Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #la loire catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #Mes poésies, #La Loire, #Défi d'Evy
 Balade (en bord de Loire), défi d'Evy N°78

Balade en bord de Loire

 

Une gelée blanche  déposée cette nuit

Sur les graminées fragiles et engourdies,

Absorbe les rayons rubescents du soleil

Lançant des éclairs vers notre Loire en sommeil.

 

Les rives craquelées frémissent sous l’assaut

Du feston écumeux de vagues en clapot.

Sous des vapeurs en lambeaux arc-en-ciel, ondoie

Une étendue d’eau sereine  et vêtue d’orfroi.

 

C’est en ces heures magiques et matinales

Que je jouie, ravie,  de ce spectacle hivernal.

Frileuses, nous attendons avec bonne humeur

Que l’air réchauffe notre cœur,  tout en douceur.

 

Le temps et la brume  lentement  s’évaporent

S’étirant en filets blancs. Moi, je rêve encore 

Emerveillée par ces images enjôleuses.

La Loire  s’éveille lascive et bienheureuse.

 

                         Yvette

 

 Balade (en bord de Loire), défi d'Evy N°78

Cet article est édité dans la communauté:

Les défis de la plume d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire, #estuaire, #Douce France

Viadecouvertesprod

Vous savez que je me suis prise de passion pour notre Loire, ce fleuve le plus long et le plus sauvage de France

 Alors je cherche des vidéos pour vous faire visiter  cet estuaire qui n'est pas grand mais qui est fascinant.

Cette vidéo ne parle pas que de la raffinerie heureusement, on y voit le bagage des cigogneaux et on survole des endroits où j'ai marché avec mon cher mari.

Je l'aime Ma Loire.

Cet article est édité dans la communauté

Douce France

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire, #Poésie, #Mes poésies
Pont de la Vendée  près de Nantes.

Pont de la Vendée près de Nantes.

Naissance du fleuve Roi

 

Le ciel et la terre firent accord un jour,

Avec l’aide des trois dieux, Zeus et Jupiter,

Et le gaulois Teutatès, venu au secours,

Pour sillonner un ruban bleu sur notre terre,

 

Chacun sur son nuage voulant se mirer

Tout à son aise dans une veine bleutée.

Mais quel nom à ce céleste projet donner ?

La blonde gauloise Damona fut conviée.

 

De Liga en Lie puis en Liger, on statua.

Alors à l’unanimité naquit la « Loire ».

De bleu en vert ou blond doré on assista

A la genèse d’un fleuve. Subtil  miroir.

 

Longez ses rives. Vers le ciel levez les yeux.

Scrutez d’étranges silhouettes en remous,  

Cachant derrière leurs doux ventres nébuleux

Les têtes joviales des pionniers ligériens.

 

Penchez - vous au-dessus de l‘eau, que voyez-vous ?

Des branches de saules se reflétant dans  l’eau?

Erreur! Des naïades, ce sont les cheveux fous

Flottant sur l’onde claire, tels des oripeaux.

 

Notre belle Loire est née d’un gentil complot.

Qui m’a raconté cette histoire ? Ne cherchez pas.

Chimère ! Fantaisie issue de mon cerveau

D’imagination fertile ! Pas une ligne n’y échappa.

 

Yvette

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes poésies, #La Loire
Photo: Fondation du patrimoine maritime et fluvial

Photo: Fondation du patrimoine maritime et fluvial

Je suis allée la voir cette belle gabare, elle était magnifique.  Elle avait accosté pas loin de chez nous. Et j'ai eu l'impression que je connaissais tout d'elle, je vous raconte son histoire.

 

Il était une fois la Montjeannaise

 

Elle est venue un jour nous raconter,

Tout simplement, une très belle histoire.

L’aventure de quelques mariniers

Amoureux de l’ensorcelante Loire.

 

L’histoire de ses amies, les gabares,

Glissant, doucement sur les flots moirés

Tout en se reflétant dans ce miroir

Attirant comme une nymphe dorée.

 

Débordante de verve, on l’écoutait.

On entendait les puissants colporteurs.

On sentait l’odeur de coque mouillée

Et de voile au passé évocateur.

 

Des noms fous résonnaient à nos oreilles,

Nous laissant ravis et émerveillés.

La toue et la blanche voile au soleil,

La piautre et le sel et les bateliers…

 

Elle se balançait paisiblement,

Chuchotant en souvenir du passé,

Ses vieux gréements rutilants et craquants

Sur ce fleuve où ducs et rois ont vogué.

 

Et puis, un matin, elle est repartie

Raconter plus loin cette belle histoire,

Se faufilant sous les arches vieillies

Des ponts, entre les îles et les boires.

 

                                     Yvette 

 

Article publié dans la communauté Poésie: Ici

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire, #prose

 

 

DSC04461-bis.jpg

 

En longeant la Loire.

Le soleil de printemps se frayait un chemin à travers le feuillage encore timide, tendre et transparent qui ombrageait la rive de ce fleuve millénaire. Le ciel à peine chargé de nuages blancs, ce ciel ligérien que mon imagination se plaît à transformer au gré de mes pensées,  se reflétait sur l’eau scintillante qui nous renvoyait la lumière en mille prismes irisés.

 Des taches plus claires formaient un damier éblouissant sur l’herbe vigoureuse et verte de la vaste prairie formant une île au milieu de la rivière. Les peupliers fiers aux jeunes pousses tremblantes qui longeaient le sentier, hochaient la tête sur mon passage. 

 Ca et là un héron cendré, une poule d’eau nerveuse, un canard  clapotant faisaient vibrer l’atmosphère. 

 J’ouvre tout grand les bras, j’inspire goulument cette odeur de large.

 L’océan n’est pas loin !

Yvette

 

 

 

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire, #Mes poésies
L'île Héron à St Sébastien sur Loire

L'île Héron à St Sébastien sur Loire

Symphonie ligérienne

 

Les heures s’effilochent.

Je ne pense à rien.

 Je suis assise au bord du fleuve.

Un vent léger me caresse apportant avec lui des effluves marins.

Mes yeux se ferment comme pour me faire goûter l’instant présent.

Les feuilles des saules et des peupliers bruissent,

chuchotant une musique qui me fascine.

Mélodie rythmée par  le clapotis persistant des vaguelettes sur la berge.

Cantilène à la Loire, qui s’infiltre en moi,

pour me mettre en osmose avec ce fleuve qui s’écoule,

libre, dans sa course perpétuelle vers le large.
.

Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire, #Mes poésies
La Loire à Basse-Indre dans l'estuaire

La Loire à Basse-Indre dans l'estuaire

La Loire s’éveille

 

Une gelée blanche  déposée cette nuit

Sur les graminées fragiles et engourdies,

Absorbe les rayons rubescents du soleil

Lançant des éclairs vers notre Loire en sommeil.

 

Les rives craquelées frémissent sous l’assaut

Du feston écumeux de vagues en clapot.

Sous des vapeurs en lambeaux arc-en-ciel, ondoie

Une étendue d’eau sereine  et vêtue d’orfroi.

 

C’est en ces heures magiques et matinales

Que je jouie, ravie,  de ce spectacle hivernal.

Frileuses, nous attendons avec bonne humeur

Que l’air réchauffe notre cœur,  tout en douceur.

 

Le temps et la brume  lentement  s’évaporent

S’étirant en filets blancs. Moi, je rêve encore 

Emerveillée par ces images enjôleuses.

La Loire  s’éveille lascive et bienheureuse.

                                   Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #Nantes, #La Loire
Le pont de la Madeleine au début du XXème siècle

Le pont de la Madeleine au début du XXème siècle

Quatre fois par jour je traversais la Loire. J’aimais le froid vif de sept heures, le cheval hésitant sur le pavé en bois du pont de la Madeleine, le teint pâle des maraîchers. Il n’était pas de matin que je m’arrêtasse au dessus de l’arche majeure du pont; les mains crispées sur la balustrade, je m’empêtrais dans les tourbillons de l’eau, j’allais donner durement du front contre un pilier et libéré soudain, j’appréhendais la grande rue matinale où les carrioles de la Banlieu déversaient sans relâche leur butin de la nuit. Le second bras de la Loire n’était point encore comblé mais déjà l’eau n’y coulait qu’en silence, comme si elle devinait, par delà les bancs de sable et l’inertie rageuse des tuyaux, les derniers soubresauts de la défaite prochaine."

René-Guy Cadou, "Mon enfance est à tout le monde"

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire, #les étiers
Rohars

Rohars

Lavau sur Loire

Lavau sur Loire

Fonds sableux ou vaseux,
 Etiers sinueux ,
Bordés de saules
Et de roseaux tremblants.
Cheveux de Loire.
  

 

Yvette

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog