Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #expressions francaises catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises, #Plaisir des mots, #Rien

Mieux vaut peu que RIEN !

Il m'a dit: "c'est un petit RIEN mais c'est beaucoup pour moi".

Samedi dernier, en sortant  vers 13h30 de la galerie marchande d'Auchan, j'essayais de rejoindre ma fille dans le parking. Quand un monsieur grand,  d'un certain âge, pas très bien habillé mais propre, m'a abordée et m'a demandé une "pièce". Mon éducation a fait que je me suis arrêtée et que j'ai fouillé dans mon sac pour trouver ce satané petit porte-monnaie qui se cache toujours dans le fond. Et forcément je ne le trouvais pas. (Et ma fille m'attendait plus loin). Mais il était là  ce riquiqui de réticule puisque je venais de transférer toutes mes affaires de mon sac d'hiver. Enfin je le trouve , persuadée que j'avais de la monnaie dedans. Et Oh! la honte! Je n'avais que des petites pièces, même pas une d'un euro. C'était RIEN du tout, même pas quarante centimes. J'étais désolée, je bafouillais ne sachant comment m'excuser.

Le monsieur , aussi désolé que moi, voyait ma gêne. Il était français, sans accent! Et a fini par me dire: "Ce n'est RIEN, ne vous tracassez pas. Mais ce petit RIEN, est beaucoup pour moi. Plus que vous ne le pensez. J'ai apprécié votre main tendue vers moi. Vous savez, vous, les femmes, gagnez en général moins que les hommes, et  bien! je vais vous dire : aucun ne m'a tendu la main. Vous êtes généreuses, vous savez donner".

Je l'ai quitté un peu honteuse mais rassurée par ses paroles. De la monnaie, j'en avais dans ma voiture, mais non, je n'étais pas avec la mienne.

Honteuse d'avoir dépensé une somme folle dans une monture de lunettes, et de ne pas avoir pu donner ne serait-ce qu'un euro.

Mais il avait dit: "c'est un petit RIEN mais ... "

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises, #Plaisir des mots, #Défi d'Evy
Face à Face, Défi de la plume d'évy N° 103

Boby et son papy!

 

Disparus tous les deux hélas!

 Que peuvent -ils se dire?

Les yeux dans les yeux!

Même âge, mêmes envies d'évasion!

Partir? oui!

Mais où?

 Où tu voudras, je te suis !

Alors , allons-y , n'attendons pas.

Nous avons toute l'éternité devant nous.

Cet article est édité dans la communauté:

le jardin virtuel. Le défi de la plume d'Evy 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #Expressions françaises
Qui aime bien, tard oublie!

Pas besoin de beaucoup d'explications pour ce proverbe,

il dit bien ce qu'il veut dire.

Quand on aime réellement une personne ou un animal

on ne risque pas de l'oublier.

Le souvenir est impérissable.

 

Un sentiment vif et sincère laisse dans le cœur qui l’éprouve un souvenir qui dure longtemps. Ce proverbe usité en langue romane, qui ben ama tari oblida, est passé dans plusieurs autres langues, et, ce flui est assez curieux, il a été employé en vieux français par Chaucer, poête anglais du quatorzième siècle, dans son poëme intitulé : The Assemble of foule (st. 97).

Hom ki bien aime tart ublie.


Source: Citations amour

 

 

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #pluie, #Défi d'Evy, #Expressions françaises, #Plaisir des mots
Douce pluie, Défi d'Evy N° 86

J'aime regarder les gouttes d'eau faire des bulles et des ronds dans l'eau.

Et en ce moment nous sommes bien gâtés.

Des marches du perron en longues cascatelles,
Voyez comme l’eau tombe, et de blanches dentelles
Borde les frontons gris ! – Dans les chemins sablés,
Les ruisseaux en torrents subitement gonflés
Avec leurs flots boueux mêlés de coquillages
Entraînent sans pitié les fleurs et les feuillages .

Théophile Gautier

 

cet article est édité dans la communauté:

Les défis de la plumes d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #Expressions françaises

Cet article est édité dans la communauté:

De mots et d'images

Vérités.

J'ai des soucis avec mon blog, je ne peux pas envoyer mes articles, j'attends une réponse.

Là c'est un article que j'avais enregistré et conservé, j'espère qu'il va partir.

En 8 ans 1/2 c'est bien la première fois que ce genre d'incident m'arrive!

 

En nous attachant à des détails de peu d'importance, nous finissons par négliger les qualitées essentielles.

Edgar Poe

 

Il suffit d'un rien pour détruire; il faut des années d'efforts, de labeur, de patience pour créer.

Ch. Mauras

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises
Photo dreams time

Photo dreams time

Retarder une décision inévitable. Autre sens possible : prendre du recul pour rendre possible une décision.

Cette expression est issue d'une métaphore sportive ancienne. On a d'abord employé "reculer pour le plus loin saillir" au XIIIe siècle puis "reculer pour mieux saillir" à partir du XVe siècle.

Source: Lintern@aute

Je ne sais pas pour vous mais moi j'emploie souvent cette expression surtout dans le sens de retarder une décision inévitable. J'aime bien l'origine donnée par lintern@aute

Cet article est édité dans la communauté:

de mots et d'images

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises, #de mots et d'images, #escampette
Prendre la poudre d'escampette!

Courage , fuyons!

Dans mon dictionnaire sur les expressions voici ce qui est dit::

Origine

Ah, voilà qui est intéressant !
Donc, il suffirait de cueillir deux ou trois escampettes bien mûres, de les laisser sécher à coeur avant de les réduire en poudre, puis de mélanger cette dernière avec un peu de bave de crapaud et de fiente de cormoran, pour obtenir une mixture capable de permettre à un fuyard de courir bien plus vite ?
Ah mais, que nenni !
D'abord, comme les escampettiers n'existent pas sous nos latitudes (ni ailleurs, me dit-on en régie), on aurait bien du mal. Et, de nos jours, la fiente de cormoran n'est plus ce qu'elle était, ma bonne dame !
Ce qui prouve incontestablement qu'il faut chercher dans une autre direction.

C'est donc en allant plutôt par ici, à peu près vers le nord-nord-est (mais on peut aussi aller par là, si on préfére) qu'on découvre que l'escampette est un diminutif de 'escampe' qui, au XVIe siècle, désignait la fuite, mot lui-même issu du verbe du XIVe 'escamper' qui voulait dire 'fuir' (mais qui était considéré comme un mot vulgaire).
De nos jours, le mot 'escampette' n'est plus utilisé que dans cette locution qui date du XVIIe siècle.

Quant à la poudre, on ne sait pas vraiment s'il s'agit de celle qui, en explosant, provoque la fuite, ou plus probablement de la poussière du chemin que soulève le fuyard en courant.

 

Et voilà mes amis, pour ceux qui ne savaient pas et j'en fait partie!

 

 

 

 

Cet article est édité dans la communauté:

De mots et d'images

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #Expressions françaises
Pas piqué des hannetons!

Je suis toujours dans ces expressions que nous utilisons couramment sans trop savoir d'où elles viennent. J'aime bien aller me renseigner et il faut bien le reconnaître nous avons tout ce qu'il faut maintenant pour enrichir notre savoir!


Cette expression date du 20e siècle, mais elle est dérivée d'une autre, qui elle est apparue au 17e siècle. À l'origine, on disait donc "pas piqué des vers". Cela signifie : parfait, en très bon état, super, sensationnel, etc. Il faut imaginer pour cela les beaux vêtements ou meubles, qui au bout d'un moment se faisaient attaquer par les vers. À cause de cela, des traces et des petits trous apparaissait à la surface, ce qui les rendait bien moins élégants. On disait alors qu'ils étaient "piqués" par les vers. Elle fut utilisée pendant des années, avant d'acquérir une nouvelle version : celle avec les hannetons.

Le hanneton est un insecte qui s'attaque aux plantes et surtout aux champs de céréales. Il est très vorace et peut faire de gros dégâts dans les récoltes. De plus, tout ce qu'il grignote est rendu sale et impropre à la consommation. À cause de cela, les produits deviennent imparfaits ! L'expression "Pas piqué des hannetons" signifie donc qui n'a pas été attaqué par ces derniers, c'est-à-dire : un objet est en parfait état. Cette version a commencé à apparaitre au 19e siècle, mais c'est au 20e qu'elle entrera dans le langage commun. Voilà donc pourquoi l'on dit "pas piqué des hannetons"... Mais également pourquoi l'on dit "pas piqué des vers" !

Source: Pourquois

 

Pas piqué des hannetons!

Cet article est édité dans la communauté:

de mots et d'mages

Publié le par Yvette
Publié dans : #Expressions françaises
Le bouillon de 11h !

Le bouillon cube ou cube de bouillon fut inventé dans les années 1880. Au début il s’agissait d’extrait de viande. En 1908 Julius Maggi commença sa commercialisation de bouillon dans sa forme de cube, produit déshydraté. Aujourd’hui il existe différents types de cubes qui ne contiennent pas toujours de la viande.

Origine

Au XVIIe siècle, "donner le bouillon", c'était 'empoisonner'.
Il était en effet facile, sous prétexte d'amener sa nourriture ou son bouillon du soir à quelqu'un, de lui porter une mixture qui allait le faire passer de vie à trépas.

Mais pourquoi 'de onze heures' (sous sa forme élidée en usage à l'époque) ?

Cela reste mystérieux, mais Claude Duneton en donne une explication qui semble tenir la route :
Si on admet qu'il s'agit de onze heures du soir, donc de la dernière heure de la journée (minuit marquant le début de la journée suivante), on a affaire à un jeu de mots entre la dernière heure du jour et la dernière heure de la personne condamnée.

source: Expressio

Cet article est édité dans la communauté:

De mots et d'images

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #Expressions françaises
Image Zézette

Image Zézette

 

Il m'arrive souvent de dire que je me mélange les pinceaux et souvent à juste titre quand je peins, mais plus souvent quand je mélange les informations que j'ai reçues.

J'ai trouvé ici une explication à cette expression

Les maîtres flamands, à la tête desquels Jan van Eyck, développèrent et généralisèrent l’usage de la peinture à l’huile à partir du XIVe siècle. À cette époque, parmi les assistants et les apprentis embauchés dans les grands ateliers européens, certains avaient la tâche délicate de mélanger les pigments avec l’huile, et de constituer un éventail de pinceaux appropriés à l’oeuvre en cours de réalisation. On dit que ce fut l’ingéniosité du mélangeur de pinceaux d’Édouard Manet qui, après une soirée fort arrosée au printemps 1862, contribua indirectement à l’une des plus grandes révolutions de l’histoire de la peinture : l’impressionnisme.

Source: TV monde

Cet article est édité dans la communauté:

De mots et d'image

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 

 

 

 

Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 

Découvrez Various!
640_chats_amoureux

 

 


La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.
Vous pouvez arrêter le chant des oiseaux comme pour une simple vidéo

Béjar Passion

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

 

 

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.



Nos amis les animaux.

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog