Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #mes peintures a l'huile catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Le tableau du samedi
Une de mes oeuvres, le tableau du samedi chez Lady Marianne

Je vous présente une de mes œuvres déjà parue sur ce blog. Mais ce tableau, comme beaucoup a une histoire particulière, il a été présenté mais n'a jamais été mis en ventre lors de mes expos.

Voilà! comme beaucoup d'entre vous le savent , je suis née en Algérie. Mon père  ayant fait la majeure partie de sa carrière "là-bas" , voulait la terminer en France, c'était bien avant les événements.

Une carte postale lui fut envoyée pour situer la petite ville où il était nommé: Saint Sébastien sur Loire. Et cette carte je l'ai gardée. Je l'ai reprise en y mettant des couleurs. Je suis forcément allée sur place voir les couleurs des toits des maisons existantes pour que ce soit plus "vrai"!

Il faut savoir que maintenant, on ne voit presque plus l'église, il y a des immeubles, qu'un large boulevard longe les habitations,  que la prairie est un stade de football et que le ruisseau, le Boireau qui suit la Loire, n'existe pratiquement plus. Il paraît qu'il va être recreusé et nettoyé. On se baignait justement à cet endroit, c'était l'ancienne plage.

Et voilà le résultat. A savoir que j'en étais au début de mon lancement en matière de peinture à l'huile. J'étais en convalescence suite à un lymphome et le traitement lourd qui en a suivi, et qui m'avait vraiment secouée.

 

Cet article est édité dans la communauté .

Le tableau du samedi de lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #ciel, #Peintres célèbres
Le tableau du Samedi Emmanuel Lansyer

Estuaire en Bretagne. Emmanuel Lansyer

Quel réalisme.

Je suis émerveillée devant tant de talent

 Les nuages dans ce ciel bleu..

Les arbres ...

Je sais,  je ne varie pas beaucoup, toujours les mêmes sujets!

 Seulement voilà, c'est ce qui m'attire le plus.

 

 

J'ai un livre sur les oeuvres de ce peintre

Mais pour faire court, si cela vous tente: ici

Ses tableaux sont tous plus beaux les uns que les autres.

Cet article est édité dans la communauté de Lady Marianne:

 Le tableau du samedi 

Publié le par Yvette
Publié dans : #tableau du samedi, #Mes peintures à l'huile
MON tableau du samedi . Défi de Lady Marianne

J'ai mis en Majuscule "MON"  tableau du samedi , car cette semaine à la demande de plusieurs d'entre vous, je vais vous présenter une de mes œuvres.

 

Je ne pouvais pas peindre l'Estuaire de la Loire sans ses pêcheries.

Au fond à gauche on devine le pont de Saint Nazaire,

A droite en arrière plan, les raffineries de Donges.

Il y avait de gros ruminants à cet endroit mais je n'ai pu les avoir sur la photo.

Ce tableau a été vendu à des personnes de Saint Nazaire.

Cela me chagrine toujours de me séparer de mes oeuvres!

C'est un peu de moi qui s'en va.

Je ne pouvais pas le peindre sur place

car comme je l'ai dit plus haut :

il y avait beaucoup de vaches dans le coin.

Bien que cet animal ne me fasse pas peur, je craignais pour mon matériel.

 

Voilà! je ne peux pas trop en parler, ce sera plus à vous de me dire ce que vous en pensez!

Un clic sur la photo et vous aurez plus de détails.

 

 

 

 

Cet article est édité dans la communauté  de

Lady Marianne: le tableau du samedi 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Peintres célèbres, #Tableau du samedi
Michallon Achille , Le Tableau du samedi chez Lady Marianne

Si vous avez suivi mon blog vous ne serez pas étonnés de voir encore des arbres et toujours des arbres.;

J'adore les arbres. Je tiens cela de mon père. Seulement lui, c'était par gourmandise, il adorait les fruits  et m'avait appris, étant enfant , à greffer, écussonner et j'aimais ça.  Maintenant je ne sais plus!

 Moi c'est pour leur nature, pour leur aspect, pour leur force que j'aime ces êtres vivants. J'adore les peindre aussi, un jour je vous remettrai quelques uns de mes tableaux mais avant, je tiens à vous  faire connaître certains peintres amoureux de la nature,

 

Achille Etna Michallon 1796 /1822

Achille-Etna Michallon est né le 22 octobre 1796, à Paris, au palais du Louvre. Il est mort le 24 septembre 1822 à Paris. Il est le fils du sculpteur Claude Michallon (1751-1799) et de Marie-Madeleine Cuvillon, belle-fille de Guillaume Francin, sculpteur, fils de Claude-Clair Francin. Après le décès de sa mère, en 1813, il est élevé par son oncle, Guillaume Francin.

Il fut un des tenants du paysage historique des années 1780-1830. En 1817 il est le premier lauréat du « Prix de Rome de paysage historique », institué en 1816 à l’instigation de Pierre-Henri de Valenciennes, dont il fut l'élève. Il étudia également dans l'atelier de Jacques-Louis David. Antoine Guindrand fut son élève ainsi que Corot qui reprit de son maître l'attachement à la lumière, la construction de l'espace et le refus de l'anecdotique.

Il mourut précocement à l'âge de 26 ans.

La duchesse de Berry et le Vicomte Alexandre-Émile Lespine étaient ses plus fervents admirateurs. La succession de la Princesse Louis de Croÿ et du Vicomte Lespine est une source d'information sur les œuvres de cet artiste.

Sources Wikipédia.

Cet article est édité dans la communauté:

Le tableau du samedi  de Lady Marianne

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Peintres célèbres
Le tableau du samedi: Vermeer 12 tableaux au Louvre
Le tableau du samedi: Vermeer 12 tableaux au Louvre

Exceptionnelle, l'exposition "Vermeer et les maîtres de la peinture de genre", qui ouvre ce mercredi au musée du Louvre, permet de découvrir douze tableaux du grand peintre flamand, d'habitude exposés aux quatre coins du monde.

Pouvoir admirer autant de tableaux de Johannes Vermeer dans un seul et même lieu, ça arrive rarement. D'habitude, ils sont éparpillés dans les plus grands musées du monde. Aussi ne passez pas à côté. Du 22 février au 22 mai 2017, le musée du Louvre expose à Paris douze des trente-deux tableaux connus du maître de Delft.

Source: La nouvelle république . Pour la suite c'est ici

Quelle précision, quelle lumière au dessus du plan de travail, la vue commence à baisser, la dentelière se rapproche de son ouvrage. Magnifique œuvre  d'ART ! je suis fan !

 

Cet article est édité dans la communauté de Lady Marianne:

Le tableau du samedi

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Défi d'Evy, #Mes poésies
La mer ! 78ème défi de la plume d'Evy

Mon dernier tableau il y a plus de deux ans !!

Mare medi terra

 

Dites, vous souvient-il, cher frère, chère sœur,

De ce tapis d’azur aux vagues déferlantes,

Qui déployaient sans fin, avec de violents heurts,

Les innocents galets et les algues flottantes ?

 

Dites, vous en souvient-il de cette onde bleue,

A fleur de sel, et son incessant clapotis,

Bruissant et chuintant  sur les lourds fonds sableux,

Saturés de mille légendes englouties ?

 

Vous en souvient-il encor de l’odeur iodée,

Du goémon fin déraciné des rochers,

Et échelonné en longs rubans torsadés,

Sur les plages brûlantes de galets jonchées ?

 

Tantôt calme sous  Zéphyr, tantôt agitée

Sous Notos, il exhalait de ses profondeurs ,

Et  de son grand manteau écumant  et bleuté

De longs soupirs ensorcelants et enjôleurs.

 

Son pudique reflux, éternelle Thétys,

Psalmodiait inlassablement des litanies,

Couvertes d’écume à reflets myosotis,

Au creux des criques, telle une lente agonie.

 

 Près d’elle, nous étions les enfants du soleil,

Loin d’elle, nous sommes les dauphins de l’exil,

Bannis, un murex nacré collé à l’oreille,

En compensation d’un sonotone aquatil.

 

Vous souvient-il enfin de ses vagues jetées

En gerbes blanches sur le vieux môle glissant,

Sur ses îlots perdus dans son immensité ?

Mais peut-être avons-nous rêvé en vieillissant ?

     

               Yvette

 

La mer ! 78ème défi de la plume d'Evy

cet article est édité dans la communauté:

Les défis de la plume d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile, #Défi d'Evy, #chêne
Le 66ème d'éfi d'Evy: l'arbre magique.

Un tableau que j'ai exécuté il y a plusieurs années.

Ce chêne vénérable en valait bien la peine!

Et moi je vous le dis il est magique, lisez donc la suite!

Notre vieux chêne.

Il nous est apparu un jour d’hiver, bien seul,

Mais majestueux au milieu de son grand champ.

L’envie nous saisit de protéger cet aïeul

Ce géant au tronc rugueux et aux bras puissants.

 

Nous avons construit notre vie autour de lui,

L’accompagnant, fraternels, au fil des saisons

Et souffrant avec lui quand la neige et la pluie

Et le vent fracassent ses branches sans raison.

 

Avril nous ravit à l’éclat de ses bourgeons

Mordorés et doux comme de la soie, parant

D’une auréole délicate son fronton,

Prémices d’un renouveau encore hésitant.

 

Et alors, quand le vert triomphe en sa feuillée,

Quand l’ombre translucide s’étale en dentelle

Sur la mousse moelleuse et fraîche de juillet,

Nous savourons cette plénitude immortelle

 

Puis brusquement notre vieil ami se déchaîne.

C’est une explosion de feuilles ocres et rousses

Qu’il libèrera une à une de leurs chaînes

Vers le ciel, futures astres de la Grande Ours.

 

 

La morte saison ravine l’écorce rude

De notre vénérable, tordant ses rameaux,

Le rendant vulnérable dans la solitude

De l’hiver gris, privé de ses doux oripeaux.

 

Mais ne nous y trompons pas. Quand tombe la nuit

Et que la lune se nimbe d’un halo gris,

Une dryade entame sur l’herbe qui luit

Une danse complice empreinte de magie.

 

Des lutins farceurs, trébuchant sur ses racines,

L’encerclent, joyeux, le réchauffant de leurs rires

Enfantins et cristallins comme des clarines

Qui l’ensorcellent afin de mieux l’endormir.

 

A son réveil, sa force se décuplera,

Ses bras enfin dressés vers le ciel et ses pieds

Bien en terre, c’est lui qui nous protègera,

Paternel, des malveillances du monde entier.

 

Yvette 

C'est l'histoire toute simple et véridique
du grand chêne plus que centenaire
qui vit toujours à Arthon chez notre fille.
C'est lui qui nous a attirés
quand nous avons acheté le terrain.
Il était seul mais si beau!

Le 66ème d'éfi d'Evy: l'arbre magique.

Cet article est édité dans la communauté:

Le jardin virtuel, défi d'Evy

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes peintures à l'huile
La chapelle de Fréligné en Vendée, huile sur toile

Huile sur toile

Cette petite chapelle un peu isolée m'a attirée.

Datant de la fin du XIIème début XIIIème siècle, elle est de construction roman tardif.

Selon la légende, la construction de cette chapelle est attribuée à des marins anglais naufragés sur les côtes, qui font le vœu d'édifier une chapelle à notre Dame s'ils survivent. La tempête les porte à l'intérieur des terres et leur bateau s'échoue à Fréligné.

Son clocher porche rappelle par sa forme de bulle celui de l'église paroissiale.

Les vitraux de 1885 sont l'œuvre de F. Gérard.

La chapelle fait l'objet au début septembre d'un pèlerinage.

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog