Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
BEJAR PASSION

BEJAR PASSION

MES PASSIONS AU FIL DES JOURS

Articles avec #petit jeu de lettres catégorie

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Plaisir des mots, #Blog en deuil

En souvenir de toi ma chère Lydie et de ton petit jeu de lettres.

Mon mot Allocentrisme

Tendance à centrer son attention ou ses activités sur autrui plutôt que sur soi-même.

Au petit jeu de lettres, tu excellais et tu nous faisais parfois souffrir à ta manière, quand nous ne trouvions pas ton mot mais tu nous montrais la voie à suivre. Des défis, tu en as lancés, mais le dernier, celui de ta vie, tu n’as pas eu raison de lui. Pas de miracle ! Tu n’as pas tiré la bonne carte. Ce n’était pourtant pas ton tour. A qui l’as-tu volé ?

Ton épée Marianne, où était-elle ?

Quand tu monteras vers les étoiles que tu laissais tomber de nos pointeurs de souris, qu’elles t’éclairent tout au long de ta route ! Je pense qu’il y a un paradis pour les animaux ; va les voir, ils aimeront avoir ta visite, tu seras bien accueillie et je compte bien t’y trouver de temps en temps chez eux. Nous parlerons de tous ceux qui ont fait partie de notre vie.

Tu ne faisais pas preuve d’égocentrisme, loin de là, c’était plutôt de l’allocentrisme. Bien sûr nous sommes tous mortels, c’est dans la normalité   de la nature sur terre.

J’avais commencé à faire parler « Mémé » dans mes articles, elle est trop chagrinée, elle a trop de peine, aucun son ne sort de sa voix !

Ton blog va nous sembler bien vide, mais nous aurons plaisir à y voyager de temps en temps pour t’y retrouver.

Nous t’envoyons un bouquet virtuel dœillets, dancolies, de roses et de clématis etc.

Bisous Lydie !

Mon dernier tableau du samedi :

 Gustave Courbet.

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Plaisir des mots, #vistemboirs

Notre amie Lady Marianne nous propose 11 LETTRES
nom masculin pluriel pour faire plus de lettres-


Objet banal, mystérieux, essentiellement non identifiable et inutile.
voici les lettres

E I I O B M R S S T V

 

 

 

Du vécu !

Vous savez, j’adore faire les vide-greniers. J’achète ou je n’achète pas mais j’adore regarder les objets étranges, dont on ne sait à quoi ils servent ou ont servi, ce que l’on pourrait appeler des vistemboirs, cependant la plupart du temps ils sont bien usés, rouillés , signes qu’il étaient utiles… des boites à moitié éventrées mais qui contiennent des vieux timbres, une vieille brosse à reluire avec incrustation d’ivoire, des paniers d’osier pleins de bric à brac, un petit métier à tisser, des outils de jardin dont une collection de semoirs, une machine à sorbets (ou sorbetière) ; des vieux vêtements réellement sortis du grenier, là, ça ne manque pas, des robes en moire, ou en soies magnifiques, des vieux chapeaux noirs avec le bord galonné de satin irisé mais un peu moisi, des jeans, des vêtements d’enfants …

Image 20minutes.fr

Un jour j’ai vu dans un carton bistre, un objet qui m’a attiré, cela me disait quelque chose me rappelant mon enfance.  En cherchant bien dans ma mémoire, je me suis revue avec ma sœur jouant avec, sous l’œil vigilant de notre père. Il était chasseur (oui, je sais, ce n’est pas une référence ! à savoir quand même qu’un chasseur avait tué une laie et que papa a rapporté le pauvre marcassin qui la suivait, à la maison et que ma mère l’a élevé au biberon !! il ne pouvait décemment pas abandonner le petiot) Donc il fabriquait ses cartouches. Et il avait toutes sortes de petits matériels ainsi que des plombs, poudre,  feutres, sertisseuse. Notre plaisir était de remplir les dosettes avec des billes de plomb sans les faire rouler sur la table et tomber par terre, c’était beau, ça brillait. Et cela dans différentes chargettes de cuivre aux manches en bois ciselés ou striés, graduées, qu’il fallait visser ou dévisser suivant la quantité de poudre ou plomb nécessaire. Je ne sais pas ce qu’est devenu tout ça !

Une chargette, photo prise sur le net.

J’aime bien ces petites sorties avec ma fille, ainsi nous y allons le matin pas trop tard, de façon à ne rien perdre de vue. Les voitures sont garées n’importe où, encombrent la voirie environnante, mais ce jour-là tout est permis.

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #homoncule, #Plaisir des mots

Notre amie lady Marianne

nous propose  10 LETTRES
masculin- pluriel pour avoir une lettre de plus


Être vivant de très petite taille,

aux pouvoirs néfastes et surnaturels
que les alchimistes du moyen âge prétendaient pouvoir créer 

 

HOMONCULES

Du latin homonculus, dérivé de homo, hominis   avec le suffixe diminutif -culus

Donc petit homme voire avorton.

§§§§§§§§§§§§

Drôle de mot qui pourrait porter à confusion!

 Bon choix de notre Lady!

§§§§§§§§§§§§

Mémé est partie pour la journée.

Je suis de corvée à la maison, je reçois des amis et je suis de popote. J’aime ça cuisiner, composer des menus. Mémé le sait et me laisse aller dans son jardin cueillir fruits et légumes.

Menu simple quand même. J’ai donc décidé, ne connaissant pas les goûts de mes invités de mettre en entrée du melon et du saumon fumé, entouré de mesclun. C’est léger, ça passe bien et ensuite une bonne marmite de moules à servir à la louche. Ah ! les moules! je les fais à toutes les sauces !! A chaque fois que j’en fais nous nous en léchons les doigts. Et pour plaire je ne vais pas lésiner sur les frites. Fromage et en dessert, une tarte aux prunes maison

Bon! il faut que je parte faire les courses. Si je tarde ça va être la cohue au marché.

Les melons ne sont pas trop moches, c’est la fin de la saison. Je me console en me disant que ce ne sont pas les plus beaux les meilleurs, il ne faut pas se fier aux apparences. Pour les moules, je suis habituée à mon petit poissonnier, le père Solon, un homoncule bien sympa, beaucoup le traitent d’avorton, ils disent qu’il est chelou, moi je ne trouve pas ça sympa.

Fromage chez l’oncle Moshé à côté. Voilà une bonne chose de faite. Ne pas oublier le vin et le pain.

Image tripadvisor

Pour le mesclun, je vais aller dans l’enclos derrière la maison de Mémé, c’est plus écolo, c’est naturel chez elle. J’espère que la porte ne sera pas close. Le souci c’est que du fait qu’elle ne traite pas, sa salade fait souvent le repas des loches et ces sales bestioles se cachent sous la grande souche de bois et on ne les voit pas. Il va falloir trier.

On va se régaler quand-même!

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Plaisir des mots, #marmoréennnes

Notre amie Marianne nous propose  12 LETTRES
Une pierre dure, compacte, froide et dessinant des veines colorées
rappelant le marbre.

ou un visage-
adjectif féminin pluriel

voici les lettres

A E E E M M N N O R R S

 

- Bonjour Mémé comment vas-tu ?

- Ben ! comme tu vois, j’fais du tri dans les cartons que j’ai descendus du gueurnier et j’suis tombée sur des revues, très vieilles alors je dépouille ! Dillou! j’te vois ben , tu t’marres ! C’est vrai que je marmonne , dame j’comprends point tout ce qui a d’écrit. Mais argade donc comme al'tait belle Ava Gardner et bien pouillée. Forcément c’est point d’ton époque ça !

- Tens j’te lis :

- « une actrice spontanée et une image de la féminité qui conjuguait en elle tous les contraires: romantique et libre, marmoréenne et touchante, sensuelle et timide » C’est quoi c’te mot là ?. Marmoréen!

- Ah ! oui , ça voulait dire qu’elle avait deux attitudes souvent contraires ou pas les mêmes et là elle pouvait être glaciale, froide, donc marmoréenne, comme douce et touchante. C’est vrai qu’elle était belle !

- C’était dans les années où qu’tétais point core née. L'avait été nommée la "plus belle femme du monde". Bé, tu m’croiras pas, j'croyais qu’elle avait les yeux marron clair, mais non, ils étaient verts. Elle avait un succès énorme ! Sa vie c’est un vrai roman ! Mariée trois fois j'crois mais aussi beaucoup d’amants ! et des mômes, ça j’sais pas, j’crois pas.

- Mais c’était dur au début, pas armée pour se défendre. Moi c’était ma préférée . Argade ce corps, cette taille… Elle avait du « sexapil »  comme on disait ! Tout était naturel à l’époque, pas de chirurgie "artistique" ! Oh ! dame point. C’est point comme asteure, rares sont lescelles qui se font pas r’faire kèke chose : l'arrière train, les tétons, les ratiches, le nez et je dis pas tout !

- Ah !  oui mémé tu as raison, plus rien de naturel !

- Je vais te laisser, le jardin n’a pas besoin d’être arrosé en ce moment ! ça repose un peu et tout reverdit bien. N’oublie pas de faire ramoner ta cheminée, avant tes premiers feux d’hiver ! A bientôt Mémé !

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Plaisir des mots, #CONSUBSTANTIELLES, #Mémé

Notre amie Marianne nous propose

17 LETTRES
adjectif féminin pluriel

Qui n'a qu'une seule et même substance (en parlant de Dieu).

voici les lettres
A  E  E  I  O  U C B L L N N S S S T T

CONSUBSTANTIELLES

C’est incontestable notre mémé a un fichu caractère, vous l’avez remarqué depuis longtemps,  des querelles continuelles mais le cœur sur la main.. Pourtant là, je ne la sens pas contente du tout. Il se passe quelque chose. Et surtout une odeur insoutenable et de la fumée qui sort de la maison. Il faut que j’aille à toute vitesse voir chez elle.

Et là ? un pauvre gamin tétanisé dans la cuisine enfumée.

Pas d’incendie, c’est déjà ça !

- Ah ! dame tu tombes ben toi ! Va faire comprendre à ce mal culotté que mon raisin il a point l’droit d’y toucher ! Il le bectait, Regarde le, il sautille, il a eu un sermon cuisant.

- Mais mémé qu’est ce qui a brûlé là ?

- Ah ! ben j’faisais des caillebottes, quand j’ai vu la vigne bouger, je croyais que c’était des merles, mais l’était gros mon merle. Du coup j’ai oublié ma marmite su’l’feu et v'là l'désastre. Le lait qui devait tiédir est passé par-dessus !!

- Pour ton raisin, ce n’est pas grave Mémé mais ta marmitte…

- Remarque j’suis ben punie moi aussi. C’est vrai, c’est point si grave que ça. Sauf que ma casserole est bousillée. Dame j’aime point qu’on m'tatillonne comme ça, c’est point marqué Bécassine sur mon front. En plus j’ai enfoncé mes sabiots dans les bouses, c’est point mon jour.

- Mais arrête donc de trembler comme ça mon gars, j’t’ai point mangé.

- Toi aussi tu vas être puni, pace que tu vois, t’en aurais mangé des caillebottes si t’étais passé m’voir et m'demander du raisin poliment.

- Bon allez retourne-z’y chez toi et recommence point ! sinon j’va t’chauffer la couenne, moi que tes fesses elles en seront toutes bleuies.

- Faut que j’range tous mes ustensiles entassés sur la table maintenant. J’avais préparé une assiette pour toi, ben tant pire ! j’ai plus de lait. Quelle sale journée ! Faut pas qu’on masticote ce soir dame !

- Oh ! bon, alors je m’en vais, mais si tu as besoin de moi, tu m’appelles. Demain il fera soleil !

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #patois, #petit jeu de lettres, #Infestucations

Notre amie Marianne

nous propose 14 LETTRES
PLURIEL pour avoir une lettre de plus.

" prise de possession d'une terre qui
se faisait par délivrance d'un brin de paille ou fétu
qu'on désignait par  ???? seigneuriale.
"

voici les lettres

A E I I O U C F N N S S T T

 

-Ah ! mémé je viens de lire un truc et comme tu connais beaucoup de choses j’aimerais bien savoir si tu as entendu parler d’« Infestucations seigneuriales ».

– Ben, seigneurial je connais, infestations aussi, infection pareil. Mais dame point le drôle de nom que tu as dit.

-Voilà, pour faire court ça veut dire : rompre un contrat. Et à l’origine on utilisait une paille qu’on rompait quand on voulait se retirer.

-Ah bon ? Quand c’était nos noces avec le pépé, y avait pas de contrat pace qu’on avait point de sou. Par contre est-ce que toi tu sais ce que ça veut dire : donner un coup de canif dans l’contrat ?

- ça doit bien être pareil.

-Si tu veux mais c’est plutôt d’un autre contrat : le contrat de mariage, parce qu’un des deux a trompé l’autre, tu saisis ? et crois-moi la sanction est rapide en général.

-Ah ! non je ne savais pas ça du tout. Je savais bien qu’en venant te voir …

- Oui,  bé en attendant, faut que j’aille voir dans mon poulailler, les chats paresseux et insouciants habituellement, fouinaient avec insistance par là ce matin, le chien enfouissait son os dans un trou par peur qu’on lui chaparde. Doit ben y avoir un goupil dans l’coin. C’est pas faute de surveiller dame.

Le jardin des gifs

-Tu veux que  je t’aide ?

- Oh ! dame, point, j’ai commencé à réparer, je continue ! J’ai la situation en main ! Va pas te salir, tes chaussures sont pas ce qu’il faut pour entrer dans un poulailler, faudra les passer à l’eau d’la fontaine et tu vois la suite … ! Par contre, tu sais ben que j’aime les animaux, tous les animaux, mais le r’nard, il va passer un sale quart d’heure si jamais j’le vois, je vais lui mettre le chien aux fesses, va s’en souvenir ! Comme le clébard il est vieux, il va s’essouffler et le rouquin sra loin. Soit confiante ! C’est pas une battue ! Mais depuis l’temps qu’il asticote mes poules … Les fenaisons sont faites j’le verrai mieux, sauf que la chasse est ouverte et le pôv il va pas faire long feu. Dame j’va pas lui faire une cabane pour le temps de la chasse.  Mais c’est une nuisance quante même. Là il sentait mes poules et moi j’suis point d’accord !

Big farme gif

-Tu as de la ressource mémé !

-Bon et si je continuais ce que je faisais sinon le noir va arriver, et j’ai point pris mon infusion, et faut qu’j’écosse mes mi-secs, mes fayots  quoi,  pour mettre à congeler. Les intestins vont chanter, oui, da! Pas grave je suis seule, hé hé !!!

Bon ! faut que j’finisse. Tu me distrais ! Je suis mal nantie, pour sûr. Cinq heures sonnaient à l’église, à l’instant,  j’crois ben que je vais reporter à demain, mais je vais laisser le chien dehors. Il va pas s’riner (petite pluie) cette nuit. J’veux pas gourveiller (veiller tard) c’est plus d’mon âge.

 Ah ! là là, que d’ennuis sur cette terre ! Toute seule c’est point drôle, heureusement que de temps en temps j’ai un peu de visite.

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Faust, #Plaisir des mots, #Méphisto

Notre amie lady Marianne

nous propose 14 LETTRES
un des sept princes de l'enfer,
incarnant parfois le diable sur terre.


voici les lettres

E E E I O H H L M P P S S T

-Dis moi Mémé je me suis toujours demandée pourquoi tu avais appelé ton chat : Méphisto.

-Ah ! t’es point la première à m’demander ça. C’est bien simple, je va te dire. Il est vieux ce matou, c’est pépé qui l’avait appelé comme ça. T’as pas vu ses oreilles ? on dirait les cornes du diable. Il est mignon, il joue avec mes pelotes de laine même à son âge.

 Photo Prasmel

J’ai point à t’apprendre d’où que ça vient tout de même, qui que c’était Méphisto ? Méphistophélès même !

-Si je sais qui c’est Méphisto, c’est pourquoi je ne voyais pas le rapport avec ton chat, je sais maintenant !

-Ah ! bon. Pépé il était comment qu’on dit ? …. mé … mélomane! ça y est j’ai trouvé et il mettait toujours des disques surtout Faust. Et il chantait en même temps, faux bien sûr, mais ça tu le sais, j’te l’ai déjà raconté, (ici) tu retrouveras ça sur mon blog, qu’on était allés à l’opéra de Nantes, même.

Il avait des piles de disques, mais ta peste de cousine, elle est venue me les chercher. J’ai hésité à lui donner. Et j’crois ben que c’était pour les vendre à son copain Pépito contre kekes pistoles. Celle-là quand que j’va la revoir, elle va voir de quel bois j’me chauffe. La Ipomée,  ou mémé si tu veux, elle va pas se laisser faire ! Plutôt que d’se chercher un emploi, elle préfère chiner partout pour se faire du fric. Les pépites ça saute pas des sabots d’un bourrin . C’est point la même graine que toi, dame ! Je l’estime point beaucoup ! Elle se pavane avec de belles étoles, payées avec quoi ? devine ! Elle empeste le parfum. Et même pas polie en plus. Elle toise les gens avec ses talons hauts.

Bref on est ben loin de Faust et de mon greffier à cornes de Belzébuth !

J’ai ty répondu à ta question ? parce que tu sais j’ai point fait ma sieste, et je va d’ce pas me jter sur ma paillasse. Et raconte pas ça sur ton blog, hein, j’me méfie de toi aussi.

-Euh !… non non, t’inquiète…

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Plaisir des mots, #Chancissures

Notre amie Lady Marianne nous propose 12 LETTRES
nom féminin - pluriel
moisissures


voici les lettres
A E I U C C H N R S S S

 

CHANCISSURES

Je suis allée chercher Mémé au train, elle était allée passer quelques jours dans sa famille. Cela lui a fait du bien, elle ne parle plus de son aventure avec les chasseurs. Mais dehors : crachin breton !

Pas facile de passer entre les chicanes avec ses grands sacs, j’étais un peu ahurie de voir tout ce chargement. Elle avait fait le plein la mémé!

On est arrivées à sa maison, ouf !

« Ah! mais arrête donc de causer sur mon compte comme ça ! T’en vins-tu donc me donner un coup de main là? Tout va s’évailler (s’éparpiller) dans la place ! (sur le sol). Faut que j’regarde ce que j’ai dans le frigo, j’ai laissé des affaires dedans.

Regarde, j'avais mis mes chaussons dans l'frigo, mon cerveau rapetisse dans mon crane, point possible dame!

Oh ! Et mon pâté il commence à chancir, ma saucisse aussi, et les cuisses de poulet pareilles. Je pensais pas rester si longtemps. Tout ça va pas tarder à aller aux cochons du voisin. C’est point grave , j’suis revenue avec des victuailles ! j’ai de quoi fricasser. Si l'ami Totor passe dans le coin .... on va se régaler.

Enfin... J’étais ben contente de revoir les miens, j’étais tout émouvée. (émue). J’ai eu d'la chance, ils étaient tous là.

On a ben ri quand ils ont monté tous les baluchons chacun dans le train ! Ils ont réussi avec du mal, ça ronchonnait autour de moi mais dame tant pire (pis) le train il est à tout le monde. Les ceusses qui sont point contents ….hein ? … Ma voisine avait deux chiens,  des caniches nains, ils arrêtaient pas d’me sentir ! sans doute les victuailles que je rapportais ! j’en avais aussi dans mon sac à main.

Tiens, mon fille approche donc la chaise, ça commence à m’estourbir tout ça, cause que j’ai plus vingt ans. »

Ça ne m’étonne pas que tu sois fatiguée ! Mais il va falloir que tu ralentisses un peu et que tu partes moins longtemps, tu vois, ton frigo est plein de chancissures, ton hareng saure n’a pas tenu le coup, ton beurre est rance et il va falloir désinfecter. Je vais revenir te donner un coup de main.  En attendant voilà une tisane de menthe-cassis avec du sucre pour te remettre.

 

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #petit jeu de lettres, #Plaisir des mots, #hypocoristique

Notre Amie Lady Marianne nous propose 14 LETTRES
adjectif ou nom

Se dit d'une forme linguistique exprimant
une intention affectueuse.
formés grâce à des suffixes diminutifs [frérot]
ou par redoublement [fifille] ;
ce sont souvent des appellatifs.)


voici les lettres

E I I O O U C H P Q R S T Y

Ah ! te voilà ma bichette, où étais-tu rendue ? Tu m’as entendue faire du bruit dans le jardin. Mais qu’est-ce que tu as ma fifille, tu parais toute décoiffée ! Mais …. Tu t’es fait mal sur le dos ? Tu t’es grattée ? Tu as des pupuces ? Je sais qu’on est en été et que c’est la période critique pour tout ce qui piquotte. Et tu ne veux pas que je te touche en plus ! Et tu boites avec ça, tu as mal à ta papatte ? Oh ça c’est typique d’une bagarre ! Il va pourtant falloir que je regarde ça de plus près. Poirote un peu et je vais te choyer ma chachatte!

Tu as mal choisi ton moment pour venir me voir manier la pioche ! Avec mon hyper - cyphose, ce n’est pas ce qui va m’arranger. C’est la curiosité qui t’a démangée ou c’est pour te plaindre? Ça ne va pas durer longtemps, j’ai déjà mal au dos ! Il faut aussi que j’arrose mes potiches en terre cuite, mais pas trop, il ne faut pas gaspiller l’eau. Mais on ne va pas chipoter pour un verre d’eau, il y a tant de gaspillage partout ! Il y a peu d’eau dans l’étang et on a l’impression qu’elle est croupie. La source est bien basse. Il y a trop d’arbres qui lui font de l’ombre au-dessus.

Chatounette

Allez viens ma Nénette, avant de préparer ma quiche, On va renter en chœur et on va voir ce qu’on peut faire pour soigner tous ces petits bobos !

Oh ! là là, je deviens hypocoristique moi, il va falloir que je surveille mon langage, je deviens gaga .. euh... gâteuse !!!

 

Publié le par Yvette
Publié dans : #Plaisir des mots, #petit jeu de lettres

Notre amie Marianne nous propose12 LETTRES

adjectif
qu'on ne peut prendre d'assaut

voici les lettres

A E E U B G I L N N P X

 

Invincible Mémé.

Tout ça parce qu’un jour elle avait autorisé un cultivateur à passer par son chemin et qu’il en avait abusé et que maintenant il y a plein d’ornières, car il passe avec des machines avec des roues de plus en plus grosses ! alors elle l’attend de pied ferme. Et comme elle n’a pas sa langue dans sa poche….

« Ne ris donc point de mes avatars ! Il doit être bigleux, ma parole, c’est pénible de voir ça ! Ma belle aubépine a sauté ! Mon aulne que j’adore : le tronc raboté ! Oh ! mes aïeux, là mon sang n’a fait qu’un tour. Je lui ai déjà dit de faire attention mais il pige pas ! Il doit être un peu bègue dans son cerveau. Mais là il a écrasé toute la terre que j’avais binée ! non mais sans blague, j’va pas le laisser continuer ! Mon épagneul il était englué dans la boue quand il a plu, il a fallu que j’le passe à la flotte, l’était tout galeux ! J’peux même plus passer avec ma berouette, elle est toute chambranlée. J’suis en rogne ! Dame ! C’est point aujourd’hui qu’il aura son verre de Pineau, ni sa gnaule pour sûr ! J‘va finir par lui faire payer un droit de passage annuel si ça continu ! J'vais sans barguigner (hésiter ) lui dire ce que j’pense. Moi je voulais lui rendre service mais c’est un profiteur !

Je vais faire mettre des épieux devant l’entrée du chemin, si ça continue !  j’suis plus très agile pour faire ça ! Va falloir core sortir le hérisson, le porte-monnaie quoi ! J’suis pas méchante ni rancunière mais y a des limites. La Pélagie ma copine, m’a dit de pas me laisser faire ! J’suis pas une ingénue, née de la dernière pluie, moi !

Là, j’sais qu’il va passer ce matin avec ses copains et leurs fusils, c’est l’ouverture d’la chasse au lapin. Vont m’entendre ! Moi j’aime point les chasseurs. Ils vont retourner d’où qu’y viennent, vite fait ! Ca m’ennuie de faire ça, mais j’suis dans mon droit. »

Et on voit notre Mémé les poings sur les hanches et regard noir, piquée à l’entrée de son chemin telle une forteresse inexpugnable.

 

Bienvenue sur mon blog

 

 

Nombre de visiteurs depuis le 04 04 2008

399 070


 

 
 
La liste de mes amis blogueurs est trop longue pour être mise sur cette page. Si vous voulez la consulter, allez ci-dessous, dans Activité du Blog et vous les trouverez.

 

https://www.deezer.com/playlist/1363369975?utm_source=deezer&utm_content=playlist-1363369975&utm_term=3414283404_1579878678&utm_medium=web

Articles récents

Archives

Merci à Vous!

 

Merci de votre visite.
N'hésitez pas à revenir,
la porte est ouverte
de jour comme de nuit...
Les poèmes signés Béjar ou Yvette
sont ma propriété et je vous demande de ne pas me les "emprunter" sans mon autorisation.
Merci à vous et à bientôt

Mon livre sur Gouraya.

 


Nos amis les animaux.

 

 

 

X
 
 
 

Hébergé par Overblog