Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #nature catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Défi écriture Ghislaine, #Nature, #Mes peintures à l'huile, #Plaisir des mots

Nature, chez Ghislaine, défi 117

Nature, peinture chez Ghislaine, défi 117

Nature.

Nous étions partis à quatre.

Trois peintres et mon mari qui nous servait de chauffeur.

Nous étions à la recherche de sujets de peinture.

Ce chemin était magnifique, je n'arrivais pas à m'en extirper.

Les arbustes faisaient une voûte au-dessus de nous.

 La végétation abondante et très serrée était variée

 Et poussait d’une manière un peu fantasque.

Les grands chênes et les saules paraissaient âgés.

Un décor magnifique s’offrait à nos yeux.

 Le ciel au travers des branches était bleu

Mais avec des nuages de différents tons

Musardant en cette fin de saison.

Les frondes aériennes des hautes fougères

 Commençaient à changer de tons,

Les verts devenaient jaunes et vireraient bientôt au roux.

Quelques petites taches rouges de bryone enchevêtrée

Dans ce camaïeu de vert, fascinaient mes yeux de peintre.

 J’emplissais ma vue de ce merveilleux spectacle qui s’ouvrait devant moi.

Moi, toujours en arrière à musarder et eux trois devant.

Ils ne se doutaient pas que j'allais prendre cette photo

Que de bons souvenirs avec mon mari

Qui participait à tous mes déplacements et stages.

 

Nature, peinture chez Ghislaine, défi 117

Un tableau que j'ai fait en bord de Sèvre.

Ce tableau a eu hélas une mésaventure !

Des personnes âgées me l'avaient acheté et plusieurs années après j'ai reçu un coup de téléphone de la dame (devenue veuve) qui m'a dit s'être fait volé le tableau au cours de son déménagement.

Je voulais le garder pour moi ce tableau mais ils insistaient tellement ...

Il faut croire qu'il a plu à celui qui l'a chapardé.

Où est-il maintenant? A-t-il voyagé?  ou peut-être enfermé dans un placard et il ressortira dans des années, sait-on jamais!

Publié le par Yvette
Publié dans : #nature, #bucolique, #Défi d'Evy
Pissaro: gelée blanche

Pissaro: gelée blanche

Cette fin d’après-midi a une coloration pervenche.

Le soleil, au loin, louvoie entre des nuées filamenteuses d’un ton pourpre et mauve.

Les rayons pâles  s’accrochent aux troncs des arbres et sur les feuilles persistantes, tels des paillettes.

Tout s’atténue et se dilue, dans cette atmosphère de fin de saison hivernale.

Peu à peu, les oiseaux cessent leur piaillement et tout paraît rentrer dans l’ordre.

Le troupeau se rassemble près de l’échalier en attente de la traite.

Un silence ouaté, feutré,  immuable s’empare de la nature.

Bientôt une fine pruine recouvrira les prés, et tout doucement tout deviendra sombre et opaque.

Il fera nuit, une nuit pleine de mystère, une nuit de fin d’hiver,

à peine éclairée par un quartier de lune, astre de la nuit.

 

 Yvette

 

La Nature:  67ème défi D'Evy

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, le défi de la plume d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique, #nature
La nature et l'homme
La nature et l'homme

Quand l'homme n'aura plus de place pour la nature, peut-être la nature n'aura-t-elle plus de place pour l'homme. (Stefan Edberg)

« Les forêts précèdent les hommes, les déserts les suivent. » Chateaubriand

« Parler de l’homme dans la nature revient presque aujourd’hui à parler de l’homme contre la nature. » Théodore Monod

•C'est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n'écoute pas - Victor Hugo

La nature et l'homme
Publié le par Yvette
Publié dans : #nature, #bucolique
Au gré de mon jardin
Au gré de mon jardin
Au gré de mon jardin
Au gré de mon jardin

Un peu de pluie et la nature est transformée.

Je me mouille les pieds et le museau mais quel plaisir me propose la terre.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Nature, #chêne, #glands
Les glands de mon jardin

Les glands de mon jardin.

 

Il a plu ces jours-ci, la température a baissé.

 Le ciel est plus gris, mais encore beau à regarder.

 Les feuilles du chêne tiennent bon, c'est un tardif.

 Les glands eux s'en donnent à cœur-joie et sautent partout.

Hop ! Hop ! Hop !

 Ca résonne sur le toit de l'appentis,

Ca trébuche, on a l'impression qu'ils s'amusent,

Qu'ils se poursuivent, qu'ils font la course.

Vite ! vite ! vite !

« A nous la liberté, vive l’herbe fraîche encore humide

Nous ne sommes plus prisonniers.

Le vent ne nous fera plus peur. »

Mais le grand chêne encore vigoureux regarde ces jeunes fous !

Et leur crie ! « Vous êtes mes enfants, mais sachez que

Les chênes poussent dans les forêts.

Ici vous êtes dans un jardin.

Et dans ce jardin, le Roi c’est MOI.

Et pour l’instant il n’y aura pas d’autre roi.

Viendra un jour où je désignerai mon héritier

Mais pour l’instant jouez, courez, profitez

Mais n’essayez pas de me faire de l’ombre, je serai impitoyable ».

Et le grand chêne a raison !

 Tous les jours je passe avec mon râteau

Et je mets ces pauvres glands en sacs.

Ainsi finit l’histoire des glands de mon jardin.

 

Yvette

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog