des petits cadavres en cadeaux dans la maison. Ils ont déjà commencé, ils sont à bonne école.

Les plaisirs de la campagne

Il ne faut pas que je me plaigne, il y a plus malheureux que moi. Mais j'aurais aimé être plus valide que ça pour en profiter.  Mon rêve d'enfant se transforme  presque en cauchemar!

 

Défi d'écriture  n° 88 chez Ghislaine
Défi d'écriture  n° 88 chez Ghislaine

Théo dans son nid au bord du plan d'eau

Publié le par Yvette
Publié dans : #lundi soleil, #bucolique, #Bernieshoot
Lundi soleil blanc, chez Bernieshoot, Flower Power
Lundi soleil blanc, chez Bernieshoot, Flower Power
Lundi soleil blanc, chez Bernieshoot, Flower Power

C'est beau le blanc mais quand je vois mes photos, je frissonne. Je suis très frileuse et je l'ai toujours été.

Née dans un pays où le soleil ne fait pas défaut et où je ne connaissais pas la neige.

Cet article est édité dans la communauté:

Flowerpower Bernieshoot lundi soleil

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #esther galil, #Vidéos
Le jour se lève ...
Le jour se lève ...
Le jour se lève ...

Il est bientôt 5 heures, le matin va venir
Vous avez tous le cœur à aimer ou dormir
Mais moi je reste seule

(Refrain)
Le jour se lève sur ma peine
Alors le monde entier fait l´amour
Mais ça n´a pas d´importance
Car c´est pour toi, pour toi que je danse

Il est bientôt 5 heures, le soleil va briller
Sur la mer et les fleurs et sur l´éternité
Mais moi je reste seule

(Refrain)
Le jour se lève sur ma peine
Alors le monde entier fait l´amour
Mais ça n´a pas d´importance
Car c´est pour toi, pour toi que je danse


Il est bientôt 5 heures, le matin va venir
Il est bientôt 5 heures, vous allez tous partir
Mais moi je reste seule

(Refrain)
Le jour se lève sur ma peine
Alors le monde entier fait l´amour
Le jour se lève sur ma peine
Alors le monde entier fait l´amour
Le jour se lève sur ma peine
Alors le monde entier fait l´amour...

 

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog