Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #jardins nature catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Glycine, #bucolique, #jardins nature
Glycine: deuxième floraison.

Et voilà !

Elle recommence à fleurir.

J'arrivais avec mon sécateur car ses longues branches fines commençaient à atteindre le toit des voisins.

Et j'ai vu de belles jeunes grappes qui étaient en fleurs.

Ca me gêne de les couper , c'est si beau et surtout cela sent si bon.

J'ai donc taillé mais en douceur, je reviendrai plus tard.

Mais si c'est comme l'année dernière, elle a eu des fleurs tout l'été.

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #jardins nature

Article édité dans la communauté: "jardins nature"

à cette adresse:

J'ai descendu dans mon jardin. (bis)
Pour y cueillir du romarin.
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

Pour y cueillir du romarin. (bis)
J'n'en n'avais pas cueilli trois brins,
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

J'n'en n'avais pas cueilli trois brins, (bis)
Qu'un rossignol vint sur ma main.
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

Qu'un rossignol vint sur ma main. (bis)
Il me dit trois mots en latin.
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

Il me dit trois mots en latin. (bis)
Que les hommes ils n'valent rien.
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

Que les hommes ils n'valent rien. (bis)
Et les garçons encor' bien moins !
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

Et les garçons encor' bien moins ! (bis)
Des dames il ne me dit rien.
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.

Des dames il ne me dit rien. (bis)
Des d'moisell' beaucoup de bien.
Gentil coqu'licot, Mesdames, gentil coqu'licot nouveau.
 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poirier, #bucolique, #jardins nature

Pour la communauté: jardin nature

Le vieux arbre et le jardinier.

Une légende que m'a racontée mon ami Nouri .

Et comme vous connaissez ma passion pour les arbres,

ne jamais les couper!

les tailler, oui mais ne pas les détruire.

 

 

Le vieux arbre et le jardinier


Un jardinier, dans son jardin,
avoit un vieux arbre stérile ;
c’étoit un grand poirier qui jadis fut fertile :
mais il avoit vieilli, tel est notre destin.

Le jardinier ingrat veut l’abattre un matin ;
le voilà qui prend sa cognée.
Au premier coup l’arbre lui dit :
respecte mon grand âge, et souviens-toi du fruit
que je t’ai donné chaque année.

La mort va me saisir, je n’ai plus qu’ un instant,
n’assassine pas un mourant
qui fut ton bienfaiteur.

Je te coupe avec peine,
répond le jardinier ; mais j’ai besoin de bois.

Alors, gazouillant à la fois,
de rossignols une centaine s’écrie :

épargne-le, nous n’avons plus que lui :
lorsque ta femme vient s’asseoir sous son ombrage,
nous la réjouissons par notre doux ramage ;
elle est seule souvent, nous charmons son ennui.

Le jardinier les chasse et rit de leur requête ;
il frappe un second coup.

D’abeilles un essaim sort aussitôt du tronc,

en lui disant : arrête,
écoute-nous, homme inhumain :
si tu nous laisses cet asyle,
chaque jour nous te donnerons
un miel délicieux dont tu peux à la ville
porter et vendre les rayons :
cela te touche-t-il ?

J’ en pleure de tendresse,
répond l’avare jardinier :
eh ! Que ne dois-je pas à ce pauvre poirier
qui m’a nourri dans sa jeunesse ?

Ma femme quelquefois vient ouir ces oiseaux ;
c’en est assez pour moi : qu’ils chantent en repos.
Et vous, qui daignerez augmenter mon aisance,
je veux pour vous de fleurs semer tout ce canton.

Cela dit, il s’en va, sûr de sa récompense,
et laisse vivre le vieux tronc.

 

Pour la communauté Jardin Nature

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux, #moineaux, #jardins nature
D'après ce que j'ai lu , nous aurions affaire ici à une maman Moineau

D'après ce que j'ai lu , nous aurions affaire ici à une maman Moineau

Je ne sais pas comment je m''y prends mais je n'arrive pas à prendre un moineau en photo, ça bouge sans cesse, et gris sur fond gris, ça ne marche pas.

Sur la photo du haut, je pense que nous avons une femelle moineau. J'ai trois couples qui viennent déjeuner, et parmi les six moineaux il y en a trois qui sont plus pâles et qui ont l'œil maquillé, normal si ce sont des filles.

Dans la vidéo du bas prise derrière les vitres de la fenêtre, on doit avoir affaire à trois mâles

Voici ce que j'ai pu récupérer sur le net, mais moi je ne garantis rien, n'y connaissant rien en matière de plumeux!

Le plumage du Moineau domestique est principalement coloré en nuances de gris et de brun. Le dimorphisme sexuel est très marqué, notamment durant la saison de reproduction, les femelles et les jeunes étant de couleur beige-chamois, et le mâle arborant des couleurs au contraste plus marqué, notamment au niveau de la tête

Le bec des femelles est brun clair, tout comme les pattes. Le sommet de la tête est brun grisâtre et l'œil est surmonté d'un sourcil gris chamoisé wikipédia

Publié le par Yvette
Publié dans : #jardins nature, #bucolique
De belles promesses dans mon jardin!

Les hortensias devraient être plus beaux cette année que l'année dernière.

De belles promesses dans mon jardin!

Le Pyracantha, lui va pouvoir prendre ses aises cette année.

De belles promesses dans mon jardin!

Des fraisiers en bac! Eh! bien, les limaces microscopiques ont déjà commencé leurs dégâts

De belles promesses dans mon jardin!

Quant aux framboisiers, il va falloir que je libère le congélateur, je fournis plusieurs maisons.

De belles promesses dans mon jardin!

Le Yucca filamenteux avait eu des misères depuis plusieurs années (la neige l'avait cassé) et le voilà prêt à refleurir, je l'attends , je le surveille!

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #jardins nature, #fougères
Fougères de printemps
Fougères de printemps
Fougères de printemps


Elles ont colonisé tout l'espace libre dans le jardin!

Mais ne sont-elles pas belles ces fougères?

Il y en a dans tous les coins,

les chats adorent se metttre à l'abri dessous...

...ou dessus, tout dépend du greffier!!!

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #coucou, #jardins nature

J'ai entendu le coucou ce matin

mais je n'avais pas un centime en poche.

Il était partout à la fois.

Dans notre chêne, dans celui des voisins?

Je ne l'ai pas vu,  mais bien entendu.

Les arbres qui nous entourent ont beaucoup de visites.

Je ne vois plus le nid de pies.

Les feuilles ont envahi l'espace.


Dans la forêt lointaine Dans la forêt lointaine On entend le coucou Du haut de son grand chêne Il répond au hibou Coucou hibou Coucou hibou Coucou coucou coucou

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog