Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #de mots et d'images catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises, #de mots et d'images, #escampette
Prendre la poudre d'escampette!

Courage , fuyons!

Dans mon dictionnaire sur les expressions voici ce qui est dit::

Origine

Ah, voilà qui est intéressant !
Donc, il suffirait de cueillir deux ou trois escampettes bien mûres, de les laisser sécher à coeur avant de les réduire en poudre, puis de mélanger cette dernière avec un peu de bave de crapaud et de fiente de cormoran, pour obtenir une mixture capable de permettre à un fuyard de courir bien plus vite ?
Ah mais, que nenni !
D'abord, comme les escampettiers n'existent pas sous nos latitudes (ni ailleurs, me dit-on en régie), on aurait bien du mal. Et, de nos jours, la fiente de cormoran n'est plus ce qu'elle était, ma bonne dame !
Ce qui prouve incontestablement qu'il faut chercher dans une autre direction.

C'est donc en allant plutôt par ici, à peu près vers le nord-nord-est (mais on peut aussi aller par là, si on préfére) qu'on découvre que l'escampette est un diminutif de 'escampe' qui, au XVIe siècle, désignait la fuite, mot lui-même issu du verbe du XIVe 'escamper' qui voulait dire 'fuir' (mais qui était considéré comme un mot vulgaire).
De nos jours, le mot 'escampette' n'est plus utilisé que dans cette locution qui date du XVIIe siècle.

Quant à la poudre, on ne sait pas vraiment s'il s'agit de celle qui, en explosant, provoque la fuite, ou plus probablement de la poussière du chemin que soulève le fuyard en courant.

 

Et voilà mes amis, pour ceux qui ne savaient pas et j'en fait partie!

 

 

 

 

Cet article est édité dans la communauté:

De mots et d'images

Publié le par Yvette
Publié dans : #de mots et d'images, #Expressions françaises, #aimer
Image Zézette

Image Zézette

L'important, c'est d'aimer, de se sentir vivre et de donner la vie à d'autres êtres, fictifs ou réels. L'amour, quel qu'il soit, est le premier élément de l'art; c'est son air vital.

Alexandre dumas fils

 

La fraternité est ce qui distingue les humains. Les animaux ne connaissent que l'amour.

Jean Guéhenno

 

Nos moments de bonheur nous arrivent par surprise. Ce n'est pas nous qui les créons, ce sont eux qui s'emparent de nous.

Auteur  inconnu

 

Cet article est édité dans la communauté:

De mots et d'images

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #de mots et d'images, #Expressions françaises
Image Zézette

Image Zézette

Un point d'orgue

Voici ce que j'ai trouvé sur ce "point" sur Expressio

Un moment intense au cours d'une action ou d'une succession d'évènements

 En tricot, on connaît le point mousse, le point piqué, le point de riz et même le point tour Eiffel, parmi de nombreux autres.

Dans certaines églises ou cathédrales, on voit et parfois entend un orgue, cet instrument à vent composé d'une multitude de tuyaux.

Alors le point d'orgue s'obtient-il en faisant du tricot dans une église ? Que nenni !

Ceux que le solfège n'effraie pas et qui peuvent donc déchiffrer une partition aussi facilement que d'autres lisent des hiéroglyphes, savent parfaitement que ce qu'on appelle le point d'orgue, au sens propre, est ce signe qu'on trouve au-dessus d'une note et qui indique qu'il faut marquer un temps d'arrêt, suspendre la mesure, sur une durée plus ou moins longue. Et si ce signe s'appelle ainsi, c'est parce que si elle est jouée à l'orgue, la note en question reste soutenue pendant la durée du repos

Mais pourquoi le point d'orgue a-t-il, au figuré, le sens de « moment intense », alors qu'il s'agit normalement d'un silence (sauf à l'orgue), donc plutôt d'un moment calme, faisant dire à certains qu'il s'agit là d'un contresens ? Une interprétation évoque le fait que, dans une partition musicale, un silence soudain peut être considéré comme un moment fort.

N'oubliez pas que Sacha Guitry a dit quelque chose comme « Quand on écoute du Mozart, le silence qui suit est encore de Mozart », tout imprégné qu'on est par la force du morceau qui vient de se terminer.

Source Expressio

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs, #de mots et d'images

Article sur communauté:de mots et d'images

Le ciel est par-dessus le toit...

Le ciel est, par-dessus le toit...

Le ciel est, par-dessus le toit,
     Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
     Berce sa palme.
        
La cloche, dans le ciel qu'on voit,
     Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
     Chante sa plainte.
        
Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
     Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
     Vient de la ville.
        
--Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
     Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
     De ta jeunesse ?

Paul VERLAINE, Sagesse (1881)

 

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


 

 
 

Hébergé par Overblog