Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #divers
Image Zézète

Image Zézète

Un petit message en passant pour vous dire que je suis toujours très heureuse de lire et de répondre à vos commentaires.

Merci à vous tous!

 Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #La Loire
Source véritable

Source véritable

Source géographique

Source géographique

Source authentique

Source authentique

La Loire prend sa source au sud-est du Massif central, dans le Vivarais, au pied sud du mont Gerbier-de-Jonc, dans la commune ardéchoise de Sainte-Eulalie. La présence d'une nappe phréatique sous le mont Gerbier-de-Jonc donne naissance à de multiples sources relativement voisines et trois d'entre elles sont mises en avant comme sources du fleuve :

  • La « source géographique », au centre des trois, se déverse dans un abreuvoir en pierre à l'intérieur de l'écurie de l'ancienne ferme « de la Loire »], au toit de lauzes ayant remplacé un toit de chaume. / 44.84139; 4.21861, altitude : 1 408 m
  • à l'ouest et au contact aval de la route départementale 378, distinguée par le monument érigé en 1938 par le Touring club de France / 44.84333; 4.21583, altitude : 1 412 m
  • La « source véritable », à l'est, correspond à la source officielle (carte IGN) indiquée sous la ferme du Sagnas ; elle coule dans un environnement naturel et sort de terre dans un pré, sous une lauze qui porte l'inscription « Ici commence ma course vers l'Océan… ». / 44.83806; 4.22611, altitude : 1 404 m.

Le fleuve n'est donc au départ qu'une multitude de filets d’eau constituant autant de petits ruisseaux qui se rejoignent rapidement.

Source: Wikipédia

Moi qui habite près de l'Estuaire , quand je l'ai vue si petite, elle m'a fait pitié. Pauvre petit ruisseau, il lui en a fallu du courage pour aller vers l'océan alors que la Méditerranée était si proche. Elle avait visé haut. Un peu orguilleuse notre Loire? Peut-être! Mais elle a réussi. Pour mon grand plaisir!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes poésies
Si j’étais Vous, mon Dieu !

Si j’étais Vous, mon Dieu !

 

Si j’étais Vous, mon Dieu, je descendrais sur terre,

Et d’un coup de baguette, j’ôterai les frontières.

Plus de peurs, plus de faim, de guerres, ni prisons,

De gamins affamés, de larmes sans raison.

Si j’étais Vous, mon Dieu, j’apprendrais à l’humain

A vivre sans haine, à aimer son prochain

A bâtir une vie de bonté, de douceur,

Sous un ciel serein, sans violence ni rancœur.

Si j’étais Vous mon Dieu, je montrerais enfin,

Le droit chemin à celui qui ne croit en rien,

Je lui indiquerais la voie qui mène au bien

A la fraternité, à l’amour de son chien.

Hélas, je ne serai jamais Vous mon Dieu !

Et je ne sais même pas si Vous existez.

Yvette  01/2012

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat
Danger des moteurs pour les chats.

Je prends le relais de Béakimcat http://kimcat1b58.over-blog.com/article-danger-des-moteurs-122193930.html

"~~Un rappel important dans mon article

http://kimcat1b58.over-blog.com/article-froid-chats-et-voitures-98248586.html

C'est l'hiver... Avec les grands froids, pensez à frapper sur le capot de la voiture avant de rentrer dans votre véhicule ou à donner un petit coup de klaxon. Chaque année, des chats se réfugient près des moteurs pour trouver un peu de chaleur et meurent dans d'atroces souffrances... d'autres se mettent au chaud aussi sur les pneus, pensez-y aussi ! Relayer S.V.P. , beaucoup l'ignorent... Lisez l'histoire de Diesel racontée par Martine de GRIFélins

http://www.grifelins.com/archives/2013/12/10/28630036.html "

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat
Sissou en plein repos! Seul !

Sissou en plein repos! Seul !

Les chats sont des animaux solitaires.

Les animaux solitaires, comme les chats, ont besoin de solitude et d'indépendance. C’est pour cette raison qu’ils n'aiment pas partager leur territoire avec d'autres individus, chats, autres animaux de compagnie ou personnes.

Même s'ils acceptent de partager certaines zones de leur territoire, telles que les lieux de chasse ou les lieux de jeux, dans la plupart des cas les chats vivent mal le partage de leur territoire avec d'autres chats, même un seul.

Ainsi, les propriétaires de deux ou plusieurs chats, traitent souvent leurs animaux comme un seul "groupe", capable de partager équitablement les ressources à disposition.En fait, la réalité est tout autre car chaque chat vivra indépendamment de son compagnon avec peu, voire pas d'interaction. Dans ce cas, toute interaction forcée (ex : partage de la litière ou de la mangeoire) sera une source potentielle de stress. Et plus il y aura de chats plus la situation deviendra difficile pour chacun d'entre eux.

La cohabitation avec d'autres chats peut être fortement stressante pour un chat, et augmentera potentiellement ses problèmes médicaux et comportementaux.

Sources: Féliway

J'ai eu toutes sortes d'individus chez moi! J'en ai eu qui étaient solitaires, tel que mon Sissou mais j'en ai eu qui ne pouvaient pas vivre sans un copain jusqu'à dormir ensemble , côte à côte. Tout dépend de  l'animal  et aussi de l'environnement, je pense.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat
 La communication sonore chez le chat.

La communication sonore!

Enfin, le meilleur moyen qu’a le chat de communiquer avec nous reste de loin les vocalises. Les plus récentes études scientifiques comptabilisent 11 signaux vocaux différents émis par le chat (le ronronnement, la trille, le miaulement, le miaulement long de la femelle en chaleur, le miaulement du mâle en rut, le grognement, le hurlement d’agression, le grondement de menace, le sifflement, le crachat, le cri déchirant de douleur).

C’est à partir de ce répertoire initial que le chat va apprendre à faire varier ces vocalises pour exprimer des choses de plus en plus subtiles. De fait, le chat parvient magnifiquement à nous signaler qu’il a faim ou qu’il veut des câlins ou encore qu’il ne veut plus de nos caresses. Une sorte de vocabulaire se crée d’ailleurs entre chaque chat et son ou ses maîtres. Ce « langage » est propre à chaque famille, et les nuances dans les sons ont été acquises mutuellement au fur et à mesure des demandes ou humeur du chat et la réponse donnée par son ou ses propriétaires. Entre d’autres termes, oubliez les dictionnaires « chat/humains », ils ne peuvent rendre compte de chaque langage établi entre un chat et un humain, il en existe autant que de famille où il y a des chats !

Le chaton s’exprime d’une certaine façon vis à vis de sa mère et tous deux utilisent des ultrasons pour se retrouver. Cela explique que certains chats semblent miauler sans émettre de sons : en fait, nous ne les entendons pas, tout simplement. Il est probable que, puisque l’humain est une espèce qui communique essentiellement avec des sons, le chat se soit adapté à nous en se servant beaucoup plus de ses vocalises avec nous qu’avec ses congénères (en effet, les chats entre eux miaulent rarement ou seulement dans des contextes précis). De plus, il se servirait de son vocabulaire initial auquel il ajouterai celui qu’il utilisait étant chaton : le tout semble fonctionner à merveille, puisque nous comprenons globalement bien ce que notre chat veut ou ne veut pas.

Pour conclure, voici une citation que je vous laisse méditer : « Les chats sont des animaux domestiques qui ont appris sur quel levier appuyer et quels sons émettre pour diriger nos émotions. Et puisque nous y répondons, nous sommes nous aussi des animaux domestiqués… » N. Nicastro (Scientifique spécialiste du chat, 2002)

Source :http://www.mere-nature.com/chat/

Mon Sissou lui me fait des Mreinnn !!!! longs quand il veut que je le prenne dans les bras, en plus du fait qu'il me grimpe aux jambes . Je sais ce que ça veut dire mais il est très lourd.

Là ma Féline c'est Miaaaa, et mroou , là ça veut dire qu'elle a faim. Théo et Patapon, eux, ils entrent dans la cuisine et là tous les sons y passent. ILS ONT FAIM!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat
La communication visuelle chez le chat!

~La communication visuelle

Le chat se sert aussi beaucoup de sa vision pour communiquer. Voilà pourquoi il possède toute une panoplie de postures et de regards qui lui permettent de signaler à ses congénères son état d’esprit. Vous avez sûrement déjà vu votre chat gonfler ses poils, marcher « en crabe » (c’est à dire se déplacer de côté), la queue comme celle d’un renard. Le but d’une telle posture est de paraître plus gros que de nature. Cela sert à bluffer les ennemis (autres animaux par exemple) et à les décourager de s’approcher. Deux chats ennemis déploient des efforts phénoménaux pour se grandir et se gonfler, et c’est à celui qui sera le plus impressionnant…et si ça ne marche pas, il faudra bien se battre.

Les griffades sont aussi un moyen pour le chat de signaler sa présence : voilà pourquoi il ne se prive jamais de se faire les griffes sur des supports très visibles dans une pièce, généralement le coin de canapé ou d’un fauteuil, un mur d’entrée. D’où l’intérêt de mettre un griffoir dans un lieu qui soit à la vue de tous.

La queue est un outil essentiel dans la communication visuelle entre chat, mais aussi avec nous humains. On sait bien que lorsque minou commence à battre de la queue, mieux vaut ne pas l’embêter plus longtemps. Les différentes positions de la queue donnent des indications aux congénères de l’humeur du chat : l’amitié, la peur, la curiosité, la menace, le jeu, l’énervement, les chaleurs, etc.

Mais les oreilles viennent ajouter du sens au message que le chat souhaite faire passer : toutes droites, pliées en arrière ou aplaties sur la tête...elles sont très mobiles et ce n’est pas que pour entendre ce qui se passe aux alentours. Le chat s’en sert aussi pour communiquer.

Les yeux, par la fermeture des paupières et la dilatation des pupilles, jouent un rôle essentiel dans la communication entre chats. Un observateur averti ne se rendra pas toujours compte qu’un message est passé entre deux chats parce que tout s’est joué sur un regard. Mais on voit bien qu’un chat ne nous regarde pas toujours avec les mêmes yeux, et c’est ce qui le rend presque parfois humain : cela lui donne des expressions du visage très différentes.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Les mystères du chat
Comment le chat communique-t-il ?

Comment le chat communique-t-il ?

Par Florence Cailliot-d'Ivernois, comportementaliste

Le chat possède des outils de communication très variés : postures, odeurs, regards, vocalises. Grâce à sa capacité d’adaptation particulièrement affûtée, il arrive sans trop de difficultés à se faire comprendre de ses congénères, et surtout de nous, ce qui est assez étonnant.

La communication olfactive et tactile

Le sens qui est le plus utilisé chez le chat est l’odorat. En conséquence, il n’hésite pas à se servir des odeurs pour communiquer.

Plusieurs endroits de son corps sont spécifiquement dédiés à la sécrétions de phéromones. La base de la queue, les commissures des lèvres, les tempes, les flancs sont parsemés de glandes sécrétrices de molécules odorantes. C’est sans parler des coussinets sous les pattes. Cela explique d’ailleurs pourquoi certains chats semblent gratter la terre ou la litière sur des surfaces lisses : en fait, ils déposent des phéromones. C’est aussi pour cela que le chat aime se faire les griffes : c’est une occasion d’y déposer sa carte d’identité phéromonale.

Les excréments du chat (les fèces et surtout l’urine) sont gavés de phéromones. Voilà pourquoi le chat non castré passe sa journée à déposer des jets d’urine sur des supports verticaux tout le long de son territoire. Il dépose ainsi son odeur à hauteur du nez de ses congénères, pour qu’ils puissent rapidement savoir chez qui ils entrent…

Les phéromones sont de formidables outils de communication, car elles durent dans le temps et permettent d’indiquer entre autre « qui je suis », « depuis quand je suis passé par là » et « quelle est mon humeur ». En effet, le chat ne sécrète pas les mêmes odeurs selon qu’il est effrayé ou qu’il heureux. D’ailleurs, point n’est besoin de voir une belle chatte en chaleur pour savoir qu’elle rôde. L’odeur qu’elle dégage suffit à informer les différents matous de sa présence.

Puisque le chat vit avant tout dans un monde d’odeur, il se frotte sans cesse aux différents objets et supports qui l’environnent. On pourrait presque croire qu’il se frotte à nous comme il le ferait avec le pied de table. Mais ce n’est pas exactement le cas. C’est une manière de rendre familiers ce qui l’entoure, mais c’est aussi une communication tactile. Il ne sait peut être pas qu’on ne sent rien aux odeurs qu’il dépose sur nos jambes ou notre visage, mais il le fait parce qu’on le ressent physiquement. Entre chats, cela permet de lier les amitiés, de mélanger les odeurs et de se toucher pour resserrer les liens. Mais cet échange ne se fait qu’entre amis. Pas question de se frotter contre un ennemi !

Source: http://www.mere-nature.com/chat/

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 



"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 
 
 
 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

 

Hébergé par Overblog