Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette

Pourquoi le Canada s'appelle-t-il ainsi?

 Premier drapeau: drapeau Acadien
Drapeau Canadien

En 1535, deux jeunes autochtones indiquèrent à Jacques Cartier le chemin de ''kanata''.
Ils faisaient allusion au village de Stadacona, ''kanata'' étant simplement le mot qui désignait un ''village'' ou une bourgade dans la langue des Hurons ou des Iroquois.

Faute d'une autre appellation, Cartier baptisa du nom de ''Canada'' non seulement Stadacona (emplacement actuel de la ville de Québec) mais également tout le territoire gouverné par
son chef, Donnacona.
Le nom en vint bientôt à s'appliquer à une région beaucoup plus étendue; en effet, sur les cartes de 1547, tout le territoire au nord du fleuve Saint-Laurent est appelé ''Canada''.
(Source: PourquoiS.com)

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes chats d'occasion

C'est beau un nid de Chatounette.
Elle ne dormait que d'un oeil!
J'ai eu de la peine à la prendre,
Elle se levait à chaque fois que je m'approchais.
Elle sait recevoir les gens.
Elle arrive toujours en courant pour nous accueillir.

Publié le par Béjar
Publié dans : #Poésie d'auteurs

Hier j'ai reçu ce charmant poème de
Georges Levy link
qui m'a ému.
Je vous le livre car je ne pouvais pas ne pas vous le faire lire.
Il parle de mon pays natal qui fut le sien aussi,
de mon pays d'adoption et de la Loire
ainsi que de ma passion pour la peinture.



Merci Georges

La Loire prend sa source au Mont-Gerbier-de-Joncs,
Bien avant qu'Yvette coulât sa jeunesse à Gouraya,
Et que le vent de l'Histoire effaçât tous ses pas.
Maintenant à Saint-Sébastien renaît son inspiration
Près d'un fleuve qui jadis coupât la France en deux.
Elle y a planté son chevalet sur les bords sableux ,
Etale ses couleurs qui ont la douceur de la Loire,
Où naitra un chateau  devant son eau nonchalante,
Met en vers la fin du jour et la naissance du soir,
Et chante son patrimoine comme le fait une amante
De ce pays paisible, qui résonne
Encore ...du mot de ... Cambronne !



Georges Levy

Publié le par Béjar
Publié dans : #divers

Merci à  
Alice
link
de m'avoir décerné ce prix
qu'elle avait à son tour reçu de
"Au bonheur de lire "

Je suis très touchée  par ce geste d'amitié

A mon tour de le décerner à  quelques blogs amis ,
difficile choix car vous le méritez tous et toutes.
Et puis je sais que beaucoup n'aiment pas trop faire suivre.
Alors, vous qui passez gentiment me voir,
Servez-vous! je vous le décerne à tous:
 Josiane, Joëlle, Mouffles, Jacqueline, Annick, Martine, Rose, Jules, Ricky, Valérie, Sherry, Violette, Medidoi, Linou, Arlette, Nadia, Béa, Dany, Jacquotte, Clem, Margareth, Mamounette, Loula, Sonya, Babou, Sialma, Sandrin, Lulu, Mycologue, Gaby, Majic, Fethi ...
je ne peux pas continuer et vous savez que vous êtes très nombreux,
mes amis peintres, poètes, photographes, les brodeuses,
les félins et les amis des félins et de tous les autres animaux,
les amis de la nature et ceux qui luttent pour que notre Terre ne dépérisse pas,
ainsi que mes ami(e)s sans blog qui laissent un petit commentaire en passant.


Publié le par Béjar
Publié dans : #Musique - vidéo

Rosa, la rose








Rosa

 Jacques Brel

Rosa rosa rosam
Rosae rosae rosa
Rosae rosae rosas
Rosarum rosis rosis


C'est le plus vieux tango du monde
Celui que les têtes blondes
Ânonnent comme une ronde
En apprenant leur latin
C'est le tango du collège
Qui prend les rêves au piège
Et dont il est sacrilège
De ne pas sortir malin
C'est le tango des bons pères
Qui surveillent l'œil sévère
Les Jules et les Prosper
Qui seront la France de demain

Rosa rosa rosam
Rosae rosae rosa
Rosae rosae rosas
Rosarum rosis rosis


C'est le tango des forts en thème
Boutonneux jusqu'à l'extrême
Et qui recouvrent de laine
Leur cœur qui est déjà froid
C'est le tango des forts en rien
Qui déclinent de chagrin
Et qui seront pharmaciens
Parce que papa ne l'était pas
C'est le temps où j'étais dernier
Car ce tango rosa rosae
J'inclinais à lui préférer
Déjà ma cousine Rosa

Rosa rosa rosam
Rosae rosae rosa
Rosae rosae rosas
Rosarum rosis rosis


C'est le tango des promenades
Deux par seul sous les arcades
Cerclés de corbeaux et d'alcades
Qui nous protégeaient des pourquoi
C'est le tango de la pluie sur la cour
Le miroir d'une flaque sans amour
Qui m'a fait comprendre un beau jour
Qu' je n' serais pas Vasco de Gama
Mais c'est l' tango du temps béni
Où pour un baiser trop petit
Dans la clairière d'un jeudi
A rosi cousine Rosa

Rosa rosa rosam
Rosae rosae rosa
Rosae rosae rosas
Rosarum rosis rosis


C'est le tango du temps des zéros
J'en avais tant des minces des gros
Qu' j'en faisais des tunnels pour Charlot
Des auréoles pour saint François
C'est le tango des récompenses
Qui allaient à ceux qui ont la chance
D'apprendre dès leur enfance
Tout ce qui ne leur servira pas
Mais c'est le tango que l'on regrette
Une fois que le temps s'achète
Et que l'on s'aperçoit tout bête
Qu'il y a des épines aux Rosa

Rosa rosa rosam
Rosae rosae rosa
Rosae rosae rosas
Rosarum rosis rosis
Publié le par Béjar
Publié dans : #Poésie d'auteurs

L'île Clémentine

Francis VIELÉ-GRIFFIN, la Loire


 

La lente Loire passe et, d'île en île,

Noue et dénoue au loin, son bleu ruban moiré ;

La plaine, mollement, la suit, de ville en ville,

Le long des gais coteaux de vigne et de forêt.

 

Elle mire, orgueilleuse, aux de sa traîne

Le pacifique  de mille peupliers,

Et sourit doucement à tout ce beau domaine

De treilles, de moissons, de fleurs et d'espaliers.

 

Ce jardin fut le nôtre, un peu de temps encor,

Ta  main tendue en cueillera les roses ;

J'ai regardé fleurir dans sa lumière d'or

La fine majesté des plus naïves choses.

 

Les reines ont passé : voici la royauté

Des Lys, que leur blason au parterre eût ravie,

Et voici, fraîche encor d'éternelle beauté,

La frêle fleur  à l'Arbre de la Vie.

 

Francis VIELÉ-GRIFFIN

(1863 - 1937)

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

Socrate à table

 


Socrate à table
envoyé par lequeau.

 

Mon pauvre Socrate n'est plus hélas!

Mais je l'avais filmé quelques temps avant qu'il ne nous quitte.
C'était tout un cérémonial quandf nous allions nous mettre à table.
et à la fin du repas il allait sur les genoux de Michel.
Pas exigeant, il ne réclamait rien.
Seulement il voulait être avec nous pour le repas!

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 

 

 

 

Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 

Découvrez Various!
640_chats_amoureux

 

 


La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.
Vous pouvez arrêter le chant des oiseaux comme pour une simple vidéo

Béjar Passion

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

 

 

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.



Nos amis les animaux.

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog