Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Ma ville, Saint Sébastien sur Loire

Le général Cambronne



De son nom Pierre Jacques Etienne Cambronne,
l'enfant illustre de Saint Sébastien sur Loire est en fait né à Nantes.

Victor Hugo dans les Misérables, dira en ce qui concerne
"le fameux Mot
 ":

"Qui a vécu à Waterloo?...
C'est un mot! Un mot qui fracture la poitrine, une insulte à la foudre! Le plus beau mot qu'un français ait répété!
Dire ce mot et mourir ensuite,
quoi de plus grand?
c'est foudroyer le tonnerre!"

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 

Chouchou, le chat acrobate

 

Chouchou était encore un bébé quand Patricia habitait dans un lotissement. Maison particulière, avec un riquiqui de petit jardin, au milieu duquel essayait de pousser un arbre dont le tronc n’était pas plus gros que mon poignet.

 C’était tentant pour notre petit. L’inconvénient c’est qu’il ne savait plus redescendre une fois arrivé en haut. L’arbre n’étant pas haut, il était facile pour Patrick, notre gendre, de récupérer notre Tarzan. A condition bien sûr que tout le monde fût d’accord ! Car un soir il se passa une chose qui découragea Patrick dans ses actes de sauvetage. Il réussit à agripper l’acrobate, mais celui-ci se défendait comme un diable : mécontentement ou peur ? Toujours est-il qu’il arrosa son sauveur d'un bon pipi. Coquine, la mère du loupiot, entendant son rejeton brailler, arriva à la rescousse et s’agrippa à son tour au mollet de Patrick et le mordit pour qu’il lâche prise! 
       Il faut s’imaginer la scène: toute la maisonnée riait, sauf les trois protagonistes qu’il a fallu séparer.

                                                                         Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #Algérie

 

 

Mouna2

  Photo prise sur internet: Monique Downunder

Je n'ai fait cette brioche que rarement

Aussi je ne vous donnerai pas la recette,

n'étant pas certaine que ce soit la vraie

Mais que c'est bon une mouna

quand elle est bien faite§

La Mouna

           Cette brioche serait d’origine oranaise. Au 16ème siècle, les rois d’Espagne enfermaient leurs courtisans indésirables dans les forteresses qu’ils possédaient sur les côtes d’Afrique du Nord, notamment à Oran, à Fort Lamoune, sur un rocher habité par de nombreux singes, les monos, d’où le nom de fort Lamoune et par la suite de la Mouna. Une fois par an, à Pâques, les familles rendaient visite aux prisonniers et leur apportaient de la brioche parfumée qu’elles leur passaient à travers les barreaux des cellules.

        Tous les ans à Pâcques, nous ne manquions jamais le pique-nique à la Crique de Gouraya. C'était sacré . Et cette mouna , un vrai délice! 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes poésies

SOIF

 

 

Soif d’eau fraîche et de rosée,

Soif de plages et de forêts,

Soif de peindre et d’écrire,

Soif de regarder et de sentir,


Soif de justice et de liberté,

Soif de paix et d’égalité,

Soif de donner et de partager,

Soif d’honnêteté et de générosité,


Soif d’humilité et de modestie,

Soif de poésie et de magie,

Soif d’amour et de tendresse,

Soif de plaisir et d’allégresse,


Soif de soleil et de lumière,

Soif de couleurs, bleu, rouge, jaune, vert

Soif de cris et de rire d’enfants,

Soif de renouveau et de printemps,

Soif de musique et d’harmonie

Soif de tout ce qui fait la vie,

Soif de VIVRE … encore un peu !

Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

a-itchy 

 

 

 

 

 

On emploie cette expression depuis le XVIe siècle.

 Ici le chat représente le chasseur futé,

face auquel le rat devra s'adapter pour ne pas se laisser attraper.

 Il deviendra ainsi lui aussi très habile.

Autrement dit, "l'élève égalera le maître".

 On employait également au tout début du XVIIe siècle

 "à bon assailleur bon défendeur".

 L'expression signifie qu'un combat est juste dans la mesure

où les adversaires sont de force égale.

 

Sources: l'internaute encyclopédie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

 

 

 

L'âge de la mer , de Pierre Ménanteau

 

La mer ressemble aux vieilles gens
Qui se répètent très souvent.

C'est surtout dans les mois d'été
Qu'elle se met à rabâcher.

Elle dit l'heure de la plage,
Elle dit l'heure du bronzage,

Elle dit: je monte, je baisse,
Elle parle, parle sans cesse

Et fait de l'écume en parlant,
Et malgré tout on s'émerveille

Qu'elle soit jeune en étant si vieille:
Ses rides lui viennent du vent.

 

 

   Pierre Ménanteau1895 1992

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog