Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #animaux catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #Au-gré-de-mon-jardin, #Défi d'Evy, #Animaux, #mésange

Defi 311 Evy

"Empreint de majesté"

Les 10 mots

Porte, bijoux, Sublime, Survoler, Délicat, Envoler, Jaillir, Accompagner, Poursuivre, Histoire…

§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

Comme tous les matins , quand je me lève, j’ouvre en grand ma double-porte de chambre puis mes volets et un souffle d’air frais, je dirais plutôt d’air froid en ce moment après de si douces journées, me gifle le corps et vite je fais marche arrière et me faufile vers la véranda chauffée qui me sert de pièce de vie comme on le dit maintenant.

Je suis accompagnée de Mitou et de Théo qui attendent que je veuille bien me décider à m’occuper d’eux, ils ont grand faim. Ainsi commence ma journée!

J’ai survolé ma nuit, le sommeil ne venait pas. La journée va être pénible !

Allons, courage, l’eau du thé est chaude, ça sent bon le pain grillé, sans sel !! Eh ! Oui !! Mais je tartine avec de la crème de châtaigne.

De mon fauteuil je peux admirer tout le jardin. C’est magnifique ! Le soleil commence à être haut, il se déplace lentement derrière les bouleaux qui n’ont pas encore de feuilles mais des petites bourgeons. C'est empreint de majesté. C'est fascinant!

Ah ! Mais que vois-je derrière la vitre ? Une délicate petite mésange qui se débat sur l’enrobé noir avec un tas de plumes mais aussi un paquet de poils blancs ! Ce sont ceux de Théo, je sais que c’est l’époque de la construction des nids alors je distribue. Sauf que , pauvre petite, elle a présumé de ses forces et tout est tombé.

photo christaline

Il fallait sacrifier une partie de son fardeau si elle voulait réussir son envol, avant que ne jaillisse un greffier caché dans un bosquet, et poursuivre la confection de son nid. Oui, c’est bien de la confection, quand on voit de quoi est fait un nid douillet pour y recevoir les petits œufs. Un vrai bijou. C’est sublime !

Donc mon petit oiseau est parti avec des plumes et a laissé les poils, mais elle va revenir, je le sais, c’est bien trop précieux. Mais pas eu le temps de prendre une photo.

Des histoires de ce genre j’en ai tous les jours a raconter !

En fin de compte, une belle journée commence.

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Histoires de chiens, #Animaux, #défi Ghislaine

N° 145 chez Ghislaine

les 8 mots

courage, valeur, pouvoir, agir

fonction, action, affirmer, toujours

ou avec des mots  contenant "" ien"""

Le nombre des années ne m'empêchent pas de jouer à la "baballe"

Ah tiens , voilà mon vieux chien ! D’où viens tu ma grande ? Tu me parais bien fatiguée toi, il t’en a fallu du courage pour arriver de ta promenade avant ta maîtresse . C’est bien! tu es une grande chienne, tu peux être fière de toi.

La valeur n’attend pas le nombre des années, dit-on , chez toi , les années sont là et l’arthrose aussi. Il a fallu que ta tête et tes pattes soient bien actives pour tenir le coup après une jeunesse si triste, avant d’être recueillie par le refuge et enfin chez ta maîtresse actuelle. Il a fallu t’affirmer, car elle t’en a fait courir des kilomètres près d’elle, elle, habillée en fonction des saisons parfois méconnaissable l’hiver. Mais toi toujours vaillante, la queue en l’air, sans cesse en mouvement.

Je me souviens du jour où je suis allée te chercher au refuge, ta maîtresse m’ayant fait confiance, tu étais adorable et voilà une femelle noire, taille moyenne, et surtout sociable vis à vis des chats, et en besoin d’espace. J’ai agi rapidement ; tu avais peur dans la voiture mais heureuse en arrivant dans ce terrain si grand, et aussi dans la maison qui avait déjà abrité pendant de longues années Boby. Lui je l’avais sauvé d’une euthanasie prévue dans la semaine par son maître. On ne refera pas les gens n’est-ce pas ?

Maintenant dans la journée on est ensemble, tu squattes tous les fauteuils et les lits, eh! oui, tu as tous les droits, tu es la reine !

A savoir que ce grand chien a un nom: LOUVNA !

Publié le par Yvette
Publié dans : #escargot, #Animaux, #Au-gré-de-mon-jardin, #hiver

Atelier no 144

les 8 mots

Gel, glace, froid, neige, montagne, lac, manteau, craquer

Ou un texte avec le thème Hiver

 


 

Colimaçon d’hiver !

Ah ! que j’aimerais être un escargot !

Ah ! tiens, pas un chat ? Et pourquoi ça ?

Parce que je pourrais me recroqueviller

Dans ma coquille, mon manteau, ma maison

Me bobiner pour oublier mes peines,

Le froid, la neige, la glace craquante, le gel et le virus !

Un escargot d’hiver car il sait hiberner,

Un gastéropode des montagnes ou des lacs

Pas un cagouille d’été toujours affamé,

Toujours en quête de salade ou de fraises.

Non! pas celui-là, qui vient à la tombée de la nuit.

Mais il faut bien vivre n’est-ce pas ?

Et savoir se cacher des prédateurs le jour!

Pourtant celui de l’été, c’est le même que celui d’hiver !!

Bon, bon ! laissons-lui sa coquille à ce coquin !

Emmitouflée je vais aller m’enrouler

Comme lui, mais dans un fauteuil

En attendant que s’achève l’hiver !

Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #2021, #Animaux, #Au-gré-de-mon-jardin
Mes Meilleurs Voeux pour 2021

Les petits mulots savent se confiner l'hiver, ça ne traîne pas dans les rues, ça ne fait pas la fête à cinquante ou cent dans une petite salle, donc ça ne refile pas son virus  parce qu'ils n'en ont pas, du moins pas celui des humains.

Les petits mulots, chez nous, essaient de ne pas sortir, (ils ont eux aussi un couvre-feu), car il y a trop de greffiers qui zieutent dans le terrain. Hélas pour eux! il y en a beaucoup qui passent de vie à trépas. Certains réussissent à leur échapper surtout dans la maison. Et forcément, difficile pour nous de les trouver. J'en ai trouvé un, mort, dans la litière des chats. Étonnant non?

Sur ce, je vous offre, à tous, mes Meilleurs Vœux.

Soyez prudents!

Non! je ne vais pas répéter ce que vous savez tous, mais je vous souhaite une année plus sereine que la précédente.

BONNE ANNÉE 2021

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux, #chat, #Défi d'Evy, #Au-gré-de-mon-jardin, #J'aime les chats, #Mes chats d'occasion

Défi 295 chez Evy

Cette semaine le thème du 06/12/20 au 13/12/20

C'est " Le partage "

--- Les 10 mots

Espace, Amour, Ignorer, Bord, Porte, Instant, Illusion, Vulnérable, Fuir, Beau...

On peut conjuguer , mettre au pluriel ou singulier

et ou féminin , masculin, ou féminin ou masculin..

Mes chats, Défi 295 chez Evy

Mitou et Arthur, on sent bien que ce n'est pas le grand amour!

Vous n’êtes pas sans ignorer mon amour inconditionnel pour les chats.

Ma porte a toujours été ouverte aux pauvres greffiers affamés.

Pour l’instant il ne m’en reste plus que deux, Théo bientôt 19 ans et Mitou sans âge, mais cela fait bientôt cinq ans qu’il vit avec moi. Disons près de dix ans. C’est mon trésor !

L’espace ne leur manque pas, les copains non plus.

Copains, … copains…   faut le dire vite hein ? Quand Arthur le gros Angora de ma fille peut coincer mon non moins gros Mitou au bord de l’étang, il ne se gêne pas. Et là : courage, fuyons !!!

Mon pauvre Théo, lui, on ne le touche pas, il hurle tout le temps, c’est un vieillard que les autres sentent assez vulnérable et n’osent pas attaquer.

Patricia, ma fille, a trois gentilles chattes et deux chats, Arthur, donc, facétieux qui se fait un plaisir de traquer tous les autres et Mitou ( oui , le deuxième du nom) le tripatte qui est beau comme un dieu mais qui lui ne se fait pas dillusion, si on l’attaque il n’aura pas beaucoup de résistance à cause de son handicap, donc il se cache, c’est sa seule arme.

Mais les chats ne sont pas si stupides que ça. Ils ont un sens du respect que n’ont pas beaucoup d'humains : s’ils voient un congénère handicapé, vieux, malade, mal en point, ils ne l’attaquent pas. Je pense que les maîtres de plusieurs chats doivent être de mon avis.

Il m’est arrivé un jour de chercher un de mes chats dans un terrain vague près de chez moi, un terrain non construit derrière un lotissement. Je pensais le trouver là. Et ce que j’ai vu m’a surpris. Il y avait plusieurs félins (c’était un repaire !) autour d’un autre qui lui était prisonnier, coincé, accroché à une sorte de branche, avec son collier. Et je ne pouvais pas l’approcher tant il crachait et se débattait. J’ai fini par trouver une grande perche et à faire sauter le collier et mon captif n’a pas demandé son reste, il a détalé devant les autres médusés.

 En fait ils étaient tous là, devant lui, ne sachant que faire pour lui venir en aide. Depuis quand était-il prisonnier ? Je ne sais pas si le mien faisait partie de la bande. Je l’ai récupéré le soir, tout était bien qui finissait bien.

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #J'aime les chats, #les chats, #Animaux

 

Qu'il était beau mon gros Titi

Chat du matin … câlins

Chat du soir… territoire, trottoirs !

Le croirez-vous ? Mon Mitou que je vous ai présenté dans mon dernier aticle était, avant d’arriver en campagne, un chat des villes, et même on pourrait dire un chat de gouttière et pire encore chat d’égouts. 

J’habitais dans une petite ville en périphérie de Nantes, une jolie maison particulière de type breton, la seule de la rue de ce style avec un beau petit jardin très bien clôturé anti-évasion chats. On pouvait difficilement entrer mais encore plus difficilement en sortir.

Mon Mitou avait trouvé la solution, il montait sur ma voiture, sautait dans la glycine, de là il marchait en équilibre sur le portail très haut, sautait sur le garage qui était plus bas que le reste du toit très en pente en ardoise, impossible de grimper, donc il suivait les « gouttières », passait sur le toit de la maison voisine mitoyenne en tuile et se retrouvait sur le toit de notre véranda. De là il sautait sur la table de jardin. Il a fait ça un certain temps, j’avais d’ailleurs mis un article sur ce blog à l’époque ne sachant que faire de lui, j’avais quatre chats déjà. Je lui donnais des croquettes devant, sur la terrasse côté rue. ici Voilà pour Mitou.

Un jour je le vis arriver accompagné d’un autre chat tout noir que j’avais pris pour une chatte car tenez-vous bien, ils étaient castrés tous les deux. Et pas moyen de les approcher. Celui-ci surnommé Titi, oui je sais ce n’est pas original mais il répondait à ce nom et était très câlin par la suite. Alors je me suis mise à les apprivoiser et ils sont venus agrandir ma petite famille. Dans la journée ils étaient dehors et le soir je passais un temps infini à les faire rentrer. La rue était leur territoire.

Quand je ne les voyais pas j’appelais Titi et mes deux lascars sortaient d’une bouche d’égout et arrivaient à toute vitesse craignant quand même les voitures. Au début, les voisins me demandaient ce que j’attendais dans la rue, si j’avais des problèmes, j’étais très gênée surtout qu’ils arrivaient aussi au sifflet, euh ! les chats, pas les voisins !! Pas très féminin tout ça hein !

Mais des bouches d’égout, il y en a partout dans une rue alors quand tout le monde avait ses volets fermés, je sortais "faire le trottoir". Vous vous rendez compte , à mon âge!!! et à 74 ans à l'époque,  avec le dos cassé je faisais les bouches d’égout dans mon coin avec ma pile et je les trouvais tous les deux et quand ils avaient peur d’en sortir, je les appâtais avec un peu de pâtée !! Mon adorable Titi qui dormait dans mes bras n’est resté qu’un an, il est sorti un dimanche qu’il pleuvait et n’est jamais revenu, peut-être a-t-il retrouvé la maison de ses maîtres?

Mitou dans sa petite cabane d'enfants achetée exprès pour les chats de la rue, afin qu'ils aient un toit, cabane à l'abri de la vue de la rue.

Mitou lui est resté, le plus difficile a été de lui faire comprendre qu’on allait déménager et qu’il fallait entrer dans un panier pour faire le voyage. Ma fille avait deux chats dans sa voiture et moi deux aussi dont Mitou. Cinquante kilomètres !! Le panier faisait des bonds sur le siège arrière tant il se débattait, il est tombé mais comme je conduisais je l’ai laissé avec ses hurlements et contaminant Sissou à côté.

 Mais arrivé ici dans un terrain douze fois plus grand que celui qu’il connaissait, il me suivait comme un petit chien et ne me quittait pas d’un pouce. Et il a aidé les trois autres à sortir et les a tous surveillés. Un chien de garde !

La nuit il sort bien sûr mais je ne pense pas qu’il aille loin car il est très peureux ! Il est de garde aussi toutes les nuits, il fait le tri, ceux qui ont le droit de sortie et d’entrée par la chatière, c’est tout juste s’ils ne pointent pas ! il craint Arthur un gros angora gris, mais fait peur à Fanny, il ne l’aime pas, il faut que je fasse la guerre ! Il s’en va en grognant mais il cède !

En avez-vous assez ? Parce que vous savez j’en ai plein moi des histoires mais il faudrait que je fasse le tri pour ne conserver que ce qui est gai. Du fait que j’ai eu beaucoup de chats, j’ai eu beaucoup de bonheur avec eux, hélas beaucoup de larmes quand ils m’ont quittée !

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux, #chats, #Féline, #Mes chats d'occasion
Ma jolie Féline à son tour ...

Ma jolie Féline , mon beau cadeau de Noël, est à son tour partie au paradis des chats, ce paradis où j'aimerais tant aller.

Elle devait avoir 18 ans.

Trouvée fin décembre 2010 dans une rue, ne pouvant plus marcher car elle avait un tapis de nœuds de poils sous son ventre, qui l'empêchait d'avancer. Elle a pu être récupérée et envoyée au refuge.

Et c'est juste ce jour là que mon mari me dit qu'il ne savait pas quoi m'offrir pour Noël, et moi de lui répondre: " On a une belle petite famille de chats , mais j'aimerais en avoir un autre, un vieux, non seulement pour moi mais surtout pour lui"

Je téléphone et on me répond, qu'ils avaient reçu une chatte peu sociable  et comme ils me connaissaient bien savaient qu'elle  me conviendrait. Alors nous sommes allés la voir. Impossible de l'extirper de son panier, on n'a pu voir que sa petite tête car elle était enveloppée dans une couverture, elle venait d'être tondue et avait froid. Je ne pouvais pas savoir qu'elle était angora, ils ne m'avaient rien dit à ce sujet. Elle devait avoir environ 8 ans.

Quand elle est arrivée à la maison, elle a passé 3 jours sur la table de la salle à manger dans son panier, descendant la nuit sur sa litière, et petit à petit nous l'avons amadouée. C'était une chatte d'appartement, elle n'allait que rarement dans le jardin. D'une propreté exemplaire jusqu'à la fin, mais quel foutu caractère!!

Et cela faisait 10 ans que je l'avais, elle a accepté son déménagement comme les autres, mais n'avait pas de copain, sa copine c'était moi, elle dormait jour et nuit sur mon lit ou bien sur mon fauteuil forcément.

Voilà la vie de ma Féline.

Je suis désorientée, quel vide! il faut dire que je la nourrissais une dizaine de fois par jour à la seringue, de la nourriture que je passais au chinois et surtout de l'eau. Mais hier, elle ne pouvait plus marcher, elle se trainait, c'était la fin et nous avons abrégé ses souffrances surtout morales.

Elle est restée dans mes bras jusqu'à la fin.

Voilà, j'ai beaucoup de chagrin, vous vous en doutez. Cette nuit Mitou est venu me voir plusieurs fois sur le lit, il me mordait. Qu'a-t-il compris? Que voulait-il me dire?

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Face à face, #défi écriture Ghislaine, #Animaux, #chats, #Plaisir des mots

Notre amie Ghislaine nous propose

les 8 mots

Face, regard, fuir, peur, réserver,

donner, énergie, famille, cap, stimuler

Vous pouvez n'en prendre que 8.

............

ou thème '' face à face""

défi écriture 119

Ce matin à mon lever, nous nous sommes trouvés face à face, Max et moi. Il ne savait pas quoi faire : rester sur sa réserve et attendre que je fasse marche arrière ? Ou fuir ! Vous devez bien vous douter que Max est un chat, que je nourris régulièrement matin et soir, il est très régulier. Perdu, abandonné ou mal nourri ailleurs ?

 Il vient de très loin, je le vois dans les champs alentour. Mais ce matin il avait décidé d’attendre que je lui donne à manger, mais dans la cuisine, d’habitude il fait du bruit dans le tunnel de la chatière où je lui glisse sa pitance. Pas besoin de stimuler son appétit avec des gâteries comme mes vieux !

Il y avait dans son regard un mélange de peur mais en même temps, une sorte de soumission, oh ! toute relative, il faut bien le dire. Il me donnait l’impression qu’enfin, au bout de deux ans, il allait passer le cap : celui de poser son sac et s’installer dans le coin. Il a fini par rejoindre sa chatière, lentement devant moi.

A-t-il une famille ? Je n’en sais rien. Ce que j’ai vu dans la matinée c’est qu’il se promenait tranquillement dans le jardin, après avoir eu sa double ration matinale, il est repassé par la chatière tout aussi calmement, j’étais dans la véranda, et est ressorti par la porte de la chambre qui donne sur le jardin.  Apparemment, il s’entend bien avec tous les autres chats et avec la chienne, ce qui me fait penser qu’il a dû connaître ou doit vivre chez des humains avec d’autres congénères.

Au début, dès qu’il me voyait il se sauvait à toute vitesse, l’énergie ne manquait pas. Maintenant il est très gros, logique avec ce qu’il mange, et très grand, magnifique roux et blanc, vraiment c’est un très beau chat ! Si je ne fais pas attention, il s’approche des autres qui reculent un peu et le laissent manger leur part. Pas castré, mais comme je ne peux pas l’approcher, il n’est pas près de passer chez le vétérinaire.

Pourquoi ce prénom « Max »? Ce chat est un voleur, il engloutit à toute vitesse, n’importe quoi, on a l’impression qu’il vole ce qu’il trouve. Et la chanson : « il est libre Max, y en a qui disent qu’ils l’ont vu voler ». Mais lui il n’a pas d’ailes, ce n’est pas le même verbe !

Ces photos sont prises par ma fille de sa fenêtre de cuisine!

Publié le par Yvette
Publié dans : #Bernieshoot, #Féline, #route, #Au-gré-de-mon-jardin, #Animaux, #chats
Féline prend des risques. Lundi routes chez Bernieshoot!

Féline prend de gros risques en traversant cette route. Bon, il faut reconnaitre qu'à part les 3 voitures de la maison il n'y a pas beaucoup de circulation.

Mais aussi Féline devait être une chatte d'appartement. Quand je l'ai récupérée au refuge, elle avait dû s'échapper de chez elle. Depuis et ça fait près de 10 ans que je l'ai, (elle frôle les 18 ans), elle n'a jamais mis les pattes dans la rue aussi bien près de Nantes qu'ici en rase campagne. Elle en a un peur bleue.

Elle est adorable. Je ne l'ai pas prise au refuge pour sa beauté ( c'est par téléphone que ça s'est passé donc pas vue) mais parce qu'elle venait d'être tondue et ne supportait aucun de ses congénères alors que chez moi ils étaient pourtant plus d'une dizaine. Mais avec de la patience et beaucoup d'amour, on y arrive.

Publié le par Yvette
Publié dans : #Animaux, #Vidéos

J'ai emprunté cette vidéo à Béa Kimcat:

http://kimcat1b58.eklablog.com/chanson-pour-la-cause-animale-a165949028

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog