Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Publié le par Yvette
Publié dans : #Poésie d'auteurs

 

 

 

Lezard

photo Wikipédia

Le lézard

À Berthel.

Avec une jeune veuve,
Tendre encor, j'en ai la preuve,
Parlant breton et français
En causant de mille choses,
Par la bruyère aux fleurs roses,
Tout en causant je passais.

C'était en juin, la chaleur était grande
Sur le sentier qui partage la lande,
Au beau soleil se chauffait un lézard ;
Et dans ses tours, ses détours, le folâtre
Faisait briller son dos lisse et verdâtre
Et secouait la fourche de son dard.

Mais hélas ! à notre approche,
Le petit fou vers sa roche
Fuit, et pour le rappeler,
Pour rappeler ce farouche,
Sur un air des bois ma bouche
Longtemps s'épuise à siffler.

Ô mes amis, ne plaignez pas ma peine !
Car sur mon bras cette amoureuse Hélène
Tenait posé son bras flexible et rond ;
Et par instants une mèche égarée,
De ses cheveux une mèche cendrée
Avec douceur venait toucher mon front.

Certe, à lézard et vipère
Tout siffleur vendrait, j'espère,
À ce prix-là ses chansons,
Sans trouver l'heure trop lente,
Ni la chaleur trop brûlante,
Ni trop maigres les buissons.

Donc croyez-moi, dans cette heureuse pose,
Sous le soleil et jusqu'à la nuit close
J'aurais sifflé fort gaiement ; mais voilà,
Mes bons amis, voilà que le vicaire,
Vêtu de noir et disant son rosaire,
Pour mon malheur vient à passer par là :

" Coeurs damnés ! musique infâme !
" Holà ! holà ! jeune femme,
" Si vous craignez par hasard
" Le purgatoire où l'on grille,
" Quittez ce siffleur de fille,
" Ce beau siffleur de lézard ! "

 

Auguste Brizeux (1803-1858)

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #bucolique

  colombe

 

 

L'Oiseau d'Amour

Mais laisse-moi, ô Dyambéré!
Toi qui portes l'écharpe aux franges longues,
Laisse-moi chanter les oiseaux.
Les oiseaux qui écoutèrent la Princesse en allée
Et reçurent ses confidences dernières.
Et vous, Jeunes Filles, chantez, chantez doucement
Iah!... Iah!... le bel oiseau.
Et toi, Maître-du-fusil-formidable,
Laisse-moi contempler l'oiseau que j'aime,
L'oiseau que mon ami et moi aimons.
Laisse-moi, Maître-du-boubou-éclatant,
Maître aux vêtements plus brillants que la clarté du jour,
Laisse-moi aimer l'oiseau d'amour.

 

Léopold Sédar Senghor
Traductions Poèmes africains
Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes poésies

 

Les Mots Bleus/(1974) - Jean Michel Jarre Featuring Christophe

 

  Des mots pour le dire

 

Ils viennent de la nuit des temps,

Innombrables

Qui les a semés ?

Ils ont envahi la terre, les peuples,

Avec des accents au goût d’eau salée,

De montagnes arides,

De déserts, de moissons.

 

Qui sont-ils,

Ces mots apaisants de la mère se penchant vers l’enfant

Pour lui sécher les larmes,

Attendant le premier mot qu’il lui ânonnera,

Les mots écorchés, pleurés,

Criés par caprice.

Les suites de mots appris par cœur sur les bancs de l’école,

Lus dans les livres de classe,

 

Les mots que l’on garde en soi

Attendant le moment pour les dire,

Ces mots tendres, ces mots d’amour

Ces mots attendus par l’enfant,

Prononcés par la femme

Dans les bras de celui qu’elle aime

 

Où vont-ils ces mots ?

Quand ils courent, volent, s’enflamment,

Riment sous la plume du poète,

Quand ils chantent par-dessus les frontières.

Ces mots colorés du rouge sang de la guerre,

Du noir de la colère et de la misère.

 

Ces mots délivrés dans les messages d’amour et de paix.

Ces mots pour faire triompher du mal, du faux,

Stimuler les cœurs,

Et donner à la vie une lueur d’espoir.

 

S’arrêteront-ils un jour ces mots ?

Celui qui, sur son lit d’agonie,

Cherche en vain à retenir la vie,

Aura-t-il le dernier mot ?

 

Yvette

Publié le par Yvette
Publié dans : #Mes chats d'occasion

 

 

 

 

 

 
Il paraît aussi que le ronron a beaucoup d'autres vertus.
 Consolider des fractures, cicatriser des plaies, réparer des déchirures musculaires.
Il agit sur le système nerveux, calme, abaisse la tension artérielle
et apaise le rythme cardiaque.
Chez nous Pitchoune ronronne très fort
mais elle se sert aussi de ses vibrisses qui nous chatouillent
et là l'effet est inverse !!!!!
 
Publié le par Yvette
Publié dans : #Peintres célèbres

 

 

debat-ponsan-vigne-nantes

Coin de vignes, musée des beaux-arts à Nantes

 

Édouard Debat-Ponsan, né à Toulouse le 25 avril 1847

et mort à Paris le 29 janvier 1913.

 

N'est-ce pas pas les vignes du muscadet?

Bienvenue sur mon blog

 

 

 

 

 

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

 

 

 

 

Outils Services Compteurs Générateurs Codes-sources... gratuits pour vos sites

"Vieillir,
c'est quand on dit : Tu
à tout le monde,
et que tout le monde
nous dit : Vous"

 

Découvrez Various!
640_chats_amoureux

 

 


La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.
Vous pouvez arrêter le chant des oiseaux comme pour une simple vidéo

Béjar Passion

 

Articles récents

Merci à Vous!

 

 

 

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.



Nos amis les animaux.

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog