Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

 

  coubet la vague

 La vaue de Gustave Courbet

QUAND LA MER SE DECHAINE


Que la mer est belle avec ses blancs moutons !
Mais soudain, elle se change en mégère impromptue :
Fantastique et sublime, semblable à mille démons
Qui fondent sur les maisons et font trembler les nues !

Dans un ciel assombrit, déchiré par l'éclair,
Le vent et le tonnerre font plier les grands arbres,
Ballottant les oiseaux qui cherchent un repaire.
Neptune et Jupiter, ont réuni leurs armes !


L'homme seul, au milieu des éléments déchaînés
Doit lutter pour sa vie et sauver son bateau,
Face aux furies infernales si déterminées,
Qui veulent à tout prix : l'emmener au fond des eaux...

Pauvres marins luttant contre : vague et orages,
Il vous reste " un ami - un guide sur la terre "
Debout sur les rochers, tout au bord du rivage,

Un ange solitaire scintille dans les ténèbres.

Seul, Stoïque, le gardien de phare - coupé du monde,
Assume et reste là... pour que les autres vivent !
Harcelé de milliers de lames qui l'inondent,
L'encerclent, l'agrippent et meurent en vaines offensives !

Là où finit la terre, la mer a son royaume !

Belliqueuse : elle monte jusqu'au toit des maisons
Elle envahit les quais, et roule sur les chaumes,
Bousculant sur la digue les curieux de saison.

Le port avec ses rues sont recouvert d'écume,
Comme en pleine montagne, on marche dans la neige !

La mer est mécontente et montre sa rancune,
Mais les vieux loups de mer, connaissent bien son manège !

Déesse irascible, elle veut des sacrifices...
En sortant de son lit, comme une amante cruelle,
Elle emporte avec elle les meilleurs de nos fils !
 

Mais qui oserait dire : que la mer n'est pas belle ?...


Jean-Claude Brinette

Publié le par Yvette
Publié dans : #Gouraya algérie
 
 
 
En classe j'ai appris cette chanson
et l'institutrice nous faisait danser et faire la révérence,
 Madeleine était remplacé par Célimène    
 Je me souviens que j'étais la Du Maine.
 
     On retrouve dans cette vieille chanson déjà populaire au XVIIeme siècle des personnages célèbres: la duchesse de Montbazon qui fut chassée de la Cour par Louis XIII, et Anne de Bourbon-Condé, devenue duchesse du Maine par son mariage avec le fils bâtard de Louis XIV et de Mme de Montespan. Des dix prénoms de la chanson initiale, il n'en reste plus que huit. Celui qui a été remplacé par la duchesse de Montbazon est aujourd'hui oublié. La Du Maine a remplacé Madeleine ou Célimène suivant les versions. aujourd'hui c'est une ronde enfantine dont on oublie généralement quelques couplets !

Y avait dix fill's dans un pré, Tout's les dix à marier :
Yavait Dine, Y avait Chine, Yavait Claudine et Martine,
Ah! Ah! Cath'rinett et Cath'rina;
Y'avait la belle Suzon, La duchess' de Montbazon;
Y'avait Madelei-ei-ei--ne; Puis y avait la Du Mai-ai-ne.

L'fils du roi vint à passer,
Tout's les dix a saluées :
Salua Dine, Salua Chine,
Salua Claudine et Martine,
Ah! Ah! Cath'rinette et Cath'rina;
Salua la belle Suzon,
La duchess' de Montbazon;
Salua Madeleine;
Baiser à la Du Maine.

A tout's il fit un cadeau (bis)
Bague à Dine, Bague à Chine,
Bague à Claudine et Martine,
Ah! Ah! Cath'rinette et Cath'rina;
Bague à la belle Suzon,
A la duchess' de Montbazon;
Bague à Madeleine;
Diamant à la Du Maine.

Puis leur offrit à goûter (bis)
Pomme à Dine, Pomme à Chine,
Pomme à Claudine et Martine,
Ah! Ah! Cath'rinette et Cath'rina;
Pomme à la belle Suzon,
A la duchess' de Montbazon,
Pomme à Madeleine;
Gâteau à la Du Maine.

Puis leur offrit à coucher (bis)
Paille à Dine, Paille à Chine,
Paille à Claudine et Martine,
Ah! Ah! Cath'rinette et Cath'rina;
Paille à la belle Suzon,
A la ducbess' de Montbazon;
Paille à Madeleine;
Beau lit à la Du Maine,

Puis tout's il les renvoya (bis)
Adieu Dine, Adieu Chine,
Adieu Claudine et Martine,
Ah' Aht. Cath'rinette et Cath'rina;
Adieu la belle Suzon,
La duchess' de Montbazon;
Adieu Madeleine;
Et garda la Du Maine.
Publié le par Yvette
Publié dans : #Les arbres
 
 
 
 
Pour vous  qui, come moi, aimez les arbres,
 prenez le temps de regarder.
Une pure merveille
Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique
 
Canard qui crie et c'est la pluie
 
 De gaieté vigneron vide vingt fois ton verre, lorsque les pluies en mars inondent la terre.
 
Beau temps pour la Saint-Louis, plusieurs jours sans pluie.
 
Du dimanche matin la pluie,  souvent la semaine ennuie.
 
  En juillet pluie du matin  est bonne au grain.      
 
 En mi-juillet, pluie ou vent  font mal au froment
 
Lorsque le ver de terre perce le chemin, la pluie n'est pas loin.

 
 
 
Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

Copie de DSC03844 seringat 

De tous les sens c'est l'odorat qui me frappe le plus.

Comment l'odeur, le goût, se font-ils parfum? Comment nos nerfs se font-ils nuance, interprètes subtiles, sublimes de ce qui ne se voit pas, ne s'entend pas, ne s'écrit pas avec dess mots?

L'odeur serait comme une âme, immatrérielle.

Marcel Hanoun.

 

Moi j'ajoute qu'il est des parfums de saisons,

 des senteurs  exquises rappelant notre enfance.

J'en ai plein ma mémoire!

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les roses

 

 

  DSC02979 - Copie

 

« Si les roses, qui ne durent qu'un jour faisaient des histoires...

elles diraient :

"Nous avons toujours vu le même jardinier ;

 de mémoire de rose on n'a vu que lui...

 Assurément il ne meurt point comme nous,

 il ne change seulement pas. »

de Bernard Fontenelle

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire

 

  DSC03682

 

 

Ils se promenèrent sur la levée, au bord des eaux, aux dernières lueurs du soir, presque silencieusement, disant de vagues paroles, douces comme le murmure de la Loire, mais qui remuaient l'âme.

Honoré de Balzac

La Femme de trente ans

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog