Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Béjar

J'ai pris ces belles bougies
 chez Tachka
link





@@ . . . A FAIRE SUIVRE . . . @@

JE VOUDRAIS QUE CES 8 BOUGIES RESTENT ALLUMÉES

1 CONTRE LES MALADIES ET LA SOUFFRANCE

1 CONTRE LE RACISME ET L'IGNORANCE

1 CONTRE LA PAUVRETE ET L'EXCLUSION

1 CONTRE LA SOUFFRANCE DES ENFANTS ET LA PEDOPHILIE

1 CONTRE LA VIOLENCE ET LES GUERRES

1 CONTRE L'INDIFFERENCE ET LE PRIS

1 POUR LA PAIX ENTRE TOUT LES PEUPLES

1 POUR L'AMOUR ET L'AMITIE ENTRE TOUS

JE SAIS QUE BEAUCOUP SONT CONTRE LES CHAINES MAIS CELLE LA,
 JE PENSE QU'ELLE VAUT LE COUP ALORS SI LE CŒUR VOUS EN DIT, FAITES SUIVRE


Merci à toi Josiane
Tu verras ils seront nombreux à faire suivre!
Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes chats d'occasion

Le nouveau jardin de Sissou
Je vous ai raconté que Sissou nous avait fait une déprime
 à cause de la disparition de son arbre.
Eh! bien, nous venons de tout faire
pour qu'il puisse se retrouver au calme en bordure de rue:
voir sans être vu!

Nous avons planté des arbustes , petits mais ils vont grandir, on lui a promis, avec des dalles de bois (caillebotis) et des écorces de pins fines pour ne pas faire de mal à ses papattes.

Il a surveillé tous les travaux!!

Il a même creusé pour déterminer l'épaisseur nécessaire d'écorce!!!

Là c'est l'abri , en cas de coup dur. Invisible, il est de la même couleur


























                    Là c'est l'endroit où il peut se relaxer tranquillement!

Il apprécie!

Pas mal !!
 
Le test de la dalle!

Le test des écorces

Après l'effort , le réconfort ! ça donne soif!
Publié le par Béjar
Publié dans : #La Loire


La Loire


La poésie de VIELÉ-GRIFFIN est d’une clarté limpide ; le poète veut ouvrir des fenêtres, respirer. Sa poésie est faite de couleurs, de lumière et d'eau comme par exemple lorsqu'il chante la Loire :

"La lente Loire passe altière et, d'île en île,
Noue et dénoue, au loin, son bleu ruban moiré ;
La plaine, mollement, la suit, de ville en ville,
Le long des gais coteaux de vigne et de forêt ;
Elle mire, orgueilleuse, aux orfrois de sa traîne
Le pacifique arroi de mille peupliers,
Et sourit doucement à tout ce beau domaine
De treilles, de moissons, de fleurs et d'espaliers.
Ce jardin fut le nôtre ; un peu de temps encor,
Ta douce main tendue en cueillera les roses ;
J'ai regardé fleurir dans sa lumière d'or
La fine majesté des plus naïves choses : 

Les reines ont passé : voici la royauté
Des Lys, que leur blason au parterre eût ravie,
Et voici, fraîche encor d'éternelle beauté,
La frêle fleur éclose à L'Arbre de la Vie."

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes poésies









L’ajonc et le genêt

 

Connais-tu le pays ou pousse l’ajonc d’or ?

Connais-tu le pays où pousse le genêt ?

L’un a protégé de pics son robuste corps,

L’autre  se balance fragile et mignonnet.

 

Ils fleurissent le rude pays d’Armorique,

L’un en touffes drues symbolisant  l’homme fort

Besognant durement dans ces contrées celtiques,

Et avec la glèbe  et  l’océan faisant corps.

 

L’autre en tiges harmonieuses se balance,

Sur la lande comme ces courageuses femmes,

Courbées sur la terre avec cette douce aisance,

Et cachant au fond de leur cœur de chaudes larmes.

 

L’ajonc et le genêt, tous deux d’or vêtus

Fleurissent la Bretagne,  sous un ciel écru.

Yvette
 
    

Publié le par Béjar
Publié dans : #bucolique

Le ciel est, par-dessus le toit...

Le ciel est, par-dessus le toit,
     Si bleu, si calme !
Un arbre, par-dessus le toit,
     Berce sa palme.
        
La cloche, dans le ciel qu'on voit,
     Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit
     Chante sa plainte.
        
Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
     Simple et tranquille.
Cette paisible rumeur-là
     Vient de la ville.
        
--Qu'as-tu fait, ô toi que voilà
     Pleurant sans cesse,
Dis, qu'as-tu fait, toi que voilà,
     De ta jeunesse ?
Paul VERLAINE, Sagesse (1881)

 

Publié le par Béjar
Publié dans : #Mes chats d'occasion

Aujourd'hui je pense à ma petite Saona
 qui nous a quittés il y a un an.
 J'avais écrit un petit poème sur elle.
Je l'avais passé tout au début de mon blog
mais comme je n'étais pas connue,
 enfin comme je n'avais pas beaucoup de visites, je vous l'ai remis.
Je pense à elle car elle a son ami Socrate
qui a la même maladie qu'elle
 et qui va bientôt nous quitter.


Saona
avec en arrière plan,
une photo de mes deux petits-fils ,
 il y a plus de 10 ans!!

Saona petite chatte noire
 


Savez-vous ce que je vois quand je regarde Saona ?

 

Quand elle se prélasse au soleil, la surface de son pelage noir pétille d’une multitude de minuscules reflets multicolores. Les couleurs de l’arc-en-ciel. C’est chatoyant.

Quand il y a du brouillard, une petite pluie fine ou tout simplement de la rosée, sa toison est recouverte d’une myriade de gouttelettes irisées. C’est étincelant.

Quand le vent souffle, elle n’aime pas ça. Cela la décoiffe. Sa fourrure est en désordre, avec des petits cratères mouvants, se déplaçant au gré de ce vent fou. C’est ébouriffant.

Et quand il fait froid, elle revient à la maison toute gonflée, toute ronde et qu’elle est belle alors. C’est éblouissant.

Et que j’ai de la chance de pouvoir admirer tout ça !

 

Cette boule de poils noirs, lovée en rond,

Sur le coussin griffé du fauteuil du salon,

Paraissant dormir d’un sommeil mystérieux,

Abandonne son corps au  plaisir de mes yeux.

 

Ce ventre brillant, soyeux et déjà dodu

Au parfum d’herbe sèche, de menthe, et de thym

Me tente et appelle mes joues et ma main

Pour des caresses sages, souvent retenues.

 

Les paupières closes mais toujours frémissantes,

Agitées en rêve dans lequel, impuissante,

Devant ce monde étrange qui s’est refermé   

Ce matin, à mon tour je voudrais pénétrer.

 

Ce chat, qui le jour est prêt à faire le gros dos,

Poil hérissé, soupçonneux et sortant ses griffes

Ce chat que j’aime, voulant paraître agressif,

Oublie la crainte et la tourmente dans le repos.
Yvette

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 

 

 

 

Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 

Découvrez Various!
640_chats_amoureux

 

 


La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.
Vous pouvez arrêter le chant des oiseaux comme pour une simple vidéo

Béjar Passion

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

 

 

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.



Nos amis les animaux.

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog